SCP-1178
notation: +3+x
NUKE.jpg

SCP-1178 lors de son lancement initial le ██/██/19██.

Objet # : SCP-1178

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Une zone d'exclusion a été créée autour de la zone active de SCP-1178. Tout être humain ou véhicule entrant dans cette zone doit être immédiatement éliminé. Les membres du personnel patrouillant la zone au sol doivent observer un silence radio permanent. Les aéronefs patrouillant la zone ne doivent jamais s'approcher à moins de 2 kilomètres de la zone d'exclusion de SCP-1178. Le matériel d'observation doit préexister à 1938, et être constamment opéré par le personnel de la Fondation.

Si SCP-1178 démontre des signes de mouvements vers le périmètre, une brèche de confinement doit être déclarée, de même qu'un possible scénario d'apocalypse. Des émetteurs puissants installés autour de SCP-1178 doivent constamment diffuser des messages de natures diverses, comme :

  • De faux journaux d'informations traitant d'une guerre nucléaire limitée opposant des pays de l'OTAN possédant l'arme nucléaire à l'Union Soviétique et la République Populaire de Chine. En complément, des journaux doivent annoncer la destruction du Midwest américain suite à des frappes de représailles, et l'invasion de la péninsule du Kamchatka par l'US Army.
  • De fausses communications radio faisant état de mouvements de troupes soviétiques et américaines.
  • De fausses communications civiles correspondant aux événements ci-dessus.
  • Des programmes télévisés diffusés en Union Soviétique de 1962 à 1981.
  • Des publicités pour des produits tels que des masques à gaz, des combinaisons antiradiations ainsi que des armes à feu, pour les adultes et les enfants.

Dans le cas où SCP-1178 commence à accélérer, tous les membres du personnel devront amorcer le Protocole Pretia. Si le Protocole Pretia vient à échouer, le Commandement O5 devra être placé en état d'alerte en préparation d'un possible scénario de fin du monde imminent.

Description : SCP-1178 est un Missile Balistique Intercontinental RT-2 de l'ère soviétique (Code OTAN SS-5 'Skean'), conçu entre 1962 et 1967. SCP-1178 est suspendu à exactement 1,34 kilomètre dans les airs au dessus de █████, une ancienne base de lancement soviétique. Les propulseurs de SCP-1178 s'activent de façon intermittentes, bien que le missile ne se déplace jamais en dehors des brèches de confinement.

Si un véhicule ou un être humain approche █████ ou SCP-1178 à une distance de 200 kilomètres ou moins, ou si une transmission captée par SCP-1178 vient contredire les messages diffusés autour de lui, ce dernier commencera à accélérer lentement de sa position au dessus de la base. SCP-1178 se déplace très lentement, la plus grande vitesse jamais enregistrée étant d'environ 1,6 km/h, atteinte lors de l'activation initiale. L'accélération de SCP-1178 doit être considérée comme une brèche de confinement, étant donné que cela déclenche son effet secondaire. Le Protocole Pretia doit être déclenché dans les 3 minutes suivant l'accélération de SCP-1178 pour fonctionner.

L'effet secondaire de SCP-1178 se déclenchera si le missile parvient à accélérer à une vitesse supérieure à 0,2 km/h. Les systèmes de détection de missiles balistiques de tous les pays ayant appartenu à l'URSS commenceront à indiquer une frappe nucléaire imminente. Dans les stations radars de ces pays, tous les équipements commenceront à indiquer une frappe nucléaire massive en provenance d'un pays de l'OTAN possédant l'arme nucléaire. Une fois que ces pays seront en état d'alerte à cause de la menace d'une frappe nucléaire, l'équipement des pays de l'OTAN commencera également à indiquer une frappe nucléaire imminente en provenance des pays actuellement affectés par SCP-1178. À noter que SCP-1178 n'affecte que l'équipement de détection, et nullement les missiles ou les personnes en charge de ces missiles.

Le Protocole Pretia demande à tous les agents dormants au sein d'organisations de détection des attaques nucléaires de divers pays de l'OTAN et de l'ancienne URSS de saboter les systèmes de détection des pays pour lesquels ils travaillent. Le but de cette action est de créer une explication plausible pour les erreurs de détection de ces systèmes. Une fois que cela est effectué, les agents doivent ignorer ou mettre en doute les données reçues de l'équipement affecté par SCP-1178. Dans le cas où un pays lance une attaque nucléaire, les systèmes de réponse du ou des pays cibles pourront être désactivés par les agents de la Fondation, afin de minimiser les dommages d'une guerre nucléaire et éviter un scénario de classe XK.

Avant le confinement de SCP-1178, plusieurs incidents de presque-frappes nucléaires entre des puissances mondiales ont été reportés à la Fondation par ses agents au sein du GRU et de la CIA, ce qui a mené à la découverte et à la classification de SCP-1178 comme anomalie. Une liste partielle des incidents causés par SCP-1178 est incluse dans ce rapport.

Historique de l'Objet : SCP-1178 fut lancé le ██/██/████, officiellement dans le cadre d'un test. Les rapports du GRU Division "P" déclarent que lors de son lancement, SCP-1178 cessa d'accélérer et explosa de façon inattendue lorsqu'il atteignit l'altitude de 1,33 km. Au même moment, les équipements de détection des missiles balistiques de l'URSS commencèrent à détecter une frappe nucléaire imminente des États-Unis. La raison pour laquelle l'URSS n'a pas répliqué est inconnue. Approximativement 6 jours après l'incident, le GRU fit évacuer et démolir la base, et établit un centre d'observation permanent.

Des données récupérées indiquent que SCP-1178 fut lancé vers un objet présent dans l'atmosphère au dessus de la Sibérie, mais l'apparence et les propriétés de cet objet sont inconnues, étant donné que toutes les informations le concernant furent détruites en 1991.

Après une durée inconnue, SCP-1178 commença à affecter la zone autour de la base, menant à sa seconde activation. Suite à cet événement, la zone d'exclusion actuellement existante fut créée. Lors de la Crise de Cuba, le personnel du GRU commença à diffuser le signal actuellement utilisé par le personnel de la Fondation pour confiner SCP-1178. Il est supposé que leurs recherches sur SCP-1178 les ont conduits à créer un faux scénario "post-guerre" élaboré, afin de garder SCP-1178 inactif.

Les notes de recherches du GRU qui furent récupérées émettent l'hypothèse que la seule motivation de SCP-1178 est d'irradier la Terre via une guerre nucléaire, et que si une telle guerre avait déjà eu lieu, il resterait inerte jusqu'à ce qu'une autre civilisation capable de mener une guerre nucléaire apparaisse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License