SCP-1049
notation: +2+x

Objet # : SCP-1049

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1049 doit être maintenu dans une volière de 1 x 1 x 3 m. À l'exception d'une perche située à 2 m au-dessus du sol, du bac d'alimentation et du réservoir d'eau, aucun corps étranger n'est autorisé dans l'enceinte de la zone de confinement de SCP-1049. SCP-1049 doit être maintenu attaché à la perche à tout moment. Si l'entrée dans l'enceinte de la surface de confinement de SCP-1049 est nécessaire, des vêtements de protection doivent être portés et le temps passé à l'intérieur de l'enceinte doit être réduit au minimum.

SCP-1049 doit être nourri avec un régime composé principalement de scarabées, de criquets et de grillons. Des petites chauves-souris ou des souris peuvent également être offertes une fois par semaine. Le personnel ne doit pas entrer dans l'enceinte du SCP-1049 pour l'alimenter, la mangeoire automatique située à l'extérieur de la volière permet introduire des aliments depuis l'extérieur.

Description : SCP-1049 est un hibou mâle adulte noir et blanc (Strix nigrolineata). Il est physiquement identique à tout autre membre de son espèce, à l'exception de ses yeux, qui sont d'un rose rougeâtre. Ses besoins alimentaires et ses comportements de chasse sont semblables à ceux d'autres hiboux, néanmoins, SCP-1049 présente la capacité d'extraire les squelettes des êtres humains par des moyens inconnus. On suppose qu'il n'agit ainsi que sur les humains, comme SCP-1049 ne semble pas avoir utilisé cette capacité sur une quelconque autre créature avant le confinement.

SCP-1049 a été retrouvé après que la police de ██████, au Mexique, ait signalé que des cadavres désossés se trouvaient dans la jungle voisine, sans signe de blessure extérieure ou qu'une autre personne n'ait commis ce crime. Cependant, une victime avait été retrouvée avec de nombreuses plumes reposant sur sa poitrine, qui furent identifiées comme appartenant à un hibou. Les habitants de la région ont rapporté avoir vu un spécimen inhabituel doté d'yeux rouges à proximité de l'endroit où les cadavres ont été trouvés, et ont affirmé qu'il avait causé la mort des victimes. La police a immédiatement rejeté cette hypothèse.

Les employés de la Fondation ayant reçu le rapport au cours des vérifications de renseignement de routine ont fouillé la zone ce qui a aboutit à la découverte de SCP-1049. Avant son confinement, SCP-1049 s'est posé sur l'épaule de l'agent █████. SCP-1049 à mordu l'agent █████ au visage, bien que l'agent █████ n'a subi aucune blessure. Après plusieurs secondes, l'agent █████ s'est effondré. Le corps de l'agent █████ semblait s'affaisser sur lui-même. On a constaté que les restes de l'agent étaient complètement désossés. La cause de la mort fixée est que la pression et le choc appliqué au cerveau l'ont gravement endommagé après la perte du crâne.

SCP-1049 a ensuite régurgité une pelote contenant de petits fragments d'os humain, comprenant des fragments de phalange et une cochlée. Les tests ont confirmé que les fragments appartenaient à l'agent █████.

SCP-1049 attaquera tous les humains qu'il voit de cette manière, entraînant une perte complète des tissu osseux et la mort en résultera.

Addendum : L'examen poussé de SCP-1049 ne révèle aucune anomalie interne, ni aucune indication de ce qui a provoqué l'anomalie constatée dans l'agent █████. On ignore également comment des fragments d'os sont ingérés par SCP-1049, puisqu'il ne tente pas de manger ses victimes.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License