SCP-106
notation: +23+x
01.jpeg

SCP-106, en pleine émergence

Objet # : SCP-106

Classe : Keter

Procédures de confinement spéciales :


REVISION 11-08

Aucune interaction physique avec SCP-106 n'est autorisée. Toutes les interactions physiques doivent être approuvées par au moins un vote des deux tiers du Commandement O5, et ne peuvent avoir lieu que dans la situation d'un test. Toute interaction doit être effectuée dans les sites à sécurité maximale AR-II, après une évacuation générale du personnel non essentiel. Tout le personnel (Recherche, Sécurité, Classe D, etc) doit rester à au moins soixante mètres de l'enceinte de confinement à tout moment, sauf sur ordre direct du Commandement du Site.

SCP-106 doit être contenu dans un conteneur sellé, constitué d'acier plombé. Le conteneur doit être scellé à l'intérieur de 40 couches de matière identique, chacune séparée par au moins 36 centimètres d'espace vide. Les stabilisateurs entre chaque couche doivent être placés aléatoirement. Le conteneur doit rester suspendu à au moins 60 cm de toute surface par un soutien électromagnétique ELO-IID.

La zone de confinement secondaire doit être composée de seize "cellules" sphériques, chacune remplie de divers fluides et possédant un ensemble aléatoire de surfaces et de soutien. Le confinement secondaire doit être équipé de systèmes d'éclairage, capables d'éclairer tout l'assemblage avec au moins 80.000 lumens de lumière instantanément, sans intervention humaine directe. Les deux zones de confinement doivent rester sous surveillance permanente.

Toute corrosion observée sur la première cellule, la cellule secondaire, les membres du personnel, ou à n'importe quel endroit du site situé dans un périmètre de deux cents mètres autour de SCP-106 doit être signalée immédiatement au service de sécurité du site. Les objets ou les membres du personnel perdus à cause de SCP-106 doivent être considérées comme disparus/morts au combat. Aucune tentative de récupération ne doit être faite quelles que soient les circonstances.

Remarque: La recherche continue et l'observation ont montré que, lorsqu'il est confronté à des ensembles très complexes ou aléatoires de structures, SCP-106 peut être plongé dans la confusion, marquant un délai plus important lors de l'entrée et de la sortie de ladite structure. SCP-106 a également montré une aversion pour la lumière brutale et directe. Ceci ne se manifeste pas sous forme de dommages physiques, mais par une retraite rapide dans sa "dimension de poche", générée sur des surfaces solides.

Ces observations, ainsi que celles de l'aversion du plomb et de la confusion liquide, ont permis de réduire les évasions de SCP-106 de 43%. Les cellules "primaires" et "secondaires" ont également été efficaces dans des incidents de récupération nécessitant le Protocole de Rappel ██ -███ -█. L'observation est en cours.

02.jpg

Dommages dû à la corrosion sur la cellule primaire originelle. Les procédures de confinement ont été revues depuis.

Description : SCP-106 semble être un humanoïde âgé, avec une apparence générale de décomposition avancée. Son apparence peut varier, mais l'effet de "pourriture" reste observé sous chaque forme. SCP-106 n'est pas exceptionnellement agile, et peut rester immobile pendant des jours, dans l'attente d'une proie. SCP-106 est également capable d'escalader n'importe quelle surface verticale et peut rester indéfiniment suspendu à l'envers. Lorsqu'il attaque, SCP-106 va tenter de neutraliser ses proies en endommageant les organes principaux, les muscles ou les tendons, puis il emmènera sa proie handicapée dans sa "dimension de poche". SCP-106 semble préférer comme proies les hommes dans les 10-25 ans.

SCP-106 provoque un effet de "corrosion" sur toute la matière solide qu'il touche, engendrant une décomposition physique des matériaux plusieurs secondes après le contact. On peut observer la rouille, la pourriture et la fissuration des matériaux, ainsi que la création d'une sorte de mucus noir similaire à ce qui recouvre SCP-106. Cet effet est particulièrement préjudiciable pour les tissus vivants, et est supposé être une action de "pré-digestion". La corrosion se poursuit pendant six heures après le contact, après quoi l'effet semble disparaître.

