SCP-096-FR-J
notation: +17+x
bonbon.jpg

SCP-096 le ██/██/20██

Objet # : SCP-096-FR

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-096 doit être stocké dans le casier de confinement n°4 situé dans le Site de stockage 12, surveillé par deux gardes ayant un niveau de sécurité de 2 ou plus, pour éviter toute mauvaise utilisation. Tout test doit être approuvé par au moins trois membres ayant un niveau de sécurité de 3 ou plus.

Description : SCP-096 est une boite en carton qui, au moment de l'écriture de ce rapport, contient trente-neuf (39) chewing-gums à la menthe Malabar fabriqués par la société Kréma.

Les chewing-gums ne présentent en eux-mêmes aucune propriété anormale, mis à part une étonnante résistance aux chocs, aux brûlures, à l’acide et à l’usure du temps. Malgré cette résistance, les chewing-gums sont très faciles à mâcher, et semblent être comestibles grâce à l’action de la salive humaine sur leur composition.

La véritable anomalie de SCP-096 se trouve au niveau des tatouages distribués avec les chewing-gums qui, après application sur de la peau humaine, vont modifier l'organisme du sujet conformément au dessin représenté sur le tatouage. Cette modification peut aller d’une augmentation de la masse musculaire à [DONNÉES SUPPRIMÉES], et persistera jusqu’à la mort du sujet où l’effacement du tatouage.

Addendum a : L'objet a été découvert en Allemagne dans le village de ██████████████████, lorsque l'agent ██████ affirma que sa fille s'était transformée en canard devant ses yeux. Les agents T████ et L███ furent envoyés sur place pour placer l'agent ██████ dans un asile psychiatrique. Les agents T████ et L███ remarquèrent ensuite la présence d'un paquet de Malabar, et puisque "la cantine de la fondation est super dégueulasse", ils en mangèrent quelques un avant que l'agent T████ ne se colle un tatouage (d'apparence inconnue) sur le front et ne découvre les effets de ce SCP. Celui-ci fut récompensé pour sa bravoure par une étoile de la fondation. Malheureusement à titre posthume. Le canard fut quant à lui envoyé dans le Zoo de ██████████████████, et les recherches de la fille de l'agent ██████ sont toujours en cours.

Addendum [096 a] : Le Dr Bright accepta d'être le premier à tester SCP-096 étant donné son incapacité à mourir. Il prit donc un bonbon et le mâcha, décrivant le goût comme étant "un simple bonbon à la menthe". Il appliqua ensuite le tatouage ayant une forme de patron d'hypercube, avant de disparaître.
Après un moment de panique, La Force d'intervention Delta-5 fut désignée pour chercher et trouver le Dr Bright, qui réapparut finalement devant la salle de test trente-six (36) minutes plus tard. Il expliqua ensuite ne pas avoir disparu, mais être passé de la troisième à la quatrième dimension, et qu'il put ensuite retirer le tatouage à l'aide du lavabo présent à l'extérieur de la salle. Il décrit ensuite l'expérience comme "mieux que du LSD" et demanda s'il était possible de recommencer.

Addendum [096 b] : Le Dr Bright accepta de nouveau d'être un cobaye en espérant obtenir un effet similaire à celui de l'Addendum [096 a]. Le sujet apparut être très déçu lorsqu'il découvrit que le motif du tatouage était une vache broutant de l'herbe.
Après le placement du tatouage sur le corps du sujet, il clama que "les animaux étaient ses amis" et qu'il enverrait toute personne faisant du mal à ses amis "dans la cellule de SCP-███" ; après avoir rincé le tatouage, le sujet eut un moment d'absence de trois (3) minutes avant de reprendre ses esprits.

J'arrête les tests, trop dangereux. Au passage, que ceux qui ont filmé ces évènements arrêtent de faire tourner la vidéo, merci.
Dr Bright

Addendum [096 c] : Le Dr Gears accepta d'être un sujet de test pour cette expérience. Le motif de ce tatouage était un sourire; malgré plusieurs tentatives pour coller le tatouage incluant de la colle en stick, de la colle forte, de la colle polyvalente, et même une matière imitant la structure des pattes de Gecko, il fut impossible de coller le tatouage à la peau du Dr Gears.

Addendum [096 c suite] : Le sujet de ce test est D-7839. Le sujet rit durant plus de 8 minutes sans interruption, avant de s’effondrer. Il s'avéra que le sujet continuait à rire malgré le fait qu'il était probablement inconscient dû à un manque d’oxygène. L'autopsie montra que la cause de la mort était due à une asphyxie.

Addendum [096 d] : Le sujet de ce test est le Dr Johannes, notamment connu pour [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Pour la première fois, le tatouage se composait d'une phrase, et non d'un motif. Cette phrase fût impossible à déchiffrer, mais semblait être écrite en "Langage SMS". Après ██ minutes d'hésitation, le Dr Johannes accepta finalement de l'appliquer sur sa peau. [DONNÉES SUPPRIMÉES] Les secours arrivèrent sur place et le Dr Johannes se réveilla de son coma après quarante-huit (48) heures.

