SCP-096-FR
notation: +17+x
SCP-096-FR1.jpg

Photographie d'un groupe de jeunes instances.

Objet # : SCP-096-FR

Niveau de menace : Orange Indéterminé

Classe : Keter Neutralisé

Procédures de Confinement Spéciales : Le village dans lequel SCP-096-FR est localisé doit être rendu inaccessible par la déviation ou la suppression des routes et chemins menant dans sa direction. Un périmètre de sécurité, ou "Zone Jaune" de vingt-quatre (24) km² est établit autour de son emplacement, dont l'accès n'est permis qu'aux membres du personnel titulaires d'une autorisation de niveau 3. Le franchissement de cette première limite est interdit aux civils sous peine d'administration d’anesthésiants et d'amnésiques de classe B. Une Zone Rouge de douze (12) km² cerne les habitations. Tout individu, quel qu'il soit, est considéré comme irrémédiablement perdu s'il venait à la franchir. Le personnel de Classe-D ne doit plus être utilisé pour des expériences concernant SCP-096-FR. Une fois par an, dix-huit (18) tireurs d'élite doivent impérativement se positionner autour de la Zone Rouge et faire feu sur toutes les instances dès lors qu'elles sont à portée, et ceci, dans le but de limiter leurs effectifs afin que la menace ne prenne pas une ampleur démesurée.

La FIM Delta-0 ; "Les Hommes en Noir", est affectée aux pertes civiles liées à SCP-096-FR afin de s'assurer que plus aucune trace de l'ancienne existence des condamnés ne survive à leur disparition.

Description : SCP-096-FR est un événement dont la seule manifestation a été jusqu'à présent observée dans le village de ███████, Californie. La population de ce village est estimée à ███ enfants âgés d'entre 8 et 14 ans (SCP-096-FR-A), et de ██ adultes dont l'âge moyen est estimé entre 40 et 50 ans (SCP-096-FR-B). En temps normal, les plus jeunes individus se promènent au milieu et aux abords des habitations, et prennent part à toutes sortes de divertissements populaires au 20ème siècle, comme la balançoire, les osselets, cache-cache ou le jeu du chat. Des murmures, des cris, ou des rires enfantins qui ne contrastent en rien avec l'âge supposé des instances SCP-096-FR-A sont régulièrement entendus et enregistrés par le personnel. Les individus considérés comme étant plus âgés (SCP-096-FR-B) restent habituellement cloîtrés dans les maisons et n'en sortent qu'à de rares occasions. Aucun individu n'a été observé se nourrir, dormir, ou répondre aux besoins naturels que peut avoir un être humain. La totalité des instances SCP-096-FR-A et SCP-096-FR-B, sont chacune affublées d'un costume, semblables à ceux autrefois utilisés comme déguisements d'Halloween aux États-Unis entre les années 1875 et 1955. Ces déguisements, dans 100% des cas, masquent le visage de l'individu, et dans 58% des cas, dissimulent partiellement ou intégralement son corps. Il s'agit généralement d'une représentation grossière d'un animal ou caricaturale d'un monstre.

SCP-096-FR3.jpg

Photographie de deux instances adultes.

