SCP-1093
notation: +1+x
1093.jpg

SCP-1093 activé

Objet # : SCP-1093

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1093 doit être gardé dans une cellule de confinement scellée de 5 mètre par 5 mètre. La cellule doit être encastrée dans une chape de plomb de 30 centimètres d’épaisseur. Les membres du personnel ne sont pas autorisés à entrer dans la cellule de confinement ou à entrer en contact avec SCP-1093 sans avoir été formés par un membre du personnel de niveau 4 assigné à l’objet. Le personnel n’est pas autorisé à entrer dans la cellule de confinement de SCP-1093 ou à avoir le moindre contact avec SCP-1093 sans avoir revêtu au préalable une tenue de protection anti-radiation appropriée. SCP-1093 doit rester désactivé tant que les membres du personnel n’ont pas été informés à propos de son activation.

Description : SCP-1093 est un homme caucasien, mesurant 1,68 mètre et âgé d’environ trente ou trente-cinq ans. La tête de SCP-1093 est entièrement constitué d’une lumière brillante, mesurant approximativement 1600 lumens. SCP-1093 ne possède pas de boîte crânienne physique et il n’existe aucune source connue pour la lumière émise dans la zone de la tête de SCP-1093. La lumière à la place de la tête de SCP-1093 ne produit aucune sorte de chaleur. Les causes de cette anormalité n’ont pas été déterminées.

SCP-1093 est hautement radioactif et émet des niveaux de radiation allant de 3500 rad à 4000 rad. Il n’a pas encore été déterminé ce qui est à l’origine de ces doses de radiations létales émises par SCP-1093. SCP-1093 lui-même ne semble pas affecté par ces radiations et les émettra constamment, indépendamment du fait qu’il soit activé ou non.

Dans le dos de SCP-1093, fixé à la base de sa nuque, se trouve un interrupteur avec les inscriptions "On" et "Off", ressemblant à un interrupteur de lumière domestique classique. La lumière n’est émise de SCP-1093 que lorsque l’interrupteur est activé. Quand il est désactivé, SCP-1093 semble complètement dépourvu de tête. Lorsqu’il n’est pas activé par cet interrupteur, la partie externe du corps de SCP-1093 restera souple. Une fois activé, SCP-1093 raidira la partie externe de son corps et restera rigide et immobile jusqu’à sa désactivation.

Un examen biologique de SCP-1093 a révélé que celui-ci était, en apparence, un humain vivant et en bonne santé, des pieds jusqu’au cou. SCP-1093 possède un rythme cardiaque stable et une respiration constante et régulière. Le moyen par lequel SCP-1093 est capable de respirer est inconnu, celui-ci ne possédant pas d’orifice visible permettant une forme quelconque d’inhalation ou d’expiration. SCP-1093 ne semble pas avoir besoin de nourriture, d'eau ou de sommeil. Toutes les fonctions corporelles cessent immédiatement lors de la désactivation. Pour plus d’information concernant l’anatomie interne de SCP-1093, consulter le Rapport Chirurgical n° F224B-1093.

Quand il est activé, SCP-1093 se trouve entièrement dans un état dormant. SCP-1093 ne répondra à aucune tentative d’interaction de la part du personnel et ne réagira à aucun stimulus externe. Dans cet état, SCP-1093 ne semble pas capable de s’exprimer et ne fait preuve d'aucune sorte d’intelligence. Dans cette condition, SCP-1093 restera continuellement immobile, figé dans une position verticale jusqu’à sa désactivation.

Les membres du personnel s’étant trouvés à proximité immédiate de SCP-1093 ont rapporté avoir subi des hallucinations auditives se dissipant rapidement une fois à l’extérieur de la cellule. Les contacts prolongés avec SCP-1093 semblent faire durer ces hallucinations sur des périodes plus longues, généralement pendant plusieurs jours avant de cesser brutalement. Dans un certain nombre de cas, ces sons ont continué pendant des périodes de temps prolongées, provoquant une détresse significative chez les membres du personnel affectés, bien que les sons se soient dissipés soudainement dans presque tous les cas. Les sons produits par SCP-1093 entendus le plus souvent comprennent une sonnerie très aiguë, un important bruit de grondement et une faible pulsation similaire à un battement cardiaque. Ces anomalies auditives ne semblent exclusivement se produire que lorsque SCP-1093 est activé et semblent toutes provenir d’une source indiscernable.


Rapport Chirurgical n° F224B-1093

Date : █/█/███
Sujet : SCP-1093
Examen chirurgical effectué sous la supervision du Dr. ████

SCP-1093 est resté désactivé pendant toute la durée de l’intervention. A l’heure où est écrit ce rapport, aucune observation interne de SCP-1093 n’a été réalisée lors de son état actif. Des tenues de protection radiologiques étaient portées par tous les membres du personnel impliqués dans cette opération.

Dès la première incision abdominale, lorsque le derme du sujet a été percé, tous les agents présent dans la zone immédiate ont rapporté avoir soudain entendu une sonnerie très aiguë provenant d’une source indiscernable. La sonnerie a continué jusqu’à ce que l’incision soit achevée et que l’abdomen du sujet soit complètement ouvert. Cette sonnerie s’est répétée pour chaque incision pratiquée ultérieurement sur le sujet.

Une fois l’intérieur du sujet exposé, aucun organe ou structure osseuse ne put être localisé. La totalité de l’intérieur de SCP-1093 ne semble être uniquement constituée que d’une substance opalescente blanchâtre. Cette matière possède une consistance gélatineuse et est striée de plusieurs protubérances rouges et bleues embranchées semblables à des veines. La matière semble très solide et résistante aux dommages, les outils utilisés pendant l’intervention n’ayant pas pu la percer ou l’égratigner. Cette substance reste non-identifiée et aucun échantillon n’a pu être collecté pour être étudié.

Une anomalie notable est que, lorsqu’ils manipulaient les parties externes du corps de SCP-1093, tous les agents pouvaient physiquement sentir les structures osseuses internes. La cage thoracique de SCP-1093 est visible lorsqu’elle est observée depuis l’extérieur, mais aucun squelette ne semble être présent à l’intérieur de SCP-1093. De plus, les tests précédents ont indiqué la présence de plusieurs organes internes fonctionnels à l’intérieur de SCP-1093, mais aucun d’entre eux n’a pu être identifié pendant la durée de l’examen. Une enquête plus approfondie sur ce phénomène sur l’origine de ce phénomène a été réclamée.

Toutes les incisions pratiquées sur le sujet ont guéri à un rythme normal au cours des mois suivant l’opération, avec une cicatrisation régulière.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License