SCP-1011
notation: +2+x
axhead.jpg

SCP-1011

Objet #: SCP-1011

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales: SCP-1011 doit être gardé dans le Hall-07 du Site-35. Deux gardes doivent être constamment présents à l'entrée du Hall-07 pour empêcher le déplacement de SCP-1011. L'ensemble du personnel de Classe-D travaillant sur le Site-35 en tant qu'élément d'une expérience actuellement en cours est en sursis du programme d'élimination mensuelle à cause de la longue période de temps requise pour étudier les effets de SCP-1011. Étant donné que le matériau produit durant l'expérience semble dépourvu de propriétés anormales, son usage est approuvé pour des applications non-critiques comme défini dans le document CSG-0371-N.

Description: SCP-1011 est une statue grande d'approximativement 2 m, pesant approximativement 4200 kg, représentant un ouvrier dont la tête a été remplacée par un assortiment d'outils. Le piédestal porte un inscription déclarant "L'Homme est le plus important des moyens de production," et la fonte est estimée dater de l'année 1927. L'analyse du matériau a révélé qu'il était composé de fer de fonte ordinaire avec une teneur en carbone de 2.3 %pds.

Les propriétés anormales de SCP-1011 se manifestent lorsqu'il est vu par des sujets humains qui vont s'engager dans un travail productif pas plus tard que trois heures après l'avoir aperçu, et vont lentement s'intensifier avec une exposition additionnelle. Le refus d'être exposé à SCP-1011 s'est montré suffisant pour stopper les progrès de la condition engendrée.

Durant l'étape I, les sujets, désignés SCP-1011-1, vont commencer à démontrer un sens exacerbé de la morale et de la satisfaction, travaillant volontairement plus longtemps et prêtant une intention accrue à leur tâche. Tandis que cette phase progresse, SCP-1011-1 cesse toute activité autre que travailler, dormir, et satisfaire les besoins corporels basiques.

Après approximativement ██ mois, l'étape II est marquée par le SCP-1011-1 commençant à montrer de la réticence à utiliser des moyens de protection personnelle, tels que casques, gants ou lunettes de protection. Quand il est interrogé, SCP-1011-1 répond les trouver "non nécessaires" et "sacrifiables". Tandis que la phase progresse, SCP-1011-1 cesse aussi lentement d'utiliser des outils, leur préférant l'usage de leur propre corps même au risque de dommages mineurs. Cette phase dure approximativement ██ mois supplémentaires.

Le début de l'étape III est marqué par l'insomnie chez SCP-1011-1. Ils se réunissent à la place dans le champs de vision de SCP-1011, et cesse tout mouvement, le fixant pendant une moyenne de 3 heures par jour. L'effet de l'étape II progresse en un abandon presque total des outils et des machines utilisés par SCP-1011-1, qui vont souvent agir en groupes pour remplacer la fonctionnalité perdue. Des déformations corporelles apparaissent sur SCP-1011-1 à ce stade, lesquelles tendent à faciliter leurs tâches. SCP-1011-1 a à ce stade une résistance marquée à la douleur. Ce stade dure indéfiniment.

A au moins une occasion connue, la condition engendrée par SCP-1011 progresse en une étape IV - stade terminal. Pendant ce stade, SCP-1011-1 s'utilisent les uns les autres en tant que matériau de construction, décimant la population d'une usine contaminée en seulement quelques jours. En dépit d'une expérimentation poussée avec de possibles éléments déclencheurs, les tentatives pour initier le stade terminal sur l'ensemble du personnel de classe-D du Site-35 n'ont pas été concluantes.

Journal de Récupération: SCP-1011 est venu à l'attention de la Fondation aux Aciéries ████████ du 28 Octobre, RSSA Bachkire, RSFSR, Union Soviétique (actuellement Site-35) le ██/██/1947, après qu'une inspection ait été mandatée faisant partie d'une procédure de remise de prix due au constant dépassement des objectifs de production1 (voir l'Addendum 1011-1). Cependant, avant que le confinement par la Fondation ne puisse être effectué, le site entier a été envahi par des agents de la Division "P" (Psychotronique), GRU - aux alentours de cette période l'étape IV s'est apparemment enclenchée (voir l'Addendum 1011-2 pour un rapport de section ayant fuité).
Suite à la dissolution de l'URSS en 1991, des agents de la Fondation persuadèrent le gouvernement de la Fédération Russe de démanteler et vendre le site à une branche de la Fondation pour [SUPPRIMÉ] dollars, et le Site-35 fut établi autour.