Les propriétés anormales majeures de SCP-096-FR se manifestent lorsqu'un individu s'approche du village affecté par SCP-096-FR. Les instances SCP-096-FR-A cessent alors leurs activités pour se précipiter et s'attrouper autour du nouvel arrivant et lui souhaiter la bienvenue, puis l'invitent à les suivre jusque dans l'une des habitations, afin de lui "confectionner un costume, à lui aussi". Le sujet est alors nommé SCP-096-FR-C. La totalité des observations réalisées et des expériences menées démontrent que SCP-096-FR-C n'est plus à même de disposer de sa volonté propre (en repartant hors du village ou en opposant une résistance) ; ce qui laisse penser à une contrainte psychique exercée par les entités sur le sujet. Un groupe de deux ou trois instances SCP-096-FR-A le guident dans l'une des habitations, souvent la plus proche, où les instances "adultes" SCP-096-FR-B l'accueillent à leur tour. Il est ensuite supposé que ces derniers créent un nouveau "déguisement" que revêt le sujet. À partir de cet instant, celui-ci adopte exactement la même attitude que les autres instances ; il part jouer dans les environs en compagnie des individus "jeunes" s'il s'agit d'un enfant, ou se lance dans la construction d'une nouvelle habitation (qu'il occupera par la suite), avec l'aide des individus plus âgés s'il s'agit d'un adulte. À cette étape, essayer de rappeler à SCP-096-FR-C son identité ou quoi que ce soit qui soit en rapport avec sa vie passée se révèle inutile, sinon dangereux, car il dispose également de capacités de persuasion psychique comme n'importe laquelle des autres entités.

Tenter de capturer ou d'abattre l'une des instances est physiquement impossible ; exercer une force sur l'une d'entre elles par quelqu'un d'autre que ses semblables entraîne une disparition inexpliquée de l'individu déguisé ; seul son déguisement tombe à terre, comme s'il n'avait été rempli que d'air. Les autres individus ne paraissent pas affectés outre mesure par cela et se contentent de ramasser le costume pour le ramener dans l'une des habitations.

SCP-096-FR4.jpg

Une autre des photographies contenues dans l'album de Brown. Contexte inconnu.

Important : Tous les 31 Octobre dès minuit pile, toutes les instances SCP-096-FR-A ont pour habitude de déserter massivement le village et de se disperser dans les environs, jusqu'à atteindre les autres villages non-infectés par SCP-096-FR les plus proches. Elles se présentent devant les lieux de résidence de la population locale en sonnant ou frappant aux portes, et réclament "des bonbons ou une farce" aux habitants qui leur ouvrent. Si ceux-ci n'en ont pas à leur offrir, les instances les immobilisent, déchirent leur vêtements et, à l'aide d'aiguilles, d'un fil à coudre et de boutons, [DONNÉES SUPPRIMÉES] et leur [DONNÉES SUPPRIMÉES] de force sur le visage. Les civils touchés agissent alors d'une manière semblable aux entités du village affecté par SCP-096-FR afin de "transformer" définitivement tous les habitants de leur propre village. Tous les individus concernés, à l'instar de SCP-096-FR-C, perdent de cette manière leur identité et présentent les mêmes anomalies que les instances connues.

Addendum 096-1 : Depuis la nuit du 31/10/19██ au 01/11/19██ : toutes les instances restantes ayant été "éliminées" par le barrage de forces armées mit en place chaque année, SCP-096-FR ne peut plus se répandre, et est donc reclassé comme étant "Neutralisé".

Addendum 096-2 : Une enveloppe ouverte a été retrouvée dans un ancien album de photographies d'instances (voir ci-contre) situé dans une maison isolée, à proximité du village affecté. Le photographe qui en est à l'origine, Oswald O. Brown, est présumé mort. La note qu'elle contenait (ci-dessous) est traduite de l'anglais :

"Oswald,

Je sais que tu es là pour ton travail, mais je crois que pour une fois, tu devrais m'écouter.
Ces gens que tu aimes prendre en photo ne sont pas comme toi et moi, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez eux.
En plus, tu as dû voir tous les avis de disparition placardés par le shérif ? Tu as entendu l'histoire du taré qui voulait "immortaliser la fête des morts" en séquestrant des gosses chez lui et en leur greffant des habits de monstres à la peau ? Tu vas encore te foutre de ma gueule, mais je pense que ce qu'on raconte sur lui, les histoires de magie noire, de pratiques occultes, tout ça, c'est du sérieux.
Même si photographier tout ce qui est glauque c'est ta spécialité, crois-moi frangin, il y a des choses qui nous dépassent, et ça, ça en fait partie. Je me suis barré, et je te conseille d'en faire autant.

A la prochaine

Daniel."

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License