SCP-103-FR
notation: +13+x

Objet # : SCP-103-FR

Niveau de Menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de Confinements Spéciales : Pour des raisons évidentes de sécurité, il a été choisi après concertation de confiner SCP-103-FR en partant du principe que l’hypothèse Beta pourrait causer plus de dégâts que l’hypothèse Alpha, si elle se trouvait être vraie et confinée improprement, et qu’elle devrait donc être considérée comme vraie jusqu’à preuve du contraire.

SCP-103-FR doit être placé dans un bassin d’eau de mer de 12000 m3 creusé à même le sol. L’objet ne requiert pas de surveillance particulière, néanmoins une passerelle/un réseau de caméras/une baie vitrée doit équiper le bassin afin de permettre une observation directe.

Sur une base hebdomadaire, deux (2) membres du personnel sélectionnés par le Directeur des Recherches et n’ayant jamais travaillé sur l’objet doivent observer SCP-103-FR en utilisant l’équipement de surveillance du bassin de confinement actuel. Leurs réactions ainsi que les hypothèses choisies doivent être enregistrées et notées dans le Document 103-B.

Description : SCP-103-FR est un objet dont la propriété anormale est qu’il est impossible de définir sa nature avec certitude. Tout sujet prenant conscience de l’existence de SCP-103-FR sera amené par cette même propriété à émettre une hypothèse sur cette nature, et se conformera toujours à une des deux théories existantes (nommées ici Alpha et Beta). Cet effet n’est pas restreint aux sujets observant l’objet, et semble reposer sur les connaissances du sujet plutôt que sur ses sens.

Selon la théorie Alpha, SCP-103-FR serait la représentation identique à l’échelle 1:1 d’un Mosasaurus hoffmannii. Les individus croyant en cette théorie se comportent en présence de SCP-103-FR comme devant une représentation artistique de cette créature et auront tendance à émettre des jugements sur la qualité de cette représentation.

Selon la théorie Beta, SCP-103-FR serait un spécimen vivant de Mosasaurus hoffmannii. Les sujets croyant en cette hypothèse se comportent en présence de SCP-103-FR comme avec n’importe quel animal dangereux de grande taille, et montrent la plupart du temps des signes d’inquiétude ou de peur. Malgré les implications de cette hypothèse, SCP-103-FR ne semble pas être affecté par un manque de nourriture, ou un espace vital restreint. Il ne semble pas non plus vouloir, ou être capable de se déplacer, bien que ce ne soit pas vérifiable du fait de son effet.

La répartition des sujets selon les deux hypothèses est à peu près de 60% pour 40% (tests effectués sur 200 individus). Les analyses des sujets n’ont pu mettre en évidence des paramètres qui pourraient conditionner l’hypothèse choisie.

Il est supposé que l’objet agisse par l’implantation chez le sujet d’un meme inhibant les fonctions cérébrales servant habituellement à faire la différence entre un objet et sa représentation, créant chez lui une indécision lorsqu’il doit qualifier SCP-103-FR. Ces troubles n’apparaissent que lorsque le sujet pense à l’objet, et n’affecte pas sa perception d’autres objets.


Addendum :

Addenda 103-1 : SCP-103-FR fut découvert le ██/██/████ sur la plage de ███████████, dans l’état de ██████████, aux ███. A proximité fut retrouvée une capsule étanche, contenant la note suivante :

On vous laisse deviner.

Et Maintenant, On Est Cools ?

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License