SCP-1013
notation: +1+x

Objet #: SCP-1013

Classe: Keter

Procédures de confinement spéciales : Les consignes de sécurité standard à suivre dans le cas d'objets à réactivité visuelle (ED-8) doivent être affichées en permanence.  Tout membre du personnel pénétrant dans la zone de confinement doit relire ce document avant d'entrer.  Tout membre du personnel pénétrant dans la zone de confinement doit porter une combinaison de protection contre les matières dangereuses Variante Blindée AR-68.  Les membres du personnel quittant la zone avec une combinaison endommagée doivent être placés en quarantaine pendant une heure.  Les membres du personnel souffrant de paralysie durant les cycles de nettoyage/nourriture/expériences doivent immédiatement être évacués et renvoyés en observation médicale jusqu'à ce que cinq heures se soient écoulées depuis leur rétablissement.

SCP-1013 doit être nourri une fois par jour d'un petit mammifère (lapin, gros rat, chat ou chien).  Le repas ne peut avoir lieu que si il ne reste plus aucun reste calcifié dans la zone de confinement.  Les restes calcifiés qui ne sont plus consommés de manière active doivent être retirés de la zone et détruit par incinération.  Les protocoles de manipulation des matières dangereuses doivent être respectés durant le processus de destruction.  Les restes des sujets d'expérience ne peuvent être apportés dans la zone de confinement dans le but de servir de nourriture que si les comportements alimentaires habituels ne sont pas observés.  Les membres du personnel succombant aux effets pré-alimentaires de SCP-1013 doivent être évacués et éliminés.  Tous les restes doivent avoir été détruits dans l'heure qui suit la calcification finale.

Description: SCP-1013 semble être un petit reptile doté d'une tête possédant des traits aviaires.  Une large collerette s'étend depuis la base de la tête et peut être déployée grâce à des épines osseuses qui s'étendent sur toute la longueur de la collerette depuis le cou.  Le corps semble similaire à celui de la plupart des reptiles, à l'exception de la tête et d'une queue anormalement longue.  Alors que le corps ne fait que 60 centimètres de long, la queue fait presque 121 centimètres et est étonamment flexible.  SCP-1013 a été observé se servant de cette queue pour faire trébucher et distraire de grandes proies.  La tête de SCP-1013 est très particulière, ressemblant à première vue à celle d'un poulet mâle.  Cependant, hormis la ressemblance superficielle, SCP-1013 ne possède aucune caractéristique aviaire standard.  Le bec est en dents de scie et semble posséder des dents très basiques en forme d'aiguilles.  Elles ne sont employées que pour l'alimentation, et ne sont à aucun moment utilisées lors de la chasse.  La tête est également dépourvue de plumes et est dotée de grands barbillons.

SCP-1013 chasse en projetant une forme de radiation, d'onde ou de force mémétique inconnue sur les proies établissant un contact visuel avec SCP-1013.  Les sujets signalent alors une soudaine douleur perçante dans la plupart des groupes musculaires principaux, suivie d'une paralysie totale qui s'installe dans les trois secondes qui suivent.  Cette paralysie dure huit minutes, et s'estompe totalement au bout de dix.  Les sujets paralysés sont ensuite mordus, ce qui déclenche le processus de calcification.  Les recherches sur cet effet sont encore en cours, étant donné qu'aucune forme de venin ou d'agent viral n'a été détectée après cette morsure ; cependant ce contact va entraîner une modification rapide de la structure cellulaire du sujet mordu.  L'épiderme connaîtra une calcification rapide qui deviendra très dense et inflexible au bout de plusieurs minutes.  Cela s'étendra depuis le point de contact jusqu'à recouvrir tout le corps, et peut calcifier un être humain en quinze minutes.  Les sujets se remettant de la paralysie au beau milieu de la calcification décrivent le processus comme étant ''extrêmement douloureux'', et signalent un ''engourdissement brûlant'' dans les parties entièrement calcifiées.  Cette calcification s'étend approximativement trois centimètres vers l'intérieur du corps, laissant ainsi la plupart des tissus internes intacts.  La calcification ne semble pas toucher les yeux, la bouche, le nez ou les autres membranes muqueuses.  Il n'existe actuellement aucun moyen d'inverser ce processus.

348427530_30ea0bd5e2.jpg

Restes de l'Agent ███████.  Le sujet commença à perdre les tissus calcifiés deux jours après l'exposition.  Le sujet décéda suite à une importante hémorragie avant que des données sur l'expérience n'aient pu être collectées.

SCP-1013 percera la couche externe de chair durcie et commencera à consommer les tissus internes en pénétrant dans le corps au fur et à mesure que la chair est consommée.  SCP-1013 a un appétit vorace, et consommera pratiquement le double de son poids à chaque repas.  SCP-1013 ne consommera que les tissus vivants et ignorera la chair morte ou décomposée.  SCP-1013 a été observé utilisant les ouvertures naturelles du corps (la bouche et les yeux principalement) lorsque ceux-ci sont accessibles, et est capable de compresser son corps pour passer par de très petites ouvertures.  Les proies décèdent souvent par hémorragie ou par dommages internes importants avant que tout n'ait été consommé, ce qui fait que le reste des tissus est abandonné et se décompose à l'intérieur des tissus calcifiés.  Ces tissus externes se désagrègeront lentement, ce qui entraîne la brisure et la chute de grands morceaux.  Cela exposera les muscles et tissus internes, qui sont par la suite souvent consommés par SCP-1013.  SCP-1013 attendra parfois que ce processus se produise avant de se nourrir.


