SCP-107-FR
notation: +3+x

Objet # : SCP-107-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-107-FR est actuellement contenu au Site-Yod. Le sujet doit être conservé dans une serre étanche de 50 m3. La serre en question doit être au sommet d'un petit pilier de béton d'un(1) mètre de hauteur dans une salle de deux(2) mètres par deux(2) mètres. Les murs de cette salle doivent être composés de béton. À trois(3) mètres de la dite salle, d'autres murs identiques aux murs de celle-ci doivent être installés. Aucune pièce ou salle ne doit se trouver sous cette pièce.

La température intérieure de la serre doit être maintenue à 15°C en tout temps. Le sujet dois être constamment arrosé par un système d'arrosage automatisé réglé à faible intensité. Une fois par jour, une équipe, composée de deux(2) membres du personnel de classes D, est autorisée à ouvrir la serre pour y vaporiser approximativement trois(3) litres d'eau. Cette opération ne doit pas durer plus de trente(30) minutes et la serre doit impérativement être refermée dès que la température ambiante de celle-ci commence à varier.

Tous les membres du personnel travaillant à la recherche et à l'étude de SCP-107-FR doivent porter la combinaison spéciale prévue à cet effet (voir; Exception-01) et être hydratés le plus souvent possible (voir; Exception-02). Tout éclosion de SCP-107-FR-01, SCP-107-FR-02 ou SCP-107-FR-03 est à éviter. En cas d'éclosion, tout le personnel situé dans un rayon de moins de cinq-cent(500) mètres de SCP-107-FR doit être immédiatement évacué vers la zone prévue à cet effet.

Description : SCP-107-FR est un petit arbuste d'environ 0,5 mètre de hauteur, dépourvu de feuilles et muni de trois branches disposées en fourche au bout desquelles figurent un bourgeon d'environ 5 cm3. L'écorce qui recouvre la surface du sujet est semblable à de l'écorce verdâtre de chêne. Aucune autre particularité spéciale par rapport à la physionomie de l'organisme n'a été observée mis à part le fait que le sujet soit incapable de croître ou de prendre un quelconque volume. L’arbuste possède également un énorme réseau de racines qui semblent être composées d'un tissu organique comparable à [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Les trois bourgeons positionnés sur les branches de SCP-107-FR ne s'ouvrent que lorsque le sujet est exposé à des conditions particulières. Les fleurs qui résultent de l'éclosion de l'un de ces bourgeons sont classifiées comme SCP-107-FR-01, SCP-107-FR-02 et SCP-107-FR-03.


SCP-107-FR-01 :

Conditions d'éclosion : Un manque ou un surplus de fluides à proximité de SCP-107-FR.

Description : SCP-107-FR-01 est une fleur semblable à une tulipe. L'organisme est muni de cinq(5) pétales de couleur mauve-turquoise. Les pétales de SCP-107-FR-01 sont courbés vers l'intérieur de sorte que la fleur évoque un vase. Le pistil de sujet n'a jamais pu être observé. Toutes les tentatives de manipulation du sujet à l'aide de drones télécommandés se sont conclue par des échecs, en raison de la grande fragilité qu'a démontré le sujet une fois «non-actif».

Particularité spéciale : SCP-107-FR-01 absorbe tout fluides liquides dans un rayon de cinquante(50) mètres autours de lui. S'il ne se trouve aucun fluide liquide absorbable dans cette zone, le sujet élargira son périmètre d'action d'un(1) mètre par minute jusqu'à ce qu'il trouve suffisamment de liquides à absorber. SCP-107-FR-01 aspirera tout liquides dans son rayon d'action aussi longtemps qu'il est actif et ne semble pas avoir de priorités ou de préférences quant aux types de fluides liquides qu'il absorbe.

Lors de son processus d'absorption, le sujet écarte légèrement ses pétale de manière à former une petite ouverture à son sommet. Suite à cela, SCP-107-FR-01 émettra une onde particulière (de nature encore non identifiée) qui a pour effet de faire passer tout liquides en phase gazeuse. Les gaz convergeront ensuite vers l'ouverture DE SCP-107-FR-01 et pénétreront dans celle-ci pour être absorbés. Une fois absorbés, les fluides peuvent être assimilés à SCP-107-FR si ceux-ci sont bénéfiques pour son organisme (eau, minéraux, sodium, etc…) ou rejetés ,par les racines du sujet, si ceux-ci y sont néfastes (chlore, acide sulfurique, etc…). Lors de l’absorption, les êtres vivants à proximité de SCP-107-FR, en particulier les mammifères, peuvent se voir privés de tout fluides corporels en moins d'une minute, ce qui dessèche complètement leur corps (sauf exceptions; voir Exceptions-01).

Conditions d'arrêt : SCP-107-FR-01 cessera toute activité après avoir absorbé l'équivalent de trois(3) litres de liquide absorbables et après avoir expulsé le surplus.


SCP-107-FR-02 :

Conditions d'éclosion : Une baisse ou une hausse de la température environnant SCP-107-FR (point de stabilité établi à 15°C) de plus de 2°C.

Description : SCP-107-FR-02 est une fleur semblable à un tournesol miniature de douze(12) centimètres-carrés. La fleur est munie d'une douzaine de pétales de couleur rouge vif. Les pétales de SCP-107-FR-02 réagissent de manière différente selon la température ambiante: Si elle est trop basse, les pétales se retrousseront sur eux-même. Si elle est trop haute, les pétales pendront le long du sujet. Le pistil de SCP-107-FR-02 est tout à fait similaire à celui d'un tournesol normal mis à part le fait qu'il soit de couleur bleu marin. Aucune recherche n'a pu être effectuée sur le sujet en raison de son niveau de dangerosité trop élevé.

