SCP-1166
notation: +7+x
labrat.jpg

SCP-1166 après l’Expérience 1166-73

Objet # : SCP-1166

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1166 doit être confiné au Laboratoire d’Expérimentation Animale 51F du Site-23. SCP-1166 doit être entretenu et nourri selon le même protocole qu’un Rattus norvegicus, et logé dans une cage appropriée.

Depuis le ██/██/2011, tout projet de recherche et toute expérience impliquant SCP-1166 doivent être soumis au Comité d’Ethique du Site-23 pour approbation. A la discrétion du Comité, un Amnésique de Classe C peut être administré à SCP-1166 à la fin de certains projets ou expériences, avec une période de récupération minimale de deux (2) semaines avant le début d’une nouvelle recherche.

Tout membre du personnel assigné à travailler sur SCP-1166 doit être initialement informé de ses qualités anormales par le Directeur de Recherche. Les membres du personnel peuvent demander à être assignés sur un autre projet dès la fin de cet entretien initial.

Description : SCP-1166 est un rat de laboratoire ayant une apparence similaire à celle d’une instance normale de R. norvegicus.

Les échantillons sanguins prélevés sur SCP-1166 révèlent qu’il s’agit d’une chimère issue de manipulations génétiques, les échantillons contenant un pourcentage anormalement élevé de cellules humaines (██.█%) par rapport aux spécimens normaux précédemment documentés. Les biopsies révèlent la présence d’une quantité significative de tissu cérébral humain, ainsi que de cellules humaines dans la moelle épinière de SCP-1166. Il a été constaté que SCP-1166 imite la biologie humaine de façon quasiment parfaite, au cours d’une série de tests de contrôle extensifs impliquant des membres du personnel de Classe-D, avec des réactions analogues lors d’une irradiation, une tolérance identique à la chaleur et au froid, à la décompression rapide, aux agents pathogènes (y compris le virus de Marburg, la rage, le ██████ et la variole), aux toxines, ainsi qu’à d’autres facteurs externes. SCP-1166 montre une tolérance aux conditions expérimentales identique à celle que l’on attendrait d’un humain mâle de soixante-cinq (65) kilos.

Lorsqu’il meurt, SCP-1166 revient à la vie spontanément après une période de dix-huit (18) à quarante-cinq (45) minutes. Les tissus, les organes vitaux et les fluides corporels semblent se régénérer avant le retour à la vie, les membres coupés parvenant même à repousser.

Comme cela a été documenté lors du rapport de prise en charge ainsi que lors de tests de cognition ultérieurs, SCP-1166 est conscient, et parfaitement capable de communiquer avec l’équipe de recherche lorsqu’on lui donne des moyens adaptés pour s’exprimer.

Rapport de Récupération-1166 : Suite à des rapports provenant d’Agents infiltrés à ████████ Corporation, une entreprise pharmaceutique, SCP-1166 fut récupéré clandestinement par des opérateurs de la Fondation le ██/██/████, pendant les tests initiaux de ███████, un psychotrope expérimental. Les notes confisquées lors de ces tests indiquent que la direction était consciente de l’intelligence de SCP-1166 et de sa capacité à communiquer, et l’avait ainsi identifié comme un sujet de test idéal pour des substances neurochimiques. Aucun autre rat possédé par ████████ Corporation n’a démontré les propriétés anormales présentées par SCP-1166 ; actuellement, la façon dont la Corporation a obtenu un spécimen visiblement créé par des manipulations génétiques surpassant de loin la technologie actuelle est inconnue.

Après la récupération de SCP-1166, des Amnésiques de Classe C furent administrés à ██ chercheurs et trois (3) membres de la direction de ████████ Corporation. Une campagne de désinformation sur Internet de Type H a été lancée par le personnel, en raison de plusieurs références faites à SCP-1166 par un groupe radical de défense des droits des animaux.

Rapport de Prise en Charge-1166 : Après avoir pris en charge SCP-1166, le Dr. ███████ a conduit l’entretien suivant. Un clavier tactile modifié a été fourni à SCP-1166 pour qu’il puisse répondre aux questions via un logiciel de traitement de texte.

Dr. ███████ : Décrivez-vous brièvement, SCP-1166.

