SCP-1030
notation: +1+x

Objet #: SCP-1030

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1030-1 doit être maintenu dans une cellule de 7x5m munie de systèmes d'enregistrement vidéo, sous la surveillance d'un garde. Un mobilier minimaliste est autorisé, étant considéré que SCP-1030-1 ne peut ressentir ni "confort", ni "douleur". La présence d'aucun objet matériel ne peut être autorisée, à l'exception d'un terminal et d'une entrée texte, imbriquée dans le mur de la cellule. SCP-1030-1 peut transmettre par ce biais des requêtes de matériaux à des fins d'auto-réparations. Ceux-ci doivent être placés par le personnel dans le sas entre la cabine d'observation et la cellule, et celui-ci évacué, avant tout accès de SCP-1030-1 aux matériaux requis.

En aucun cas de figure, SCP-1030-1 ne doit avoir accès à toute sorte d'objet tranchant, ou toute sorte de potentiel médium d'écriture. Toute tentative de la part de SCP-1030-1 de dessiner, ou sculpter SCP-1030-2 doit avoir pour conséquence la révocation immédiate de l'accès au terminal d'interface, jusqu'à examen ultérieur. Toute instance subséquente de SCP-1030-3 doit être annulée par le retrait de SCP-1030-2, ou, dans le scénario le plus adéquat, détruite par le feu.

Description: SCP-1030-1 est une figure humanoïde d'environ 165cm de hauteur, composée de divers objets. A la date de ██/██/████, l'instance est composée d'une paire de chaussures, une souris d'ordinateur, une poubelle, quatre mètres de tuyau d'arrosage, les débris compressés d'un chariot de supermarché, un PDA, une blouse de laboratoire, une paire de lunettes, et ██ ████ ██ ██████.

Les objets intégrés à SCP-1030-1 s'oxydent, pourrissent, ou d'une manière ou d'une autre se dégradent à un taux fortement accéléré. Les objets les plus endommagés sont expulsés et remplacés, par une force inconnue, par divers objets susceptibles d'approximativement remplir l'espace laissé libre par ladite expulsion. Les substituts peuvent être déformés ou rompus, toutefois, les objets nécessitant le moins d'efforts semblent favorisés..

Les objets détruits ne seront pas expulsés en l'absence d'un substitut. SCP-1030-1 a défini la conservation forcée de ces objets comme "douloureuse".

Le seul élément constant dans la composition de SCP-1030-1 est la présence d'un symbole complexe (référencé dorénavant tel que SCP-1030-2), apparaissant à l'arrière de la pièce tenant lieu de tête à SCP-1030-1. Le symbole inclut le mot hébreu "חיים".

SCP-1030-1 exprime régulièrement le désir de copier ce symbole sur d'autres objets. Tout objet marqué de la sorte (référencé dorénavant tel que SCP-1030-3) s'anime, avec un semblant de contrôle de la part de SCP-1030-1, dans un rayon de ██ mètres. Au delà de cette distance, SCP-1030-3 devient systématiquement hostile, chassant tout forme d'humain dans un but de nuire et blesser, de quelque manière que ce soit. Le retrait, ou la destruction de n'importe quelle portion de SCP-1030-2 rend aux objets leur état d'inanimation originel.

Notes de récupération: SCP-1030-1 a initialement été découvert dans une décharge de ██████, en Tchécoslovaquie, suite à des rumeurs d'un "monstre". La capture de SCP-1030-1 a été rendue possible le ██/██/19██ au moyen de puissants aimants, la majorité du corps de l'objet étant composée à l'époque de ferraille. SCP-1030-1 n'a alors opposé aucune résistance violente, tentant uniquement de prendre la fuite aux premiers contacts, avant d'abandonner dans les minutes suivantes.

Addendum 1030-01: Comportement déviant / Nouvelles procédures de confinement

SCP-1030-1 a entrepris des tentatives de placer SCP-1030-2 sur tout objet disponible, avec un succès mitigé. De nouvelles procédures de confinement interdisant la présence de tout objet non destiné à des fins de réparation ont été adoptées, dues à de nouvelles mesures de sécurité liées au mobilier animé. Le sol et les murs doivent être constitués de tissu capitonné, suite aux dégâts considérables causés par l'animation desdits murs et sols. La résolution du terminal d'interface, ainsi que sa taille, ont été réduites, suite à l'entrée d'une version ASCII de SCP-1030-2 ayant résulté en une violente animation du terminal.

En réponse aux nouvelles procédures de confinement, SCP-1030-1 a cessé toute animation usuelle, et toute forme d'expression par le biais du terminal, à l'exception du mot "Seul", une fois par jour.

