SCP-1025
notation: +2+x
SCP-1025.jpg

SCP-1025, le nom de l'éditeur a été supprimé

Objet # : SCP-1025

Classe : Keter Sûr

Procédure de Confinement Spéciales : En raison de son potentiel d'arme biologique pouvant détruire toute vie sur Terre, SCP-1025 doit être conservé dans une chambre forte souterraine isolée et surveillée par pas moins de 10 gardes armés, devant être relevés deux fois par semaines et subir des contrôles pour les agents infectieux. La chambre forte doit être équipée d'une charge de thermite devant être déclenchée aux premiers signes d'une brèche de confinement.
Révision : SCP-1025 doit être conservé dans un coffre fort sécurisé par un code. Les recherches supplémentaires nécessitent une approbation O5.

Description : SCP-1025 est un livre relié d'approximativement 1500 pages. La couverture et la tranche présentent le titre "L'Encyclopédie des Infections". Le nom de l'éditeur indique que le livre fut imprimé en 19██ par l'imprimerie █████. Aucune autre copie du livre avec ce titre et cet éditeur n'a été trouvée, et il n'existe aucune trace écrite de l'existence de l'éditeur.

Les lecteurs de ce livre semblent développer les symptômes des maladies dont ils lisent la description. L'effet met entre █ et ██ heures pour se manifester (Voir Rapport d'Expérience)

Addendum 1025-01 : Rapport d'Expérience

Sujets : D-1025-01
Expérience : Le sujet lit l'entrée intitulée "Rhume". Le sujet est ensuite observé pendant plusieurs heures.
Résultats : Le sujet présente une toux en deux heures, et quand il fut interrogé, déclara se sentir "légèrement courbaturé," bien qu'il attribuât cela à une mauvaise nuit de sommeil.

Sujets : D-1025-02
Expérience : Le sujet lit l'entrée intitulée "Varicelles". Le sujet est ensuite observé pendant plusieurs heures.
Résultats : Pendant une heure, le sujet se gratte à pas moins de 5 points de son corps de façon répétée. Le dossier médical du sujet indique qu'elle avait contracté la varicelle à l'âge de 8 ans. Possible preuve que l'objet peut outrepasser une immunité naturelle notée.

Sujets : D-1025-03
Expérience : Le sujet lit l'entrée intitulée "Cancer des Poumons". Le sujet est ensuite observé pendant plusieurs heures.
Résultats : Le sujet tousse 4 10 6 un nombre important de fois pendant une heure en une période de temps relativement courte. Le sujet nia ressentir un inconfort, mais les observations de la respiration du sujet indiquèrent des irrégularités. Sujet éliminé et envoyé pour autopsie. Aucune tumeur apparente.
Note : Nous n'avons clairement pas attendu assez. Mais nous avons tous entendu sa toux et sa respiration sifflante.

Sujets : D-1025-4
Expérience : Répétition de l'expérience précédente, mais sujet observé pendant 7 jours.
Résultats : Toux et respiration sifflante, bien supérieur à ce qui devrait être considéré comme normal. Sujet éliminé et envoyé pour autopsie. Aucune tumeur apparente.
Note : Et si la maladie s'effaçait après la mort, faisant devenir l'infection encore plus insidieuse ?

Sujet : D-1025-05
Expérience : Identique.
Résultats : Identiques, mais sujet envoyé pour vivisection, utilisant [DONNÉE SUPPRIMÉE] plusieurs heures avant de décéder. Aucune tumeur apparente.
Note : Nous devons continuer d'essayer. Imaginez s'il y avait un agent infectieux ? Imaginez s'il y avait plusieurs livres comme cela là-dehors.

[Expériences superflues supprimée pour plus de concision. En résumé, chaque expérience utilisa un sujet de classe-D, qui lut une des entrées de l'objet, et subit des expériences ou une vivisection pour mettre en évidence des signes d'infection suivant les symptômes rapportés. Après l'expérience 15, le programme de recherche fut déplacé vers une installation isolée en ████, ██, surveillée par 3 chercheurs et 2 agents de sécurité. Un sujet de classe-D livré sur demande pour minimiser les besoins en espace et en rations.]