 Addendum 1011-1: 

EXTRAIT DU RAPPORT D'INSPECTION

[SUPPRIMÉ POUR BRIEVETÉ]
Le comité de direction de [SUPPRIMÉ] m'a accueilli cordialement, bien que je n'ai pu m'empêcher de noter un manque de concentration marqué et un comportement erratique de leur part. Le camarade M████████ n'a pas arrêté de parler à propos du merveilleux effet que la statue qui avait été installée dans le hall depuis le dernier plan quinquennal avait eu sur le moral des ouvriers, et quelle œuvre d'art socialiste elle était, et m'a empressé d'aller la voir aussi vite que possible. De l'autre côté, le camarade T███████ était constamment en train de remplir divers formulaires, avec ce qui semblait être son doigt, bien que je puisse m'être trompé.
[SUPPRIMÉ]
Les conditions dans la fonderie principale sont impropres à la dignité basique du socialiste. Les hommes manipulent à main nue des lingots chauffés au rouge, les mains noires et ratatinées, d'autres enfoncent des rivets dans des plaques de métal avec leur tête; j'ai vu deux hommes utiliser le dos d'un troisième pour scier une bûche, son dos couvert de crêtes pointues n'était pas compatible avec une personne en bonne santé. Il ne semblent pas ressentir la moindre gêne, et sourient allègrement à chaque visiteur. Autour d'un [DONNÉES SUPPRIMÉES] par câble agissait comme un genre de mécanisme d'élévation - quand cinq d'entre eux tombaient dans le métal fondu, un autre les remplaçait en quelques instants. Le camarade M████████ , qui était mon guide lors de ce tour n'a pas semblé trouver quoi que ce soit d'anormal dans l'organisation qu'il y avait, répondant à contrecœur à quelques unes de mes questions, puis reprenant ses louanges des vertus de la statue.
[SUPPRIMÉ]
Je demande l'arrêt immédiat des opérations aux Aciéries ████████ du 28 Octobre, sa mise en quarantaine et une enquête approfondie. Malgré l'effort exceptionnel dont nécessite la reconstruction de notre Mère Patrie, ceci n'est définitivement pas le chemin à suivre. En outre, ce que j'ai observé pourrait être les signes d'un sabotage tel que selon la récente circulaire détaillant min[DONNÉES SUPPRIMÉES].
Michail Vsevolodovic S█████.

Addendum 1011-2:  

EXTRAIT D'UN RAPPORT D'ACTION AYANT FUITÉ DE LA DIVISION "P" GRU ACTION

Lors de l'arrivé, le site semblait être déserté. Les bureaux étaient vides, aucun signe ni des directeurs ni du comité d'organisation. Le hall contenant l'objet contenait plusieurs tas de vêtements et des [DONNÉES SUPPRIMÉES] mais à part ça rien de notable. Le Lieutenant N████ a semblé plus que perturbé et obsédé par elle, mais j'ai réussi à le forcer à suivre. 
[SUPPRIMÉ]
Dans la fonderie principale nous avons trouvé 94 lingots produits, les 15 derniers ayant une texture distincte. En gratter un avec mon couteau a révélé une souplesse considérable du matériau et j'ai été capable de déloger des segments semblables à des os. Le fourneau a été rafraîchi, l'inspection a révélé qu'il contenait des restes de sang et des restes de tissu, toutefois [DONNÉES SUPPRIMÉES]stence. Des larges segments des assemblages de roulage et d'extrusion ont été remplacés par de très sévèrement [DONNÉES SUPPRIMÉES] apparemment expirés. 
[SUPPRIMÉ]
rencontré un des anciens ouvriers, Il n'avait pas de vêtements et son ana[DONNÉES SUPPRIMÉES]. A ignoré les questions et a continué de répéter "Le travail est fait". Il a été incarcéré pour un interrogatoire approfondi.
[SUPPRIMÉ] 
[FIN DE L'EXTRAIT]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License