SCP-1203
notation: +3+x

Objet # : SCP-1203

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-1203 doit être détenu dans une cellule de confinement de 3m x 2m x 2m. L'espace vital du site 10 est équipé de murs en béton et d'une solide porte barricadée qui bloque la sortie. Un garde doit en toute circonstance être à proximité de la cellule afin de s'assurer que SCP-1203 n'essaye pas de s’autodétruire ou de s'auto-avorter. Il est recommandé au sujet d'être constamment sous l'effet de médicaments neuroleptiques et de narcotiques doux pour éviter cette possibilité. Ces médicaments seront proscrits durant la grossesse de SCP-1203. SCP-1203 doit être isolée et dans l'incapacité de bouger lorsqu'elle n'est pas sous supervision. À aucun moment SCP-1203 est autorisé à quitter le site 10.

Une fois toutes les trois heures avant sa mort, SCP-1203 va commencer à grossir, suivit par un état proche de la catatonie, et se conclura par l'arrêt des fonctions vitales. L'heure du décès est enregistré après avoir ressentit une pulsion dans le nouveau-né, plutôt que la mort naturelle de la mère.

Les tentatives d'avortement de SCP-1203 à partir de l'incident incluant l'assistant chercheur █████ sont depuis en attente. Voir le journal de référence traitant de l'échec de l'avortement-1203b.

Description : SCP-1203 est une femme humaine, ayant approximativement 20 ans, s'identifiant par le nom de « Miranda ». SCP-1203 est contenu depuis 95 ans, ou 5 cycles de la prochaine mort naturelle et naissance de SCP-1203.

SCP-1203 fut récupéré à Xochicalco, au Mexique. L'agent ██████ a commencé une enquête précoce basée sur les rapports locaux traitant des disparitions près de la pyramide du Serpent à Plume (se référer à ██-████ dans le journal ██████, "La Policía Rescata a Bebé en Pirámide"). SCP-1203 fut découvert près de ladite pyramide accompagné par les membres de la Main du Serpent. La « mère » de SCP-1203 n'a pas pu être localisée.

Lorsque SCP-1203 atteint l'âge de 21 ans, celui-ci subit un processus similaire à la parthénogenèse, résultant alors à la conception d'un fœtus génétiquement identique à celui d'un humain. Au niveau embryonnaire, cette forme de reproduction est comparable au phénomène médical susmentionné, cependant, le développement des nouvelles instances de SCP-1203 ne sont pas inhibés, et ne bénéficient d'aucune longévité (naturelle) prolongée.

SCP-1203, pendant n'importe quelle étape de sa vie, possède un profil biologique identique aux précédentes instances de SCP-1203. Une date définit ne peut être fixée en ce qui concerne la durée de l'existence de SCP-1203.

La condition subie par SCP-1203 est unique dans la mesure où les souvenirs de la mère sont également transférés au nouveau-né. Les variances de la progéniture de SCP-1203 sont représentés dans le sens où SCP-1203 préserve le souvenir de ses précédentes vies. Son expérience de « renaissance » et le souvenir de l'événement a une influence psychologique considérable et néfaste sur SCP-1203. Basé sur ces observations, nous pouvons supposer que SCP-1203 est lucide lors de la petite enfance et durant la naissance.

Addendum 1203-█ : 12/23/1991

Documentation : Extrait de la révision traduite de l'interview

Dr. ███████ : Racontez nous en davantage à propos de l'histoire de votre famille.

SCP-1203 : Je me souviens seulement du retour de ma grand-mère, mais juste de façon saccadé, en petit morceaux. Je me rappelle d'autres choses mais c'est le genre de rêve que vous oubliez après votre réveil.

Dr. ███████ : Parlez nous de votre expérience après la mort.

SCP-1203 : Je m'endors et je me réveille. C'est sombre et ensuite je sens une chaleur. Je vois une lumière comme un tunnel, et je suis de retour.

Dr. ███████: Comment l'expérience de naître peut-elle être traumatisante ?

SCP-1203 : Je crois que vous ne vous rappelez pas de la dernière fois. Je peux encore entendre cet homme crier.

Dr. ███████ : Non.

SCP-1203 : Je m'en souviens. Je suis dans deux endroits à la fois, et je me pousse moi-même… C'est déplaisant.

Dr. ███████ : Voulez vous que les cycles prennent fin ?

SCP-1203 : Oui, et je voudrais voler aussi.

Enregistrement de l’échec de l'avortement-1203b :

Avant-propos : En raison de l’absence de tout avantage possible pour la fondation et de l’état psychologique actuel de SCP-1203, un avortement a été prévu le █/██/████ sous la supervision de l’assistant de recherche ███████. La tentative d’avorter la renaissance cyclique du sujet a lieu peu de temps après les premières contractions de SCP-1203. La décision d’avorter SCP-1203 au lieu de la supprimer fut décidée sur la possibilité d’en apprendre davantage en ce qui concerne la nature de SCP-1203 en employant cette méthode.

L’extraction a été réalisée avec succès, le nouveau-né ayant été complètement retiré et séparé de la mère. La mère fut ensuite déclarée morte. Durant l’injection de potassium dans la boite crânienne, la mère et l’enveloppe du nouveau-né (SCP-1203) ont commencé à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Ce qui a suivi fut rapporté comme une éruption indiscernable de viscères de l’assistant de recherche ██████. Les deux instances de SCP-1203 ont ensuite été trouvées intactes.

Le nouveau-né a complètement récupéré après l’incident. Aucun taux anormal de potassium n’était présent.

L’assistant de recherche █████ a été retrouvé par la suite complètement vidé de ses fluides, son système circulatoire inversé et sortant de la bouche. L’autopsie n’a révélé aucune marque sur l’assistant de recherches ██████ qui pourrait indiquer une quelconque agression physique. Aucune autre anomalie n’a été enregistrée pour une croissance de 300mm, une cicatrice de 1.067mm de diamètre sur le front et un cas extrême d’hyperkaliémie.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License