Sujet : D-1025-27
Expérience : Le sujet lit l'entrée intitulée "Appendicite". Le sujet a subi une appendicectomie à l'âge de 16 ans. Observé pendant 3 jours.
Résultats Après 52 heures, le sujet se plaint de maux d'estomac d'un inconfort significatif au niveau de l'abdomen. Vivisection effectuée. Aucun appendice trouvé, mais la zone où l'appendice aurait normalement dû se trouver était plus rouge qu'il n'aurait dû l'être, observation approuvée par un consensus général du personnel de recherche.

Sujet : D-1025-28 (anciennement Chercheur ████ ██████)
Expérience : Le sujet a développé une toux persistante, bien qu'il n'ait jamais lu SCP-1025, et fut placé en observation pendant une semaine.
Résultats : Aucun pendant 6 jours. À 9:30 le jour 7, le sujet parut légèrement plus grand qu'il ne l'était le jour précédent. Noté comme preuve que les propriétés anormales de l'objet peuvent causer l'apparition de maladies autres que celles lues par la victime, et sans contact visuel direct avec l'intérieur du livre. Vivisection envisagée, mais annulée à cause de la suite des événements.
Note : ████ s'est échappé ! Cet enfoiré s'est échappé d'une manière ou d'une autre ! Nous avons été trop stupides ! L'augmentation de la taille est un symptôme classique de SCP-016 ajouté au stress d'être confiné dans cette salle. Qui sait ce qu'il a eu en premier ? Il y avait une ventilation sur le plafond. En étant un peu plus grand, et un peu plus mince, il aurait facilement pu rentrer dedans. Il peut se trouver juste au-dessus maintenant, en train de développer des griffes, de vomir du sang infecté partout et de transporter je ne sais quelles maladies dormantes avec lui. SCP-008 ? SCP-742 ? Oh, mon Dieu, et s'il avait SCP-217 ?

Addendum 1025-02 : Une équipe de récupération fut envoyée sur place le █/█/██ après qu'aucun contact n'ait pu être établit pendant 72 heures. Les agents trouvèrent les chercheurs █████ ████ et ███ ████ enfermés dans une cabine d'observation, portant chacun des combinaisons de confinement biologique. Les réservoirs d'air étaient presque tous consommés. L'Agent █████ ███ fut retrouvé en train de ramper à travers les conduits de ventilation de l'installation avec une arme de poing dégainée. Le Chercheur ████ ██████ s'était lui-même enfermé dans ses quartiers avec un lance-flamme improvisé constitué d'un aérosol et d'une boîte d'allumettes. Plus tard, l'interrogatoire indiqua que ██████ n'avait pas grimpé dans les conduits, mais avait simplement utilisé son code pour quitter la chambre d'observation alors que les autres chercheurs étaient distraits. L'Agent ███████ fut retrouvé mort dans une réserve fermée de l'intérieur, avec plusieurs bouteilles et rations de nourriture vides. La porte avait été scellée hermétiquement avec des sacs poubelles et du ruban adhésif.

Note : Après une révision attentive de toutes les recherches menées sur SCP-1025, j'ordonne une réévaluation immédiate de la personne qui a approuvé l'utilisation de 27 sujets de Classe-D, une installation isolée avec un bunker souterrain pour ce gouffre financier. Aucun agent infectieux anormal n'a été trouvé dans les endroits où cet objet a été testé. Et tous les membres du personnel avaient passé un examen psychologique basique l'année dernière. Je n'ai aucune idée de jusqu'où cet effet d' "hypocondrie par procuration" peut aller, ou comment il fonctionne, et franchement, je ne vois aucun bénéfice à l'apprendre. Mettez-le dans une boîte, verrouillez-la, et pour l'amour de Dieu, essayez de ne pas vous inquiéter pour ça. - O5-█

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License