SCP-1037
notation: +1+x
blank.png
bolt.jpg

SCP-1037 (au centre de la photo) entouré par des matériaux affectés lors de l'incident 1037-5.

Objet # : SCP-1037

Classe : Euclide (Anciennement Sûr)

Procédures de Confinement Spéciales (Révisées) : SCP-1037 doit être contenu dans un puits vertical de 40 mètres de profondeur sur le Site-19. SCP-1037 doit reposer entre deux trappes fixées aux parois de ce puits. Les matériaux affectés par SCP-1037 sont opaques ; cette propriété a été exploitée par la création de trappes en Plexiglas transparent. Des lasers fixés au plafond du puits de confinement se connecteront avec des capteurs lasers au fond, alignés de façon stratégique près des bords du puits.

Si au moins deux capteurs lasers perdent le contact avec leur laser respectif (c.-à-d. si les trappes ont été converties à un haut pourcentage en matériau affecté par SCP-1037) les trappes s'ouvriront, précipitant SCP-1037 sur l'ensemble de trappes situé en deçà. Les trappes affectées seront ensuite envoyées à l'incinérateur du Site par un système automatisé.

Le puits de confinement dispose d'un ensemble de trappes tous les 0,5 mètres. En moyenne, SCP-1037 active un ensemble de trappes tous les 8 ans. À ce rythme, ce système de confinement sera en mesure de maintenir de façon ininterrompue SCP-1037 en confinement au moins jusqu'en l'an 2627 de notre Ère. En cas de panne de courant, de brèche de confinement, ou pour tout autre événement qui compromet la capacité du puits de confinement primaire à le contenir, SCP-1037 doit être mis en suspension dans de la gélatine dans un casier de confinement secondaire jusqu'à ce que le système de confinement primaire soit réparé.

Description : SCP-1037 est un boulon en acier, SAE Grade No. 71, du type de ceux utilisés dans la construction de nombreux bâtiments avec un cadre en acier ou en béton. Il est composé d’un alliage d’acier à résistance moyenne, composé de 97,5% de fer, 1,2% de tungstène et 1,3% de substance inconnue.

SCP-1037 vibre à un niveau nanoscopique, dans un ensemble complexe mais structuré de fréquences allant de 8500 Hertz à 900 Hertz. Ces vibrations sont capables de cristalliser le matériau environnant2 en une version visuellement identique à celle du matériau de SCP-1037. En outre, le matériau affecté par SCP-1037 (désigné SCP-1037-1) vibre de la même manière que SCP-1037, ce qui entraîne une extension exponentielle de l'effet de SCP-1037, tant que SCP-1037 reste en contact avec lui. Étant donné M grammes de matériau, la quantité de matériau (R) à un moment donné (t) quelques jours après le début du contact prolongé avec SCP-1037 est donnée par R = f (t) = M (e833.2t – 450.07) grammes.

Cependant, SCP-1037-1 est beaucoup plus fragile que SCP-1037 lui-même, ou son homologue non affecté. Avec suffisamment de temps, les structures construites avec SCP-1037 s'effondreront en raison d'un manque d'intégrité structurelle. Il est supposé que, s'il disposait de suffisamment de temps, SCP-1037 serait capable de convertir la totalité de la Terre en SCP-1037-1. Cela représenterait un scénario de Classe N0K "Matière contagieuse", et, à en juger par l'équation exponentielle ci-dessus, cela se produirait si SCP-1037 était en contact avec le sol pendant environ 8 ans.

Découverte : SCP-1037 a été découvert sur la propriété du Dr. Claddeus, un historien de renom étudiant les artefacts en Europe orientale et en Afrique du Nord. Après son décès en 1875, un avocat inspectant les biens du Dr Claddeus découvrit SCP-1037 ainsi que de nombreux artefacts liés au GdI-004 ("L'Église du Dieu Brisé"). SCP-1037 a été retrouvé en suspension dans un récipient rempli de gélatine. Au moment de la découverte, environ un quart de la gélatine avait été converti en SCP-1037-1.

Les entretiens avec les proches parents du Dr Claddeus ont indiqué qu'ils n'avaient pas été informés de l'existence de SCP-1037. SCP-1037 était à l'origine contenu par l'Initiative Américaine pour le Confinement Sécurisé avant son intégration à la Fondation SCP.

En utilisant les journaux du Dr. Claddeus, l'origine de SCP-1037 a été remontée jusqu'à une chambre secrète située sur un site de fouilles en Égypte. La Fondation a découvert plusieurs répliques non anormales de SCP-1037, dont certaines étaient attachées au bout de longs bâtons, ainsi que de multiples arcs conçus pour tirer des flèches.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License