SCP-1166 : (réponse écrite) suis un rat de labraToire blanc. Specimen R-82611. sais que. avoir mal commence quand il disent R-82611.

Dr. ███████ : SCP-1166, savez-vous comment vous êtes entré en possession de la Fondation ?

SCP-1166 : (réponse écrite) Fondation a fait dokteur ██████ arrêter de faire mal nous. Fondation pas faire ma4l nous ?

Dr. ███████ : Je ne vais pas vous faire de mal, SCP-1166. Vous avez été observé dans un état impossible à distinguer d’une mort clinique, avant de revenir à la vie ensuite. Pourtant, vous gardez la mémoire de ce qui s’est passé avant chacune de vos morts. Est-ce exact ?

SCP-1166 : (pas de réponse)

Dr. ███████ : Est-ce exact, SCP-1166?

SCP-1166 : (réponse écrite) R-82611 se rappelle plein plein de fois. Mal71. mais mieux maintenan, dokteur ?

Dr. ███████ : Savez-vous s’il existe d’autres spécimens semblables à vous ?

SCP-1166 : (réponse écrite) non

Dr. ███████ : Savez-vous comment vous avez acquis cet état de conscience et cette capacité à communiquer avec des humains ?

SCP-1166 : (réponse écrite) non

Dr. ███████ : Ce sera tout, SCP-1166.

Addendum : Avant le début de l’Expérience 1166-3, le Chercheur ███ a transmis une plainte au Comité d’Ethique du Site-23. Les documents pertinents ont été joints au dossier :

Requête au Comité d’Ethique

SCP concerné : SCP-1166

Requête formulée par : Chercheur ███

Priorité : B2

Commentaire : SCP-1166 démontre une intelligence similaire à celle d’un humain normal, ainsi que des émotions telles que la tristesse, l’anxiété et la peur. Contrairement à un sujet de Classe-D standard, SCP-1166 n’a commis aucun crime à l’encontre de la société, et n’a pas non plus "consenti" à [COMMENTAIRE SUPPRIME]. Conduire l’Expérience 1166-3, ou toute recherche prévue à l’avenir sur SCP-1166 serait un acte de cruauté flagrante n’ayant aucun autre but que confirmer ce que nous savons déjà. La science ne nécessite pas d’abandonner notre moralité, du moins le peu qui existe encore ici, et ni moi ni aucun autre Chercheur ne pouvons continuer à traiter cette pauvre créature de façon inhumaine. Nous avons une conscience, bordel.

MEMORANDUM

A : Dr. ███████

De : Comité d’Ethique du Site-23

RE : Réponse à la Requête sur 1166

Après trois séries de votes sur une période de deux jours, impliquant de nombreuses abstentions de la part de nos membres, le Comité a approuvé la continuation des tests impliquant SCP-1166 par 7 voix contre 6, à condition que certains paramètres concernant son utilisation soient respectés.

Bien que le Comité tienne compte des objections du Chercheur ███ concernant des tests intrusifs et douloureux pratiqués sur une forme de vie consciente et non-consentante, SCP-1166 présente des propriétés qui doivent être comprises et documentées de façon extensive par la Fondation. Les propriétés régénératrices de SCP-1166, en particulier, méritent une étude poussée; une application de leurs principes pourrait avoir des conséquences bénéfiques à la fois pour le confinement de phénomènes dangereux ainsi que pour le personnel de la Fondation.

Ceci étant dit, toute mesure visant à minimiser la détresse ressentie par SCP-1166 est autorisée et encouragée. Le Comité recommande l’utilisation d’Amnésiques pour réduire les souvenirs d’évènements particulièrement traumatisants chez SCP-1166, et à la suite du Rapport d’Expérimentation 1166-2, l’anesthésie lors de toute procédure médicale est désormais obligatoire. L’équipe de recherche est encouragée à communiquer avec SCP-1166 quotidiennement sur des sujets ne portant pas sur les recherches en cours ou tout autre sujet de conversation sensible, afin de mieux documenter son niveau d’intelligence.

Selon sa requête, le Chercheur ███ a été transféré sur un projet impliquant SCP-████.

- Directeur ███████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License