SCP-1027
notation: +2+x
blank.png
SCP-1027.png

Un spécimen de SCP-1027 hors de son confinement. Photo gracieusement fournie par The Stranger.

Objet # : SCP-1027

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-1027 doit être installé dans un réservoir de confinement liquide standard, immergé dans une solution saline. Les membres du personnel doivent éviter tout contact physique direct avec SCP-1027 à l'exception du personnel chargé de son alimentation. Un (1) cerveau bovin frais doit être donné à SCP-1027 une fois par semaine. Tous les membres du personnel s'occupant de l'alimentation de SCP-1027 doivent porter un équipement de bioprotection de Niveau-4. En cas d'exposition à SCP-1027, les membres du personnel infectés doivent immédiatement être traités comme des instances de SCP-1027 et être soumis aux protocoles de confinement standards.

Description : SCP-1027 ressemble de près au système nerveux central d'un être humain (Homo sapiens) qui se serait adapté à la vie en dehors du corps humain. Les spécimens actuellement en possession de la Fondation mesurent entre 1,1 mètre et 1,5 mètre (mesure prise du sommet du télencéphale jusqu'à la base du nerf sciatique). Les structures sensorielles basiques associées au fonctionnement humain y sont rattachées, comprenant les structures nerveuses sensorielles, les yeux et les cochlées. SCP-1027 semble capable d'interpréter des signaux par ces systèmes de la même manière qu'un sujet humain. Toutefois, toutes les structures nerveuses de SCP-1027 sont capables de se mouvoir à différents niveaux. Ces mouvements sont davantage visibles lorsque SCP-1027 est immergé dans un milieu liquide.

La composition nerveuse de SCP-1027 semble similaire à celle d'un être humain, à l'exception de la névroglie. La gaine de myéline recouvrant les cellules de SCP-1027 a une épaisseur d'approximativement 300 % celle d'un être humain adulte en bonne santé. De plus, les enveloppes gliales des neurones de SCP-1027 s'avèrent s'étendre sur toute la longueur des cellules et sont apparemment perméables aux composés neurotransmetteurs. Par conséquent, SCP-1027 est capable de subvenir à lui-même hors d'un corps vivant, bien qu'il soit plus confortable dans une solution d'eau légèrement saline.

SCP-1027 semble principalement se nourrir des neurotransmetteurs se trouvant dans les tissus cérébraux de mammifères. La consommation se fait par un procédé similaire à l'osmose, dans lequel la névroglie de SCP-1027 prélève et absorbe certains composés. Le processus exact par lequel elle est accomplie est inconnue. L'alimentation régulière de SCP-1027 le rend bien plus docile, réduisant le risque d'exposition. Toutefois, il semble que SCP-1027 soit capable de survivre pendant de longues périodes de temps sans se nourrir et l'existence d'un besoin biologique de l'entité pour ces produits chimiques est actuellement inconnu.

Lorsqu'une proie vivante lui est offerte, SCP-1027 va visiblement fusionner avec son système nerveux, lui drainant peu à peu ses agents neurotransmetteurs, ce qui provoquera au final la mort de la proie. En revanche, lorsqu'il est exposé un être humain vivant ou récemment décédé (moins de 12 heures avant l'exposition), SCP-1027 va à la place s'infiltrer dans le cerveau par le conduit auditif. Une fois les membranes méningées rompues, les ganglions nerveux de SCP-1027 vont libérer une forte dose de dopamine apparemment modifiée directement dans le cerveau en plus d'une impulsion électrique dont la tension mesurée est d'environ 150 millivolts. Il a été montré que cette association amorce une activité cérébrale basique dans 9█ % des cas. Le système nerveux du sujet va commencer à se modifier pour devenir une nouvelle instance de SCP-1027. La névroglie s'épaissit et l'ensemble du système nerveux central se détache du corps de l'hôte par décomposition accélérée. À ce jour, aucun des spécimens de SCP-1027 n'a montré posséder de quelconques souvenirs d'avant le détachement et ceux-ci possèdent un niveau d'intelligence fonctionnel équivalent à celui d'un primate inférieur.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License