SCP-094-FR
notation: +19+x
blank.png
scp-094-fr.jpg

SCP-094-FR.

Objet # : SCP-094-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : Afin de prévenir un Événement Fluminis, toutes les rivières et fleuves de France passant par des zones urbaines ou peuplées doivent être surveillés suivant le protocole Vigicrue, grâce à l'utilisation de sondes mesurant la vitesse d'écoulement et le débit de l'eau. Si une augmentation subite est enregistrée, la FIM Kappa-4 ("Les Maîtres Nageurs") doit être envoyée sur les lieux au plus vite et un état d'alerte doit être diffusé aux habitants proches de l'Événement afin de minimiser les pertes civiles. En raison du manque de connaissance au sujet de SCP-094-FR, l'objectif de la FIM concerne principalement la protection des civils en les empêchant d'approcher SCP-094-FR, ainsi que de secourir les personnes prises au piège dans l'eau dans la mesure du possible. Un SRD 470 Sillinger doit être déployé par voie aérienne afin d'escorter l'entité et noter tout comportement inhabituel, une équipe au sol doit quant à elle sécuriser les rives avant l'arrivée de l'entité et éloigner les civils pour les mettre en sécurité. Toute preuve de l'existence de SCP-094-FR relevée par les médias doit être détruite dans les plus bref délais, il est primordial que le lien entre P█████ T. et l'entité reste inconnu de la population.
Dans le cas ou SCP-094-FR apparaît dans un cours d'eau éloigné d'une zone urbaine où il est peu probable qu'il soit vu, aucune intervention n'est nécessaire, cependant une surveillance des services de secours doit être de vigueur afin d'empêcher une tentative de sauvetage dans le cas où un civil aurait signalé la présence de l'entité.

Description : SCP-094-FR est un homme caucasien âgé d'environ 65 ans, vêtu à chaque apparition d'un jean bleu foncé et d'un blouson de pêcheur de couleur marron. L'entité possède l'apparence de P█████ T., disparu le ██/██/2006 lors d'un voyage à bord de son bateau personnel, au Sud-Ouest de Saint-Nazaire ; l'épave du bateau, un Pacific Craft 660 Timonier, a été retrouvé aux coordonnées 47°3'15" N 2°48'2,9" O, après examen, aucun dommage technique n'a été trouvé ni le corps de P█████ T.
La période d'apparition de SCP-094-FR est encore mal comprise, des intervalles de quelques semaines à plusieurs mois se sont déjà produits entre deux occurrences, il est supposé que les manifestations se produisent de manière aléatoire dans le temps. Il est fortement probable que SCP-094-FR ne se manifeste qu'en France, pays où il est apparu depuis sa découverte par la Fondation.
Toute information supplémentaire doit immédiatement être transmise au Pr Lionel, qui dirige les recherches sur SCP-094-FR.

Un Événement Fluminis précède chaque apparition de SCP-094-FR, événement caractérisé par l'augmentation anormale du débit et du courant d'un fleuve ou d'une rivière. Entre vingt et soixante minutes après le début de l'événement, l'entité émerge de l'eau dans un état d'incompréhension et de panique, avant de se faire emporter par le courant. Toute tentative de secourir SCP-094-FR se montre infructueuse.
Les personnes entrant dans un rayon d'environ trois mètres autour du sujet se retrouvent en difficulté et sont incapables de ressortir de l'eau ; utiliser des objets de survie, telle qu'une bouée ou une combinaison gonflable, ne change en rien la suite des événements, les objets subissant soit des dommages inexpliqués, soit ne fonctionnent simplement pas. SCP-094-FR est le seul à ne pas succomber au courant, étant donné qu'il réussit à garde sa tête hors de l'eau, pendant qu'il pousse des cris et supplie d'être secouru.
Il a été observé que les personnes qui entendent SCP-094-FR répondent de manière plus significative à ses appels à l'aide ; le cas d'un sujet ne sachant pas nager a put être constaté, suggérant une capacité de suggestion anormale, voir hypnotique, lorsque l'entité demande à être sauvée.
Tenter de communiquer avec SCP-094-FR est inutile, voir déconseillé, l'entité n'est pas capable de tenir un quelconque discours en raison de son état de panique, lui parler à parfois tendance à accroître son agitation en plus d'exposer l'interlocuteur à l'anomalie précédemment décrite.
Le taux de survie n’excède pas les 60 % en vue de la puissance et l'agitation anormales de l'eau.

Il a été remarqué qu'à presque chaque manifestation, deux anomalies aquatiques se produisent.
La première désigne une vague très rapide engendrée par une hausse soudaine et très violente du débit de l'eau, pouvant parfois dépasser un mètre de haut, et qui s'écrase avec une grande force directement sur SCP-094-FR, qui disparaît avec. L'entité réapparaît alors plusieurs dizaines de mètres plus loin, parfois assommé ou semi-conscient avant de reprendre ses esprits ; les sujets aux alentours quant à eux ne remontent pas et disparaissent, les corps ne sont jamais retrouvés.

La seconde anomalie ne se manifeste qu'une seule fois par événement et marque la fin de celui-ci. Il consiste en un fort tourbillon qui se forme entre vingt et trente mètres devant l'entité, ne disparaissant pas avant d'avoir aspiré le sujet, après quoi il se referme subitement. Il est notable que SCP-094-FR s'agite de manière extrême lorsqu'il comprend que le tourbillon est apparu, et tente visiblement de toutes ses forces d'éviter de s'y engouffrer. Tout comme la vague, cette anomalie aspire également les personnes aux alentours et les fait disparaître définitivement.

L'utilisation d'un appui aérien ou terrestre s'est montré totalement inefficace : survoler SCP-094-FR avec un hélicoptère déclenche généralement une panne fatale du rotor du véhicule ou une coupure des systèmes électroniques, entraînant son immersion, tandis que les engins terrestres quittent généralement la route dû à une erreur humaine ou a un glissement de terrain en approchant simplement du cours d'eau.

Approcher et suivre SCP-094-FR est extrêmement difficile, des anomalies techniques surviennent sans explication sur les engins utilisés. Les hélicoptères ont pour la plupart cessés de fonctionner pour diverses avarices critiques, les faisant soit sombrer dans les cours d'eau, soit s'écraser au sol. Les quatre-roues sont plutôt efficaces, mais s'approcher trop des rives peut engendrer des avarices similaires, tout comme une soudaine incapacité au chauffeur de maintenir une trajectoire normale, le faisant dans les cas les plus critiques se diriger directement dans la rivière.
Le moyen d'approche le plus sûr reste l'emploi d'un bateau de petite taille, qui permet d'atteindre une distance maximale de quatre mètres avant de couler sans aucune action extérieure ni dommage apparent. Ceci permet de secourir efficacement les civils piégés tout en évitant, bien qu'assez difficilement, la vague quand elle se manifeste.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License