SCP-106 est capable de passer à travers la matière solide, laissant derrière lui une grande tache de son mucus corrosif. SCP-106 est capable de "disparaître" à l'intérieur de la matière solide, en entrant dans ce qui est supposé être une sorte de "dimension de poche". SCP-106 est alors en mesure de sortir de cette dimension à partir de n'importe quel point connecté au point d'entrée initial (exemples: "entrer" dans la paroi interne d'une pièce, et "sortir" de la paroi extérieure; "entrer" dans un mur, et "sortir" du plafond.) . On ne sait pas si cette dimension est le lieu d'origine de SCP-106, ou un simple "repaire" créé par SCP-106.

Une observation limitée de cette "dimension de poche" a montrée qu'elle doit être composée majoritairement de salles et les chambres, avec [SUPPRIME] entrée. Cette activité peut se poursuivre pendant plusieurs "jours", avec une certaine chance d'être libéré dans le but d'être traqué, re-capturé, [SUPPRIME].


Addendum :

Notes d'examen :

En raison de la nature très difficile à contenir de SCP-106, les mesures de confinement doivent être révisées tous les trois mois ou après un incident. Les contraintes physiques sont impossibles, et les dommages physiques directs ne semblent avoir aucun effet sur SCP-106. Les mesures appliquées actuellement, datant de ██ / ██ / ████, tournent autour de l'observation de base et de réponses immédiates à certaines situations. Les procédures de confinement spéciales précédentes ont été revues en raison des évènements des brèches ██, ███, ███, et ████.

Notes sur le comportement :

SCP-106 semble passer par de longues périodes de "sommeil", pendant lesquelles il restera parfaitement immobile pendant un maximum de trois mois. La cause en est inconnue, mais il a été démontré que cela semble être utilisé comme un «leurre» tactique. SCP-106 sortira de cet état dans un état très agité, et va attaquer, enlever le personnel et causer des dommages violents à sa cellule de confinement et au site dans son ensemble. Le protocole de rappel [DONNÉES SUPPRIMÉES].

SCP-106 semble chasser et attaquer pour le plaisir, pas pour la faim. SCP-106 va attaquer et recueillir ses proies multiples au cours d'une période de chasse, en gardant de nombreuses proies «vivantes» dans la dimension de poche durant de longues périodes. SCP-106 n'a pas de "limites" déterminables, et semble recueillir un nombre aléatoire de proies lors d'une période.

La dimension de poche semble être uniquement accessible par SCP-106. Les appareils d'enregistrement et de transmission ont montrés qu'ils fonctionnent toujours à l'intérieur de cette dimension, bien que les enregistrements et les transmissions soient très dégradées. Il semble que SCP-106 «joue» avec les proies capturées, et a le plein contrôle du temps, de l'espace et de la perception à l'intérieur de cette dimension. SCP-106 semble [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Protocole de rappel ██ - ███ - █ :

En cas de brèche de confinement de SCP-106, un humain dans les 10-25 ans sera préparé pour le rappel, avec la cellule de confinement compromise remplacée et prête à l'emploi. Lorsque la cellule est prête, le sujet leurre doit être blessé, de préférence par la rupture d'un os long, comme le fémur, ou la rupture d'un tendon important, comme le tendon d'Achille. Le sujet leurre sera alors placé dans la cellule préparée, et le bruit émis par ledit sujet sera transmis via le système de sonorisation publique du site.

04.jpg

Agent █████, après avoir été libéré par SCP-106. Le sujet est resté vivant 1 heure après sa libération.

SCP-106 commence généralement à se diriger vers le sujet leurre dans les dix à quinze minutes après avoir entendu ses cris. Si SCP-106 ne réagit pas à l'émission initiale, un traumatisme physique supplémentaire doit être administré au sujet leurre toutes les vingt minutes jusqu'à ce que SCP-106 réponde. Plusieurs sujets leurres peuvent être utilisés dans le cas de ruptures de confinement majeures.

SCP-106 va généralement entrer dans un état de sommeil après en avoir terminé avec un sujet leurre. En outre, les sujets peuvent [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License