SCP-1002
notation: +3+x
scpdemiser.jpg

Instance de SCP-1002 à l'emplacement de récupération d'origine

Objet # : SCP-1002

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les objets liés à des cas de SCP-1002 doivent être contenus dans une chambre éclairée de 6m x 6m. SCP-1002-6 doit être contenu dans un hangar de taille appropriée. Aucun membre du personnel de la classe D ne doit s'approcher à moins de dix (10) mètres de l'enceinte de confinement ou d'un hangar. Aucun membre du personnel impliqué en fin de mois dans la suppression de Classe D ne doit venir dans les dix (10) mètres de l'enceinte de confinement ou du hangar.
Toutes les interactions avec les cas de SCP-1002 doivent se faire par l'intermédiaire de drones robotiques. La chambre de confinement de SCP-1002 doit être gardée par trois (3) membres de la sécurité qui n'ont pas encore tué dans une situation de combat. La même chose est valable avec le hangar de confinement SCP-1002-6 a.

Description : SCP-1002 est une ombre anormale liée à un groupe de six (6) objets actuellement détenus par la fondation. Chacun de ces objets possède l'ombre d'un individu humanoïde, vêtu d'un uniforme de police. Les objets liés à SCP-1002 actuellement en confinement sont les suivants:

  • SCP-1002-1 : Une horloge grand-père récupérée à ███████, possède l'ombre d'un chevalier médiéval.
  • SCP-1002-2 : Un petit poteau récupéré à ███████, possède l'ombre d'un membre de l'██ Police Department.
  • SCP-1002-3 : Une imprimante grand format récupéré à ██████████, possède l'ombre d'un soldat romain.
  • SCP-1002-4 : Un pigeon récupéré à ███████, possède l'ombre d'un membre de la police ██████.
  • SCP-1002-5 : Un couteau de cuisine récupéré à ████████, possède l'ombre d'un gardien de sécurité du Casino ██████.
  • SCP-1002-6 : Un Boeing 737 récupéré à ███████, possède l'ombre d'un membre d'une équipe SWAT.

Les objets liés à SCP-1002 se comportent d'une manière anormale, à l'exception de leur ombre. SCP-1002 est lié à ces objets, et se trouve dans un état inerte jusqu'à ce qu'un individu qui a commis ce qui est socialement considéré comme un crime dans les six (6) derniers mois entre dans le périmètre d’action de SCP-1002 qui est de dix (10) mètres. À ce stade, SCP-1002 devient actif et se manifeste comme une figure humanoïde sombre semblable en apparence à son stade inerte.
SCP-1002 tentera alors de poursuivre l'individu ciblé. Les SCP-1002 ont montré un niveau élevé d'agilité et semblent être en mesure de suivre leur cible à travers les murs. Si l'individu ciblé réussit à distancer SCP-1002 de plus de dix (10) mètres, celui-ci reviendra à l'état inerte dans son objet d'origine.
Si l'individu est attrapé par cette manifestation, celle-ci va infliger une punition physique directement proportionnelle au crime qu'il a commis. En dépit de la sévérité de cette punition physique, la victime reste vivante et consciente tant qu'elle se trouve à dix (10) mètres de la manifestation. Grâce à une étude approfondie, les chercheurs ont découvert les peines attachées aux crimes suivants:

  • Crime mineur (jeter des détritus, etc.) : Les doigts sont brisés puis retirés.
  • Vol à l'étalage : Les doigts, la langue et les yeux sont retirés sans entraîner la mort du sujet.
  • Cambriolage : Les mains, les oreilles, la langue et les yeux sont retirés sans entraîner la mort du sujet.
  • Agression : De lourds dommages aux jambes, ainsi que l'ablation des mains, des oreilles, de la langue et des yeux sans entraîner la mort du sujet.
  • Assassinat : Ablation des bras, des jambes, des oreilles, de la langue et des yeux sans entraîner la mort du sujet.
  • Meurtres en série : Ablation des bras, des jambes, des mains, de la langue et des yeux sans entraîner la mort du sujet. Le sujet fut ensuite éventré, et suspendu au plafond de la chambre de test au moyen de ses propres organes internes. Des mouvements provenant du sujet ont été détectés pendant deux (2) minutes avant qu'il ne soit retiré de la zone par des membres de la sécurité.
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License