Addendum 1030-02: Rapport d'incident

Suivant les premiers essais de réplication de SCP-1030-2, tout accès à des objets de réparation a été refusé à SCP-1030-1, dans le but d'inciter SCP-1030-1 à expliquer l'inefficacité de la copie de SCP-1030-2 par le personnel de la Fondation. Le terminal d'interface a également été désactivé. SCP-1030-1 a eu pour instructions de répondre en "traçant" les lettres en l'air.

Après 22 jours passés sans aucune réponse constructive, les composantes de SCP-1030-1 sont tombées dans un état de délabrement avancé. Le sujet ayant été observé, prostré plusieurs heures dans une position d'immobilité totale, le chef de laboratoire d'alors Dr. ████ est entré dans la cellule, avec un contenant métallique scellé, rempli de débris, sur un chariot industriel (les procédures de confinement actuelles n'étant alors pas en vigueur), mettant en scène une intention de "tenter" SCP-1030-1.

L'enregistrement vidéo a été conservé à des fins d'étude.

<07:54:13> Dr. ████ pénètre dans la cellule de confinement, marquant une pause à la
fermeture du sas, agitant légèrement le chariot.
<07:54:16> SCP-1030-1 se redresse sur ses "pieds", entreprenant immédiatement des
gestes défensifs ou d'avertissement, de ses "bras".
<07:54:20> Dr. ████ avance de deux pas en direction de SCP-1030-1, poussant le chariot.
Les lunettes de vue portées par Dr. ████ semblent alors s'envoler instantanément,
remplaçant un tube de carton proche de la désintégration, tenant lieu de pouce à
SCP-1030-1. L'expression de Dr. ████ se fige, et celui-ci laisse aller le chariot, reculant vers
la porte.
<07:54:22> Tourné vers la porte, Dr. ████ semble quitter le sol, volant dans la direction de
SCP-1030-1.
<07:54:25> Le corps de Dr. ████ est violemment [DONNÉE SUPPRIMÉE] par une force
d'origine inconnue, sans aucune attention apparente pour les précédentes fonctions
anatomiques de celui-ci.
<07:54:30> SCP-1030-1 tombe à "genoux", et percute de nombreuses fois sa propre tête
(alors une corbeille à papier) contre le mur arrière de la cellule, durant approximativement
30 secondes, apparemment délibérément.
<07:55:01> SCP-1030-1 se relève, faisant jouer son corps, et entreprend de frotter la tête et
le dos de Dr. ████ , maintenant situées [DONNÉE SUPPRIMÉE].
<08:58:15> Dr. ████ cesse tout mouvement.
<08:58:22> Le chariot accélère en direction de SCP-1030-1, causant la chute de la boîte de
débris. Le chariot est écrasé et reformé par des moyens inconnus, remplaçant des portions
de Dr. ████ , lesquelles sont excrétées à même le sol.
<08:58:40> La boîte accélère en direction de SCP-1030-1. La boîte est écrasée, exposant les
divers contenus. La boîte et les objets sont intégrés en SCP-1030-1. Tous les composants
précédents de SCP-1030-1 ont à présent été remplacés.
<08:58:54> SCP-1030-1 se tient prostré dans un coin de la cellule.
<09:20:10> Le personnel de sécurité et de nettoyage pénètrent dans la cellule. Aucune
réaction de SCP-1030-1.

Addendum 1030-3: Entrée arbitraire
SCP-1030-1 n'engage habituellement pas de communications, excepté lors de requêtes de nouveaux matériaux, ne donnant que les plus simples réponses aux questions posées. Cependant, en une unique occasion, approximativement dans l'heure suivant la fin d'une improductive session de questions au sujet de l'origine de SCP-1030-1, SCP-1030-1 a procédé à l'entrée de l'extrait suivant sur le terminal.

Était homme.
Homme vivait. Homme devrait mourir.
Faiseur est descendu.
Faiseur dit tu vis. Tu fais. Faiseur marqua homme.
Homme vivait. Homme a fait des choses.
Homme est mort. Les choses ont fait l'homme.
Homme vivait encore. Homme a fait.
Homme vivait. Homme a fait.
Homme vivait. Homme a fait.
Homme vivait. Homme a fait.
Homme vivait. Homme a fait.
Demande au faiseur, homme meurt maintenant ? Homme si fatigué.
Faiseur dit non. Homme a marque.
Marque est sur tête. Marque dans la tête aussi.
Savoir marque trop bonne. Toujours rappeler.
Ne peut oublier marque.
Marque est vie.

Note: Suivant l'examen de l'entrée ci-dessus, des requêtes simultanées et contradictoires ont été émises par les co-directeurs de recherche Drs. ███████ et █████ . Dr. ███████ demandant l'arrêt total de toute recherche au sujet de SCP-1030-2. Dr. █████ demandant l'approbation pour l'utilisation de personnel de classe D pour étendre les recherches à une reproduction tatouée et mémorielle de SCP-1030-2. En attente de réponse de O-5.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License