SCP-084-FR
notation: +13+x
L-SCP-084-FR.jpg

SCP-084-FR projetée "sur" une feuille de carton.

Objet # : SCP-084-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-084-FR est détenue dans une cellule pour humanoïde divisée en deux pièces meublées. SCP-084-FR ne doit jamais être exposée à la lumière du Soleil, ni à la lumière de la Lune (sauf dans le cadre d'expériences), et pour cela, aucune fenêtre ne doit se trouver dans son espace personnel. En raison de sa volonté de coopérer et de sa parfaite connaissance des règles du Site, SCP-084-FR est autorisée à se promener librement pendant 2 h dans l'enceinte du Site-Beth à une fréquence tri-hebdomadaire, à la nuit tombée, et en compagnie de deux agents de sécurité.

Description : SCP-084-FR est une femme caucasienne actuellement âgée de 24 ans, et mesurant 1,68 m pour 59 kg. Elle prétend se nommer "Luna". En apparence, SCP-084-FR ne présente aucun trait anormal, excepté l'extrême blancheur de son teint et les nombreux tatouages qui ornent ses bras. SCP-084-FR souffrant d'une hypersensibilité au Soleil, une exposition prolongée à la lumière du jour peut brûler gravement sa peau et laisser des cicatrices sur celle-ci. Elle apprécie généralement de vivre dans une semi-obscurité, sauf lorsqu'elle manifeste ses effets anormaux. Elle est relativement réservée, mais échange volontiers avec les quelques membres du personnel qu'elle considère comme ses amis. SCP-084-FR a déjà manifesté le souhait de retrouver "██████", bien qu'aucun individu de ce nom ne soit encore connu des services de renseignement de la Fondation. Elle reconnaît le français comme sa langue natale. SCP-084-FR a été découverte dans l'église de ████████, à █████, où elle était vénérée par la secte █████ ██ ██████ (aujourd'hui dissoute, des amnésiques de classe C ayant été injectés à ses membres survivants et témoins de SCP-084-FR) comme une "déesse de la nuit" en raison de son anomalie. Elle était alors âgée de 18 ans, selon ses dires.

SCP-084-FR transfère instantanément son enveloppe physique sur n'importe lequel des plus proches supports placés derrière elle, à la condition qu'ils soient tous deux illuminés par un rayon de lumière lunaire. Lors de l'attraction, sa taille change pour s'adapter aux dimensions de la surface qui exerce cette force sur elle. Cette exposition lui permet d' "entrer" dans le matériau éclairé, tout en conservant une apparence similaire à la sienne, mais dont les détails varient selon le matériau concerné. SCP-084-FR est ainsi capable de pénétrer n'importe quelle surface en un très court laps de temps (elle est projetée vers le matériau à une vitesse impossible à calculer compte tenu du fait de sa quasi-instantanéité, mais sans le moindre choc à l'impact en raison de l'absorption dont elle est victime). SCP-084-FR ne peut recouvrir sa forme "originale" qu'au contact d'un rayon de lumière solaire (qui l'extrait de son support, la faisant tomber hors de celui-ci). SCP-084-FR n'est plus affectée par sa vulnérabilité au Soleil lorsqu'elle prend place sur un matériau, et ce, quelle que soit sa nature. Elle ne peut pas se mouvoir sur la surface, à l'instar d'une illustration "normale", mais est tout à fait capable de voir, entendre et sentir ce qui se trouve à sa portée (dans un rayon habituel à celui de n'importe quel être humain). SCP-084-FR adopte donc une apparence définitive dès lors qu'elle prend place sur un support, et interagir avec en griffonnant des notes ou reproduisant des dessins par-dessus sa propre image ne l'affecte pas, si ce n'est qu'elle déclare "ressentir des chatouillements".

SCP-084-FR étant d'abord extrêmement méfiante vis-à-vis du personnel, la Fondation lui a fait la promesse de ne jamais chercher à déchirer ou détruire de quelque manière que ce soit le matériau sur lequel elle se trouve, ce qui pourrait lui être fatal d'après ses déclarations. Néanmoins, froisser la feuille de papier qui lui sert d'abri n'aurait aucun effet sur elle, bien que le personnel responsable de l'étude de SCP-084-FR se refuse à le faire, par mesure de sécurité. Les œuvres produites par SCP-180-FR inspirent une profonde aversion à SCP-084-FR, et pour cette raison, les deux entités ne doivent jamais êtres mises en contact.

Lors de son entrée sur une nouvelle surface plate, SCP-084-FR y est "confinée" tant que la lumière du Soleil, même orientée sur elle à l'aide de surfaces réfléchissantes, n'éclaire pas son support. La (dé)matérialisation de son corps à partir d'un matériau est décrite "sans douleur, bien que ce doit être impressionnant, voire effrayant à observer". SCP-084-FR affirme avoir la sensation d' "exister en 2D" selon le support choisi, bien qu'elle ne soit pas capable de la décrire avec les mots. La nature du support est susceptible d'influer sur la qualité de sa représentation.

Ci-joint une liste des divers supports testés et le détail de la représentation qu'adopte SCP-084-FR sur chacun d'eux.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License