SCP-1111-J
notation: 0+x

Objet # : SCP-1111-J

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1111-J doit être stocké au Site 26, dans une pièce spécialement conçue pour l'objet, équipée de prises de courant pour lui et les équipements de test. Il ne doit en aucun cas être connecté à d’autres ordinateurs, sauf dans certaines conditions de test. Lorsque les tests sont terminés, tous les ordinateurs qui étaient connectés à SCP-1111-J doivent être testés pour déceler de potentiels niveaux d’efficacité anormaux. S’il s’avère que les ordinateurs sont exceptionnellement performants, ils doivent être stockés en tant que copies de SCP-1111-J, sinon, ils doivent être détruits.

SCP-1111-J ne doit en aucun cas être connecté à Internet. Le Site 26 ne doit en aucun cas posséder plus d'une connexion permanente à Internet. Dans le cas où SCP-1111-J parviendrait à se connecter à Internet, le Site 26 doit faire exploser les charges de C4 dissimulées le long de la ligne de connexion et contacter par radio le Commandement pour d’autres instructions.

Description : SCP-1111-J est un ordinateur de la marque [SUPPRIMÉE] n'ayant jamais fait preuve d'aucune erreur de n'importe quel type, et qui possède toujours la même puissance de calcul qu'annoncée à son lancement. Il a été découvert quand les ordinateurs d'un bureau de la Fondation ont été renouvelés. Tous les autres ordinateurs ont au moins planté une fois — où beaucoup ont surchauffé, amenant à une fonte du boitier ou à un début d'incendie — sauf SCP-1111-J. À cet instant, il fut constaté qu'aucune erreur n'avait été enregistrée sur la machine. Il peut exécuter n'importe quel programme viable sans aucun problème.

La manière dont SCP-1111-J maintient sa remarquable puissance de calcul est encore inconnue. Aucune autre machine de ce type n’a montré de qualités similaires et aucun programme inconnu, aucun composant inhabituel, aucune consommation d’énergie notable, aucun ectoplasme, aucune atmosphère religieuse particulière, aucun évènement miraculeux, aucune statue en pleurs, aucun fantôme, aucun technovampire, aucune entité d’énergie pure ou voix mystérieuse n’ont été détectés près de SCP-1111-J, malgré les balayages quotidiens de sa pièce de stockage et une surveillance attentive de toutes les variables connues.

SCP-1111-J a montré la capacité de conserver ses propriétés anormales même en étant connecté à un ordinateur normal de la même marque infecté par plusieurs virus. En raison de cela, il a été théorisé que si SCP-1111-J parvenait à maintenir une connexion à Internet pendant un cours instant, les réseaux mondiaux pourraient devenir dangereusement efficaces.

Nous devons trouver ce qui permet le fonctionnement de cette machine. Si nous en avions une vingtaine, nos frais administratifs diminueraient de 67 %. Les tests devraient être ré-ouverts. - Dr Smallwood.

Accordé, mais vous serez personnellement tenu pour responsable de tous les incidents liés aux tests. – O5-11

Rapport de Tests sur SCP-1111-J
Chercheur responsable : Dr Smallwood

Test 1
Il est à noter que SCP-1111-J exécute son système d’exploitation par défaut avec les paramètres par défaut.
Le Dr Smallwood a installé un traitement de texte connu pour fréquemment planter, et il y a tapé plusieurs documents sans aucune erreur.

Test 2
Le Dr Smallwood a tapé un document texte avec plusieurs fautes délibérées, et a activé l’outil de vérification orthographique. L’outil a détecté toutes les erreurs de grammaire et d’orthographe et les a corrigées sans en créer de nouvelles. Aucune autre erreur notée.
Stupéfiant ! S’ils travaillaient tous comme ça, il ne serait plus jamais demandé à quiconque d'aller "consulter un alchimiste" ! - Dr Smallwood

Test 3
Le Dr Smallwood a laissé un traitement de texte ouvert avec un document fini mais non-sauvegardé après être parti prendre une tasse de thé et faire des mots croisés. À son retour, aucune erreur n’est survenue, même après qu'il a enregistré le document ouvert et fermé le programme.

Test 4
Le Dr Smallwood a tenté de désactiver la mascotte d’assistance animée du traitement de texte. Quand il eut fermé et ré-ouvert le programme, la mascotte n’a pas réapparu spontanément. Après que le Dr Smallwood ait redémarré la machine et ouvert le programme, la mascotte ne s'est pas réactivée spontanément. Il répéta l’opération plusieurs fois, et la mascotte ne s'est toujours pas réactivée spontanément.

Test 5
Le Dr Smallwood a tenté de quitter un traitement de texte avec un document non-sauvegardé. Le traitement de texte l’a alors incité à sauvegarder le document avant de quitter, ce qu’il a alors fait. Le programme n’a pas gelé pendant l’enregistrement ou l’invitation à enregistrer. Aucune erreur notée.

Test 6
Après avoir réalisé que de nouvelles mises à jour étaient disponibles pour [SUPPRIMÉ], le Dr Smallwood les a enregistrées sur un petit réseau spécialisé et a créé un programme pour informer SCP-1111-J que des mises à jour étaient disponibles. Il a ensuite connecté SCP-1111-J au réseau et celui-ci l’a invité à lui autoriser la poursuite de l’installation des mises à jour, à reporter les mises à jour, ou à redémarrer sans incident une fois les mises à jour terminées.

Test 7
Le Dr Smallwood a installé un programme antivirus sur SCP-1111-J avant de l’infecter avec un virus informatique simple. Le virus a été immédiatement détecté, mis en quarantaine et supprimé. Aucune erreur ne s’est produite.

Test 8
Le Dr Smallwood a installé un programme antivirus supplémentaire avant de tester les conflits entre les deux programmes. Quand aucun conflit n’a été détecté, il rajouta un troisième programme antivirus et répéta le test. Après que treize autres programmes antivirus aient été ajoutés, sans aucun conflit, le Dr Smallwood cessa les tests pour le reste de la journée.
Non mais sérieusement, quoi - Dr Smallwood

Test 9
Le Dr Smallwood a connecté SCP-1111-J à un réseau virtuel et a ouvert un client de messagerie fréquemment utilisé, sur lequel il avait placé une liste de contacts complète comprenant des contacts annotés comme "patron", "client potentiel" et "épouse". Il a ensuite écrit un petit courrier insultant et a utilisé la fonction "envoyer à plusieurs contacts" pour l’envoyer à quelques contacts, qui n’étaient pas les contacts annotés. L’e-mail a bien été envoyé aux adresses prévues et non aux adresses annotées.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License