SCP-115-FR
notation: +11+x

Objet # : SCP-115-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les membres du personnel de sexe masculin affectés à l'étude de SCP-115-FR ne doivent en aucun cas pénétrer dans sa cellule. Il en va de même pour le personnel affecté à l'entretien. Seuls les personnes de sexe féminin y sont habilitées, exception faite des Classes-D faisant office de sujets de tests.

La cellule de SCP-115-FR ne doit être composée que d'une simple pièce de 150 sur 260 centimètres, à laquelle est rattaché un espace complémentaire de 50 sur 40 centimètres, qui contiendra une chaise simple destinée à accueillir les Classes-D lors des tests. L'intérieur de cette cellule doit contenir le strict nécessaire d'une salle de bain classique, à savoir un lavabo, une cuvette de toilette ainsi qu'une douche fonctionnels qui devront être nettoyés à chaque passage de SCP-115-FR à l'aide de produits d'entretien à l'aide d'une brosse et d'un outil de raclage, afin de dégager les conduits de toute trace corporelle attestant de la présence de l'entité (Se référer à l'Interview 115-FR n°3 du Document 115-FR-A). Quelques accessoires, entre autres un miroir, une brosse à dent, une serviette, un tapis de bain devront être placés dans la pièce afin de donner une touche authentique à celle-ci.

Les appareils doivent être reliés les uns aux autres par un système de plomberie comprenant des tuyaux multicouches et flexibles, eux-même reliés à un réservoir d'eau situé dans un complexe souterrain, en-dessous de la cellule. Les canalisations doivent être séparées en quatre sections, composées de vingt tuyaux chacune. Le complexe doit être conçu de façon à ce que l'on puisse accéder à n'importe quelle portion de tuyaux afin d'y apporter rapidement une réparation ou une modification. Les murs doivent être constitués de béton armé, de même pour le sol de la cellule ou le complexe. Ce dernier doit être hermétiquement fermé, et ses couloirs doivent être inondés d'un mélange composé à 70% d'eau, à 20% d'eau oxygénée et à 10% d'eau de javel lorsque non empruntés par le personnel. Des caméras étanches doivent être placées partout dans ce complexe.

Si il devient nécessaire d'accéder au système de plomberie, alors le liquide devra être évacué des couloirs grâce à un mécanisme de pressurisation. Dans le cadre d'une intervention de quelque nature que ce soit, SCP-115-FR devra être chassée hors de la section concernée et être confinée dans une autre section jusqu'à nouvel ordre, grâce à un système de valves contrôlé à distance. Les canalisations doivent être soigneusement nettoyées de manière trimestrielle, sans utilisation de quel produit nettoyant que ce soit, afin que toutes les secrétions de SCP-115-FR soient raclées et qu'elles n'obstruent ni les tuyaux, ni les mécanismes.

Description : SCP-115-FR est une masse amorphe constituée de déchets et surplombée par une tête humaine, qui se déplace dans les tuyaux et les canalisations en modelant sa forme selon ses besoins. Son corps est constitué à 40% de boue (Cette part étant elle-même constituée à 10% de siccité et à 90% d'humidité), à 22% d'excréments d'origines variées, à 14% de diverses moisissures, bactéries et champignons de tout genre, à 14% de restes humains et animaux, majoritairement de cartilage, d'os, d'ongles, de cheveux et de fourrure, à 5,6% de déchets plastiques, et à 4,4% d'aliments. Bien souvent, lors de ses sorties, toute cette masse reste dissimulée dans les tuyaux. La taille de "l'abdomen" de l'entité est variable, et peut s'élargir jusqu'à atteindre un volume supérieur à celui d'un corps humain.

La seule partie reconnaissable de la morphologie de SCP-115-FR est la tête qui surplombe le corps, auquel elle est reliée par un semblant de colonne vertébrale, et présente des traits et caractéristiques féminins. Sa chevelure semble suinter en permanence une matière huileuse inconnue, encore en étude dans les laboratoires de la Fondation. Ce liquide possède des propriétés adhésives extrêmement puissantes, mais lui sont mélangées plusieurs enzymes annihilant ses effets, et agissant avec une extrême rapidité. On suppose que c'est ainsi que le sujet parvient à ne pas rester collé à chaque surface : l'entité, lorsqu'elle souhaite user de ses secrétions comme d'une colle puissante afin de, par exemple, manipuler des objets, inhibe l'action des enzymes. De plus, une étude approfondie des cheveux de l'entité ont démontré que chaque fibre était en réalité constituée d'un système nerveux complexe, et composée de plusieurs micro-articulations. Ceci permettant à SCP-115-FR de manipuler sa chevelure sans restriction, le sujet est capable d'utiliser la plupart des objets conçus pour un usage humain.

SCP-115-FR fait preuve d'une agressivité extrême envers tout individu masculin ayant dépassé la trentaine. Si quelqu'un correspondant à ces critères s'introduit dans une salle de bain dans laquelle l'entité a trouvé refuge, alors celle-ci tentera à tout prix de l'éliminer. Néanmoins, elle se montre amicale envers les membres féminins qui lui sont présentés, et peut même tenir une conversation élaborée avec un autre être humain. Bien qu'elle répugne à la présence d'individus masculins, si ceux-ci sont assez jeune, alors elle se contentera de les ignorer, sauf si ces derniers la provoquent. L'exception étant faite des enfants, qu'elle dit adorer, et envers lesquels elle se montre extrêmement protectrice.

Il a fallu recréer dans sa cellule une salle de bain convaincante, car le sujet refusait catégoriquement de sortir des canalisations autrement. Bien qu'il fut possible de forcer SCP-115-FR à se rendre dans la pièce par le biais de mouvements d'eau et de pression, cela déclenchait chez elle un état de fureur qui la poussait à attaquer toute personne se trouvant dans la pièce, ce qui nuisait fortement aux tests.

L'entité serait capable de deviner d'une manière où d'une autre certains antécédents des personnes lui étant présentées. Une étude est actuellement en cours afin de lui déterminer certaines facultés de prescience, de télépathie ou toute moyen d'accéder à ce genre d'informations. (Se référer aux tests.)

Récupération : SCP-115-FR fut capturée le ██/██/████ dans le Nord de la France après qu'une série de meurtres fut commise sur sept (7) individus adultes de sexe masculins, dont l'âge se situait entre 39 et 57 ans, et d'un (1) enfant âgé de 6 ans. Les victimes étaient mortes d'asphyxies, leurs voies respiratoires obstruées par une substance noire, ou encore [DONNÉES CENSURÉES]. Seul l'enfant a été retrouvé étranglé, bien que les empreintes digitales retrouvées sur sa peau ne mènent à aucune piste. Les meurtres étaient toujours perpétrés dans les salles de bain des victimes, et la seule trace jamais retrouvée du tueur était une matière huileuse et collante, ainsi que des marques boueuses composée de déchets sur les murs et dans les canalisations de la pièce, la même substance retrouvée dans les voies respiratoires des défunts morts par étouffement. Ce mode opératoire attira l'attention de la Fondation, et SCP-115-FR fut identifiée et confinée avec succès.


Tests :

Pour plus d'informations, veuillez consultez le Document 115-FR-A.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License