Particularité spéciale : SCP-107-FR-02 crée des températures extrêmes durant une fraction de seconde. La nature de la température crée est l'antagonisme de la température présente; l'organisme émettra de la chaleur si la température est inférieure à 15°C et du froid si la température est supérieure à 15°C. L'objectif de ces changements de température serait de stabiliser la température autours de SCP-107-FR le plus rapidement possible. Pour ce faire, SCP-107-FR-02 provoquera des températures allant de 350°C ou -265°C durant exactement 0,73 secondes.

Tout être vivant évolué (à l’exception de SCP-107-FR) exposé aux effets de la fleur subira de grands changements thermiques dans son organisme, provoquant la mort quasi instantanée du sujet (sauf exceptions; voir Exceptions-02). Le rayon d'effet du sujet est évalué à quinze(15) mètres.

Conditions d'arrêt : SCP-107-FR-02 restera en état de «transition» durant douze(12) minutes après avoir provoqué son changement de température. Si la température ambiante demeure stable durant ce laps de temps, la fleur se désagrègera.


SCP-107-FR-03 :

Conditions d'éclosion : Une menace physique à l'encontre de SCP-107-FR.

Description : SCP-107-FR-03 est comparable à une jonquille argentée. Cette fleur éclos particulièrement rapidement. Lors de l'éclosion du sujet, un bruit strident est audible. Aucune autre anomalie n'a été notée par rapport à la physionomie de SCP-107-FR-03.

Particularité spéciale : SCP-107-FR-03 dématérialise toute matière (excepté SCP-107-FR) dans un rayon de 5 mètres ce qui crée une «sphère de vide» autour du sujet durant quelques instants. Suite à cela, la «sphère» rétrécira d'un centimètre par seconde jusqu’à disparaitre, évitant ainsi la destruction de SCP-107-FR lors de la ré-équilibration de la pression atmosphérique. Aucun matériau connu ne semble être immunisé contre l'effet de SCP-107-FR-03 bien qu'aucun test n'ai été effectué sur le sujet, par mesures de sécurité.

Aucune manifestation des matières dématérialisées par SCP-107-FR-03 n'a pu être observée après coup. L'hypothèse la plus partagée à se sujet suppose que SCP-107-FR-03 transporte ce qu'il dématérialise dans une dimension de poche.

Conditions d'arrêt : SCP-107-FR-03 fanera graduellement, à mesure que la «sphère de vide» qui l'entoure perdra du volume et cessera complètement toute activité lorsque celle-ci aura disparue.


Moyens de contrer les effets de SCP-107-FR-01, 02 et 03 :


Rapport de récupération : SCP-107-FR a été récupéré aux alentours d'un village du nom de █████████, en ███████. C'est un géologue du nom de A████ Blaine qui découvrit SCP-107-FR. L'homme aurait apparemment trouvé le sujet sur un monticule de terre situé au centre d'une voûte caverneuse. M.Blaine était seul lors de sa découverte du sujet. Environ un mois après l'évènement relaté précédemment, la Fondation fut informée de l’existence de SCP-107-FR par le biais des services secrets █████████ et l'équipe de récupération Alpha-4 fut dépêchée sur les lieux pour récupérer la plante. Cependant, M.Blaine avait déjà étudié grossièrement le sujet et fait quelques tests sur lui. C'est en partie grâce à cet homme que la récupération de SCP-107-FR pu se faire sans qu’aucun membre de la Fondation ou civil ne soit blessé. A████ travaille désormais pour la fondation en tant qu Dr Blaine, il est chargé de la supervision des recherches concernant SCP-107-FR.

Rapport de l'incident-01-3 :

Interviewé : Agent ███████
Interviewer : Dr Blaine
Avant-propos : Témoignage de l'agent ███████ suite à l'incident-01-3.

Dr Blaine : Bonjour agent ███████. Avant toute chose, je tiens à vous dire que je suis désolé pour votre bras et que je ferai tout mon possible pour que personne d'autre n'ai à endurer ce que vous avez enduré…

Agent ███████ : Ça va doc ! On me l'a assez répété ! J'en ai marre de toutes ces fausses condoléances ! Je sais que tout ce vous voulez savoir, c'est comment l'incident s'est produit mais je vous le dit tout de suite; J'en ai foutrement aucune idée !

Dr Blaine : Cela n'a pas d'importance ! Contentez vous simplement de nous relater votre expérience.

Agent ███████ : Bon… [silence] J'étais de garde ce jour là et tout ce dont je me souviennes, c'est d'un bruit sourd et strident qui n'a duré qu'un instant avant que l'alerte d'évacuation ne soit lancée. Presque tout de suite après, je me suis mis à avoir sacrément soif. On m'avais dit que c'était l'un des effet d'un-zéro-sept, je me suis donc barré presto !

Dr Blaine : Et que c'est-il passé durant votre «fuite» qui vous a causé votre blessure ?

Agent ███████ : Je me suis juste fait une petite égratignure sur le coude droit ! C'était carrément rien !

Dr Blaine : Pourtant, c'est à cause de cette égratignure que nous avons dut vous amputer le dit bras. Que s'est-il passé exactement au moment où vous vous êtes fait cette «égratignure» ?

Agent ███████ : … J'ai commencé à ressentir une douleur intense dans mon bras… Puis, ça a cessé d'un coup… Mais je ne sentais plus mon bras, non-plus…

Dr Blaine : … Et quand vous êtes arrivé en zone sûre, votre bras était complétement desséché, sans la moindre goutte de sang à l'intérieur ! C'est bien ce qui vous est arrivé, non ?

Agent ███████ : [silence] …

Dr Blaine : Merci agent ███████, ce sera tout. Vous pouvez disposer.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License