Addendum:

Notes relatives à la récupération::
SCP-1013 fut découvert en Egypte, près d'un site de █████████████ ███ ████.  Du fait de la présence de ces bâtiments et de l'absence d'autres SCP-1013 dans la région environnante, il est présumé que SCP-1013 est un organisme artificiel.  SCP-1013 avait calcifié plusieurs animaux et deux bergers, et avait été observé à plusieurs reprises.  La récupération fut effectuée avec une seule perte, l'Agent ███████, qui permit de démontrer la plupart des informations initiales quand au processus de calcification.  Les communautés locales ont étouffé l'incident sans qu'il n'y ait d'action prises par les Agents.

Notes relatives au comportement:
SCP-1013 a un comportement quelque peu similaire à celui d'une araignée, en ce qu'il paralysera et calcifiera des sujets même lorsqu'il n'a pas faim, probablement pour les consommer plus tard.  Cela put être observé durant l'incident 11-Hr (VOIR LA DOCUMENTATION MISE EN ANNEXE), durant lequel SCP-1013 calcifia vingt membres du personnel.  SCP-1013 est également très agressif et essaiera de regarder et de mordre tout sujet pénétrant dans la zone de confinement.  La colerette est une adaptation remarquable.  Elle peut se redresser brutalement en produisant un fort claquement, et par moment pousse les sujets à directement regarder SCP-1013.

Le ''regard'' de SCP-1013 semble avoir une ''portée'' de 54 mètres, et semble nécessiter un contact visuel direct pour fonctionner.  SCP-1013 semble ne paralyser qu'un sujet à la fois, mais peut ''attaquer'' plusieurs sujets à la suite.  SCP-1013 semble être immunisé contre les effets de son propre regard, et réagit aux reflets avec son agressivité de base.  SCP-1013 se nourrit principalement de mammifères, et ne s'attaque à d'autres animaux tels que les poissons, les oiseaux ou les insectes que lorsqu'il est pratiquement affamé.  SCP-1013 affiche une préférence pour les tissus mous, en mangeant en premier les yeux et la langue dès que cela est possible.


Notes quand à la reproduction [AUTORISATION D'ACCÈS DE NIVEAU 2 REQUIS]

Les expériences courantes relatives aux habitudes alimentaires de SCP-1013 ont été en partie un succès.  La question de l'alimentation quasi-permanente de SCP-1013, qui est très inhabituelle pour un reptile, a été posée.  Il fut tout d'abord supposé que la paralysie et le processus de calcification étaient très fatigants pour le métabolisme de SCP-1013, ce qui fait qu'ils nécessiteraient d'énormes quantités de nourriture pour alimenter le processus.  Il est maintenant clair que les membres de l'espèce de SCP-1013 sont hermaphrodites et semblent se reproduire par autofécondation ou par simple division cellulaire.

SCP-1013 ingèrera d'énormes quantités de tissus, ce qui accroîtra rapidement sa masse corporelle.  Cette masse commencera ensuite à former des structures semblables à des kystes au niveau de la queue, dont chacune contiendra un embryon de SCP-1013.  Les recherches permettant d'identifier le processus permettant cet effet sont actuellement en cours.  Après 48 heures, les jeunes SCP-1013 sortiront du corps du parent.  Le SCP-1013 progéniteur relâchera généralement sa progéniture à l'intérieur d'une proie calcifiée.  Les jeunes SCP-1013 ne présentent aucune préférence alimentaire et se nourriront de tout matériel biologique, vivant ou non.  SCP-1013 ne recourt pas au cannibalisme, et sortira des restes calcifiés une fois que la nourriture aura été épuisée.

Les jeunes SCP-1013 rechercheront des abris frais et sombres et commenceront à muer rapidement, leur taille doublant toutes les six heures jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur taille adulte.  Les nouveaux SCP-1013 adulte se fixeront rapidement un territoire et recommenceront le cycle d'alimentation et de reproduction.  Les jeunes SCP-1013 recherchent des endroits tels que les conduits d'aération, la plomberie ou les habits et chaussures abandonnés pour muer et grandir.  Déranger un jeune durant cette période le poussera immédiatement à attaquer.

Ce comportement fut découvert après la quarantaine du Site ██ causée par un défaut de [DONNÉES SUPPRIMÉES].  Les équipes de récupération découvrirent que le site avait été envahi par SCP-1013 ; plus de mille individus furent recensés et détruits.  La stérilisation totale dura huit semaines, et entraîna la mort de plusieurs membres du personnel.  Les recherches visant à trouver un moyen de contrôler le cycle reproductif afin de convertir les sujets en armes biologiques sont en cours.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License