Après 12 ans dans l'armée à déchiffrer des messages codés, je n'ai jamais vu quelque chose de semblable.
Chef du service de renseignement

Les tests devront désormais être effectués par le personnel de classe D.
O5-██

Addendum [096 e] : Le sujet de ce test est D-8231. Le motif sur le tatouage est une bouteille d'alcool. Durant les cinq (5) premières minutes, le sujet présenta un état euphorique, signe d'un taux d'alcoolémie dans le sang de 0,5 g/L. Après dix (10) minutes d'exposition, le sujet montra une perte de contrôle des facultés supérieures, et commença à rire, ce qui présume un taux d'alcoolémie compris entre 1 et 2 g/L. Après vingt (20) minutes le sujet s’effondra et fût impossible à réanimer, l'autopsie montra un taux d'alcool dans le sang de 10 g/L.

Ça devait être une belle mort, quand même.
Agent Tyzone

Addendum [096 f] : Le sujet de ce test est D-8845. Le motif sur le tatouage est un trèfle à deux (2) feuilles. Après avoir placé le tatouage sur son corps, le sujet fut écrasé par une portion du mur qui tomba sur lui et l’immobilisa, lui empêchant de faire tout mouvement. Lorsque le personnel de sécurité voulut entrer pour sauver D-8845, il s’avéra que la porte s’était de manière mystérieusement mystérieuse fermée à clef. Le sujet trouva enfin la mort en se noyant dans sa propre salive.

Il s’agit d’un incident vraiment regrettable, étant donné que la salle avait été vérifiée hier pour justement éviter ce genre d’évènement.
Dr Gears

Addendum [096 g] : Le tatouage représentait Schtroumpf bricoleur, le sujet de ce test est D-9034. Immédiatement après la pose du tatouage sur la peau du sujet, celui-ci demanda un bidon, du méthanol, un détonateur et un chapeau de cow-boy, qui lui furent fournis, malgré la bizarrerie de la demande. Apparemment, il souhaitait faire déraper le baril comme une fusée avec ses étincelles et ses flammes, en étant juché dessus avec son chapeau à la façon de cow-boy. Le sujet décéda des suites de ses blessures.

Au lieu d’expliquer pourquoi son ingénieuse idée n’a pas marché, soulignons simplement que du méthanol, un baril et un détonateur forment plus une bombe qu’une fusée…
Dr Rights

Addendum [096 h] : Le tatouage représentait un phallus en érection. Aucun test ne put être effectué dessus.

Confisqué, j'en ai besoin pour permettre à mon chien de se reproduire.
Dr Bright

Tout le monde sait que vous n'avez pas de chien.
Professeur Kain Pathos Crow

Addendum [096 i] : Le sujet de ce test est D-9434. Le motif sur ce tatouage est une fleur. Après apposition du tatouage. Une fleur apparut sur la combinaison de D-9434. Cette fleur a été identifiée comme étant une Rosa Alba semi-plena (Rose Commune) et était doté d'une odeur exaltante et d'une résistance à la plupart des moyens de destruction actuelle. Actuellement confiné avec succès dans le bureau du Professeur Kain Pathos Crow.

Addendum [096 j] : Le sujet de ce test est le Dr Dharma, qui obtint l'autorisation de l'O5-██ d'expérimenter sur lui-même les effets de SCP-096. Le motif sur le tatouage était une seringue remplie d'un liquide non identifié. Après application sur sa peau, le sujet rapporta sentir une piqûre sur sa peau, et remarqua que le contenu de la seringue du tatouage disparut. Après analyse du sang du Dr Dharma, il s’avéra que celui-ci avait subi une mithridatisation et qu'il était immunisé face à la totalité des poisons existants, cette hypothèse fut confirmée après l'injection de dose mortelle de Cyanure, d'extrait de Digitale et même de 10 millilitres de venin de Cuboméduse. L'effet du tatouage persista après son élimination du corps du sujet.

Pour mettre les choses au clair. Oui, je suis désormais invulnérable à tous les poisons, quels qu’ils soient. Il est donc inutile de m’attendre à chaque ruelle sombre pour m’injecter un [INSULTE] de [INSULTE] de poison de [INSULTE] pour voir si ça me tuera, car de 1, ça fait très mal de se faire piquer 30 fois par jour au cul. Et de 2, ça devient vraiment très chiant.
Dr Dharma

Addendum [096 k] : Le sujet de ce test est D-9989. Le motif sur ce tatouage est une cerise. [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Les tests concernant SCP-096 sont suspendus jusqu'à ordre contraire.

Je demande une reclassification Keter immédiate, qui sait ce que ce truc peut nous réserver dans le futur, cet évènement a causé la destruction de plus de [DONNÉES CENSURÉES].
Dr Whooper

Reclassification Keter rejeté, en cas de danger potentiel, il nous suffira d’annuler le test et de mettre 10 gardes armés pour éviter que des cons ne testent quand même.
O5-██

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License