SCP-1017
notation: 0+x

Objet # : SCP-1017

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Comme SCP-1017 se manifeste exclusivement au sein du réseau de métro londonien, le confinement doit se faire in-situ. La détection et l'identification des instances de SCP-1017 est cruciale, et doit être menée par trois agents de la Fondation ayant infiltré les départements des ressources humaines, d'aiguillage et de █████████ de l'administration de Transport For London (TFL). Des charges explosives sécurisées doivent être placées à des emplacements clés du réseau, afin de pouvoir en isoler des portions en cas de brèche de confinement.

Si une manifestation est détectée, deux agents de la Fondation supplémentaires doivent monter à bord du train affecté habillés en civil, et équipés de grenades à gaz de type 21 (somniacène) dissimulées. La FIM Epsilon-12 ("Les Guetteurs de Trains") doit suivre le véhicule affecté à bord d'un train camouflé en véhicule d'entretien des voies. Les membres du personnel de la TFL tentant de contacter le conducteur du train affecté doivent être discrètement distraits par les agents infiltrés. L'emploi d'amnésiques de classe B est autorisé si nécessaire.

En cas d'événement de Phase 2, l'intégralité du personnel doit appliquer la procédure 108-Captum, comme détaillé dans ce rapport. Les retards mineurs ou interférences avec le reste du réseau de transports londonien doivent être présentés au personnel et au grand public comme des "erreurs d'aiguillage" ou des "réparations planifiées".

Description : SCP-1017 est un phénomène anormal qui se produit fréquemment dans le réseau de métro londonien. Cet effet survient si au moins un membre du personnel de pilotage des trains n'est pas présent au travail pour cause de maladie ou de blessures.

L'effet commence quand le membre du personnel tente d'informer son superviseur par téléphone qu'il ne pourra pas être présent sur son lieu de travail. L'appel téléphonique ne sera pas reçu et les entretiens avec les membres du personnel en question ont révélé que l'appel rencontre un intermédiaire masculin non-identifié, qui accepte de transmettre le message.

Après cela, le train que l'employé absent devait normalement conduire fonctionnera comme en temps normal le long de l'itinéraire planifié. L'effet semble se produire avec une préférence pour les lignes ████████, █████████ et █████. Le train s'arrête aux stations comme en temps normal, et laisse les passagers embarquer et débarquer comme attendu. Pourtant, la cabine du conducteur est complètement vide. Les enregistrements de vidéosurveillance des trains affectés montrent les commandes du véhicule s'activant sans opérateur visible. Curieusement, les civils semblent rarement remarquer cet effet anormal. Dans la plupart des cas, le train fonctionnera durant une journée de travail complète, puis s'arrêtera sur la voie appropriée à la fin de la journée.

Malgré la tendance de SCP-1017 à se manifester à chaque fois qu'un employé ne peut pas travailler, cet effet n'a jamais été observé sous certaines circonstances, comprenant :

  • Les dimanches
  • Une période annuelle, normalement de deux semaines, habituellement en été
  • Une période d'une semaine entourant Noël et le Nouvel An
  • Durant toute action industrielle entreprise par la National Union of Rail, Maritime and Transport Workers (entreprise de transports britannique)
  • Chaque jour où l'équipe de football "█████████ ███████" joue un match de première ligue
  • Le ██ Octobre.

En de rares cas, un événement SCP-1017 de Phase 2 peut se manifester, demandant une intervention plus directe de la Fondation. Ces derniers sont normalement déclenchés par des individus tentant d'entrer en contact avec le conducteur du train, des civils remarquant que le train n'a pas de conducteur, des imprévus dans l'itinéraire habituel du train, [DONNÉES SUPPRIMÉES] et des surfaces réfléchissantes positionnées près de la cabine du conducteur.

Si un événement de Phase 2 survient, le train accélèrera immédiatement jusqu'à des vitesses dangereuses, ignorant tous les signaux d'arrêt, et blessant potentiellement des civils cherchant à embarquer ou débarquer. Le train continuera à gagner de la vitesse, et si la procédure 108-Captum n'est pas mise en place, la probabilité d'une collision avec un autre véhicule ou d'un déraillement est importante. Tous les passagers conscients à bord du train développeront des symptômes dangereux tels que :

  • Des migraines intenses
  • Des hémorragies cérébrales ou anévrismes
  • Des hallucinations visuelles et auditives apparentes
  • La perte de raison/rationalité
  • [DONNÉES SUPPRIMÉES]
  • Des agressions extrêmement violentes et frénétiques des autres passagers
  • L'automutilation violente ou mutilation du visage et des yeux.

Ci-après, un résumé de la procédure 108-Captum :

  1. Les agents à bord du train doivent immédiatement rendre inconscients les civils présents, puis eux-mêmes.
  2. Le personnel de la Fondation doit couper à distance le courant de la section de la voie portant le train affecté, garantissant l'arrêt du train entre deux stations. La FIM Epsilon-12 doit s'arrêter à proximité du train.
  3. La FIM Epsilon-12 se sépare en deux groupes. Le groupe Alpha progressera jusqu'à l'avant du train affecté, et déploiera des grenades à surpression à travers les fenêtres de la cabine du conducteur. Le groupe Bêta doit se positionner près des portes d'embarquement du train, et commencer à ouvrir les portes du train et investir ce dernier. Si les agents de la Fondation à bord du train ne parviennent pas à mener à bien leur mission, le groupe Bêta doit administrer des sédatifs à tous les civils encore conscients.
  4. Dans le cas où la FIM Epsilon-12 échoue, les charges explosives appropriées doivent être enclenchées à distance.

Suite à ces manœuvres, les opérations de couverture standard peuvent être menées, comprenant l'administration d'amnésiques aux civils impliqués et la mise en circulation d'un prétexte à l'incident (les couvertures approuvés comprennent les fuites de gaz, les engins explosifs de la Seconde Guerre Mondiale, ou le terrorisme). À ce jour, la procédure 108-Captum s'est montrée fortement efficace dans l'évitement d'une brèche de confinement, pour 38 événements de Phase 2 au cours de la dernière décennie, un seul a requis l'utilisation des charges explosives sécurisées.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License