SCP-1009
notation: +1+x
trees2-small.png

Image de SCP-1009 depuis la station du Haut Parleur 04.

Objet # : SCP-1009

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : La zone entourant SCP-1009 doit être murée à une distance de trois (3) mètres. Des haut-parleurs sont implantés tous les six (6) mètres sur tout le périmètre de la zone, chacun diffusant constamment des sons à plus de quatre-vingt (80) décibels. Ces haut-parleurs doivent être contrôlés quotidiennement. De petits drapeaux de bande adhésive type néon doivent être déposés de façon visible le long des limites de SCP-1009 à des intervalles réguliers. S’il est constaté, au cours des contrôles quotidiens, qu’une zone ne comporte plus de drapeaux, les procédures de confinement devront être réévaluées. Les membres du personnel accomplissant ces vérifications doivent porter des protections acoustiques afin d’empêcher toute perte d’audition.

En cas de panne de courant, deux générateurs auxiliaires de conception différente sont reliés au système actuel et doivent être entretenus de la même manière que le périmètre de confinement constitué par les haut-parleurs ; ces générateurs s’activeront automatiquement et successivement en cas de désactivation du générateur principal.

En cas de coupure électrique totale comme celles pouvant être provoquées par un choc EMP, un système de secours constitué de billes de métal et de plaques d’aluminium a été installé ; celui-ci doit s’activer automatiquement si les haut-parleurs sont désactivés pendant plus de cinq minutes. Cela devrait permettre de disposer de quarante-cinq (45) minutes à une (1) heure pour rétablir le confinement, ou de reseter le dispositif secondaire type “bâton de pluie” constitué par les billes métalliques. Rétablir le confinement doit être la priorité absolue lors des coupures de courant.

Description : SCP-1009 est une parcelle de terrain anormale de forme irrégulière mesurant approximativement quarante-cinq (45) mètres sur trente (30). Cette parcelle est en expansion, et convertit tous les matériaux étrangers qui l’entourent en parcelles supplémentaires de SCP-1009 – chimiquement et structurellement sans rapport avec les matériaux et structures d’origine. SCP-1009 s’étend à un rythme de 0,87 mètres par heure.

La croissance de SCP-1009 peut être totalement inhibée par de forts bruits. Tout son au-dessus de soixante (60) décibels interrompt la croissance dans sa zone immédiate ; actuellement, ce niveau sonore est maintenu par des haut-parleurs mécaniques – mais la voix, les instruments et les sons naturels sont tout aussi efficaces. Si rien n’inhibait sa croissance, SCP-1009 briserait le confinement en trois heures quarante-cinq (3,45), couvrirait quatre (4) kilomètres carrés en vingt-quatre heures, et s’étendrait sur mille (1000) kilomètres carrés après vingt-six (26) jours.

L’environnement à l’intérieur de SCP-1009 semble naturel, mais n’est pas composé de faune et de flore terrestres. Pour une analyse environnementale complète, voir le document 1009-AIE-40. De manière générale, la flore possède des couleurs vives, peu communes sur Terre, et est plus grande que la plupart de la flore terrestre. L’analyse du biotope indique que la zone est l’équivalent d’une forêt. Cependant, aucune vie animale vertébrée ni invertébrée n’est présente naturellement dans l’habitat.

Aucun effet n’est mesurable sur les êtres humains situés à l’intérieur de entrant dans SCP-1009, ce qui permet la collecte de nombreux échantillons et et la prise de mesures.

Addendum A
SCP-1009-A est le cadavre d’une créature inhabituelle découverte dans SCP-1009. SCP-1009-A a été vu sortant à la lisière de la zone et a été abattu par un garde, qui a été réprimandé pour son action irréfléchie. La créature évoque un écureuil ou un petit singe aux grandes oreilles, et semble être un mammifère. Le corps est actuellement dans le service de cryogénie du Site 8, et peut être réclamé pour étude auprès du Dr. Light.

Addendum B
Le Dr. Vaux a proposé de forcer SCP-1009 à s’étendre autour d’une source sonore, créant un cercle de terrain normal à l’intérieur de la zone, visant à déterminer si cela aurait un effet différent sur un être humain présent à l’intérieur du cercle. La documentation a été approuvée, et D-18899 fut choisi comme sujet, immobilisé, et placé à la lisière de SCP-1009 avec une radio fonctionnant sur piles, fonctionnant à soixante-dix (70) décibels (certains des haut-parleurs du confinement avaient été déplacés afin de permettre une croissance contrôlée de la zone).

trees4-small.png

Vidéosurveillance de l’évènement 1009-EE1, vu depuis la station du Haut Parleur 27.

La croissance s’effectua autour de l’épicentre de la radio pendant une période de sept (7) heures. Le membre du personnel de Classe D fut observé exprimant une peur et une panique typiques au début du test. Par la suite, cependant, dans la zone entourant la radio, de grandes plantes en forme de pics se mirent à pousser et formèrent un dôme au-dessus de la zone, ce qui est inhabituel – jusqu’ici, la croissance de SCP-1009 n’avait jamais répondu à un stimulus extérieur. Après douze (12) heures, les piles de la radio s’épuisèrent, et la zone normale fut recouverte.

Au moment précis où le cercle de terrain normal disparut sous D-18899, les caméras de la zone de confinement enregistrèrent un évènement inhabituel. D-18899 disparut à son tour et fut remplacé par un animal de grande taille et de couleur sombre, évoquant un cerf ou un caribou, libre de ses mouvements, qui brisa le dôme de branches avec sa tête, puis entreprit de faire le tour de la zone de confinement, se heurtant aux murs et endommageant trois (3) haut-parleurs avec ses sabots et sa tête. Les caméras ont eu des difficultés à capturer une image nette de l’apparence de l’entité, la photo jointe au dossier étant la plus nette disponible.

A ce moment, le chercheur supervisant l’expérience, le Dr. V███████, envoya un signal d’aide par radio, puis se saisit d’un extincteur et entra dans la zone de confinement. Le Dr. V███████ parvint à repousser l’animal, et celui-ci s’enfuit vers le centre de SCP-1009, avant de disparaître après avoir quitté le champ de vision des caméras et du Dr. V███████.

Pour autant que cela puisse être déterminé, SCP-1009-B n’existe plus et n’a jamais quitté le confinement. L’analyse de ses traces montre que celles-ci disparaissent près du centre de la zone après avoir enjambé une racine. Le confinement a été rétabli, et un protocole de capture a été mis en place dans le cas où d’autres créatures apparaîtraient à l’intérieur de SCP-1009.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License