SCP-1115
notation: +1+x
drone.jpg

Une instance de SCP-1115 observée à basse altitude durant la transmission du signal.

Objet # : SCP-1115

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Aucune tentative visant à capturer, intercepter, ou interférer avec SCP-1115 ne doit être effectuée jusqu'à nouvel ordre. Les mouvements de SCP-1115 doivent être constamment surveillés par satellite et suivis par des drones à une distance de 50 km. Les conditions météorologiques équatoriales doivent être surveillées, et la Force d'Intervention Mobile Upsilon-638 (Nid du Phoenix) doit être placée en stand-by dans l'éventualité d'un phénomène pouvant pouvant causer une perturbation sur la trajectoire de SCP-1115. Toutes les transmissions de SCP-1115-2 doivent être enregistrées pour analyse. Dans l'éventualité d'une déviation majeure de l'itinéraire de SCP-1115, le Site 731 doit être évacué et l'autorisation d'exécuter la Procédure Greenbriar est donnée sous ordre d'O5.

Une entreprise fictive de la Fondation, Space Communication Properties, a obtenu la licence pour tester des drones de communication dans l'espace aérien au dessus de l'équateur. Toutes les observations éventuelles de SCP-1115 doivent être attribuées dans les médias à des prototypes de des drones.

Dans l'éventualité où une des parties de SCP-1115 cessait de fonctionner, Nid du Phoenix doit être déployée pour récupérer cette partie, qui doit ensuite être transférée au Site 731 le plus rapidement possible pour démantèlement et stockage. Les artefacts récupérés de SCP-1115 ne doivent pas être exposés à une lumière d'une intensité supérieure à 1000 lux.

Description : SCP-1115 est actuellement constitué de 87 véhicules aériens sans pilote toroïdaux, mesurant approximativement 1,2 mètres de diamètre, de fabrication et d'origine inconnues. Depuis la première observation directe en 19█, les drones de SCP-1115 ont toujours été en vol à une altitude moyenne de 15 km au dessus du niveau de la mer, se déplaçant vers l'ouest avec une latitude de 20 degrés au nord ou au sud de l'équateur, à une vitesse moyenne de 1600 km/h. La vitesse de SCP-1115 est synchronisée avec celle du terminateur1. SCP-1115 se maintient à une distance approximative de 45 degrés de longitude à l'est du terminateur, ce qui fait que l'objet se trouve toujours dans une partie du monde éclairée par le jour. SCP-1115 maintient constamment cette trajectoire, complétant un tour du globe en 24 heures, et altèrant sa trajectoire uniquement si celle-ci est entravée de nuages ou de conditions peu clémentes. Aucun des drones de SCP-1115 n'a été observé entrant une zone nuageuse. Les drones composant SCP-1115, lorsqu'aucune force extérieure n'intervient et qu'ils ne se déplacent pas pour éviter un phénomène météorologique, volent avec un motif comprenant plusieurs formations en V ressemblant à celles des oiseaux migrateurs. La présence de plusieurs points manquants dans ces formations indique que SCP-1115 était constitué à l'origine de ███ drones.

Chaque jour, à approximativement 05:00 UTC, alors que SCP-1115 est en train de survoler une région du désert du Sahara située à ██º██'██" N., ██º██'██" E., un drone individuel de SCP-1115 descend à environ 5000 mètres au dessus du sol, et transmet un signal radio, désigné SCP-1115-2, avant de reprendre de l'altitude et sa place dans la formation. SCP-1115-2 est un enregistrement audio, durant entre 41 et 46 secondes pour toutes ses instances enregistrées, de la voix synthétisée d'un individu mâle utilisant un langage non identifié par la Fondation. Une grande partie de l'enregistrement reste la même pour toutes les instances enregistrées, tandis que plusieurs autres parties changent quotidiennement. SCP-1115-2 a été diffusé tous les jours où SCP-1115 était sous observation, à l'exception des jours durant lesquels une couverture nuageuse a rendu impossible la descente d'un des drones de SCP-1115 vers la zone de transmission. Le destinataire de SCP-1115-2 n'a pas été identifié ; plusieurs inspections opérées par la Fondation sur la zone n'ont pas réussi à trouver une antenne radio pré-existante ou un artefact similaire à SCP-1115. Pour plus d'informations concernant l'histoire et la traduction de SCP-1115-2, veuillez vous référer aux addenda.

Jusqu'à aujourd'hui, SCP-1115 a résisté à toute tentative de capturer un drone en vol. Individuellement, les drones de SCP-1115 ont démontré une capacité à esquiver les missiles et les tirs de canon ainsi que les armes anti-aériennes basées au sol, et également à générer une impulsion électromagnétique pour désactiver les appareils à leur poursuite, mais sans que SCP-1115 ne soit lui-même affecté. Le ██/██/19██, un appareil aux composants électroniques protégés a été utilisé lors d'une tentative pour intercepter un des drones de SCP-1115. Quand l'appareil a continué sa poursuite après que l'IEM ait été déployée, le drone a répondu en percutant l'appareil et en activant une arme nucléaire miniaturisée embarquée, se détruisant lui-même ainsi que l'appareil, et produisant un souffle de 5 kt au dessus de [CENSURÉ], où la poursuite avait lieu. Une dispersion d'amnésiques de classe E par voie aérienne au dessus des zones peuplées près de [CENSURÉ] a été effectuée, et les médias, sous l'influence de la Fondation, ont attribué les effets secondaires de l'explosion à des feux de forêt. Toute tentative d'intercepter SCP-1115 sera préventivement refusée.

En plus de l'incident décrit ci-dessus, trois drones de SCP-1115 ont cessé de fonctionner depuis le début de l'observation. Deux des trois drones se sont abîmés dans l'océan Pacifique après qu'une défaillance non identifiée ne fasse soudainement perdre aux drones de l'altitude ; du fait de la profondeur de l'océan sur la zone des crashs, la Fondation a jugé qu'il était impossible de les récupérer. Le troisième, qui s'est écrasé sur terre près de [CENSURÉ] en Afrique du Nord en 1942, n'a pas été immédiatement récupérable à cause des opérations militaires dans la région ; les recherches menées après la guerre n'ont pas réussi à le localiser, et il est actuellement admis que celui-ci a été entièrement enterré par le sable du désert. La Fondation n'a, à ce jour, acquis qu'un seul drone de SCP-1115 intact, désigné SCP-1115-1, pour des informations sur son histoire et sa récupération, veuillez vous référer aux addenda.

Addenda :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License