SCP-083
notation: 0+x

Objet # : SCP-083

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-083 doit être gardé sous vidéosurveillance constante, avec au moins un membre de personnel de Niveau 3 disponible à tout moment afin de répondre à une brèche de sécurité. L’entrée dans SCP-083 est autorisable au personnel de Niveau 1 et 2 correctement déclarés, à condition de porter un dispositif de localisation à l’intérieur.

Description : SCP-083 semble être une maison inhabitée de deux étages dans un état de déclin d’entretien général, avec un intérieur d’environ 366 mètres carrés. Il se situe au bloc ██████████ de ███████. Les documents attestant l’acte et les taxes de propriété pour cette adresse sont absents depuis ██████. Les dernières personnes connues ayant résidé à l’adresse étaient la famille ███████, mais [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Jusqu’à son acquisition par la Fondation, la propriété fut le "bureau" réputé de narcotrafiquants locaux qui pussent entrer dans la structure par une fenêtre de la façade, car les mécanismes de verrouillage sur les portes à l’avant et à l’arrière ont été corrodées et condamnées par le gel. SCP-083 obtint l’attention de la Fondation pour la première fois en ███████, lorsqu’une altercation à l’extérieur du bâtiment entraîna l’enfoncement de la porte de devant par un coup de pied de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Ceux entrés par la porte de SCP-083 (Groupe A) se sont prétendument trouvés dans un foyer entièrement meublé et bien entretenu avec électricité et une cuisine bien garnie de provisions dont le matériel et la décoration paraissaient provenir du XXème siècle. Le personnel entré par les fenêtres (Groupe B) décrivit l’intérieur comme "sombre et dilapidé", correspondant à la vue de l’extérieur par les fenêtres. Le personnel du Groupe A a également reporté qu’il était incapable de voir, d’entendre, ou de trouver un seul membre du Groupe B à l’intérieur ou de n’importe qui d’autre à l’exception d’eux-mêmes. Les membres du Groupe B observèrent que les membres du Groupe A semblaient "se volatiliser" en traversant le seuil de la porte.

Les deux groupes présents dans la propriété n’ont pas seulement décrit des conditions de salubrité très différentes, mais leurs descriptions ne correspondaient même pas au même plan architectural. Leurs descriptions correspondaient uniquement dans la position relative des fenêtres, car les deux groupes avaient la même vue de la rue à l’extérieur. Le personnel à l’extérieur de la maison, cependant, reportait ne voir que les membres du Groupe B.

Ces observations furent testées répétitivement et confirmées par le personnel, avec la découverte additionnelle que la porte à l’arrière de SCP-083 menait également à l’intérieur "meublé". Toute autre entrée non-conventionnelle (i.e., fenêtres, trous dans le toit, par la cheminée, etc.), mènent à l’intérieur "dilapidé", et les personnes se trouvant dans les différents intérieurs sont incapables de se détecter entre elles, bien qu’ils apparaissent tous sur l’équipement standard d’imagerie spectrale, du moment que ledit équipement est à l’extérieur de SCP-083. Il fut également découvert que l’intérieur meublé n’est pas statique. Le plan d’étage de SCP-083 semble changer, avec une disposition différente ainsi que différents nombres et types de pièces se manifestant (voir Document #083-A). Aucun motif clair ou intervalle fixe n’a été observé dans le réarrangement de l’intérieur de SCP-083, mais le phénomène n’a jamais été directement observé ou vécu par le personnel présent à l’intérieur de SCP-083 (voir résumé d’expérience 083-03, listé en tant que Document #083-C). Tant qu’une présence humaine existe à l’intérieur, le plan d’étage semble rester stable. Bien que l’intérieur "meublé" paraisse bien entretenu, aucun habitant ou gardien n’a jamais été détecté.

Addendum : Il a été recommandé que SCP-083 soit évalué comme un objet possiblement autonome.

Document #083-A :

Dix-neuf explorations de SCP-083 ont été menées avant le ██████, et chacune a produit un plan d’étage unique avec un total combiné de 154 pièces différentes, avec 17 de ces pièces présentes dans plus d’une exploration, bien que situées différemment (voir Document #083-B). Les pièces sont conformes à une variété de styles décoratifs, représentatifs de courants artistiques majeurs de la fin du XIXème et du XXème siècles, complétés par un mobilier et une technologie concordant avec la même ère. Cependant, chacun des 19 plans d’étages occupait toujours 366 mètres carrés d’espace, et dans chaque exploration, la porte de devant a, jusqu’alors, constamment mené directement au même parloir d’entrée Victorien, désigné FP-0. La porte de derrière [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum à #083-A :

Par analyses comparatives de tous les plans d’étages enregistrés pour SCP-083, il fut observé que la petite porte dans le mur nord de FP-0 s’ouvre toujours, révélant un placard. Bien que les dimensions et les contenus du placard ont considérablement varié, un aspirateur Hoover "Deluxe Convertible" blanc et bleuté a été observé parmi les contenus plus de 60% du temps. On ignore pourquoi, des trois portes menant à FP-0, celle-ci (ainsi que l’aspirateur Hoover à l’intérieur) a présenté une telle constance, contrairement à toutes les autres.

Document #083-C : Résumé de l’Expérience 083-03

En █████, Dr. ███ ██████ entra dans SCP-083 par la porte de devant et posa trois caméras vidéo numériques. L’une fut placée au milieu de FP-0, une deuxième au deuxième étage entre DR-2 et K-4, et une troisième dans la pièce ST-1 au sous-sol. Le personnel entrant par la Fenêtre A de FP-0 fut incapable de confirmer l’existence ni d’aucune des pièces, ni des trois caméras, bien que les positions des caméras à l’intérieur de SCP-083 furent confirmées de l’extérieur par des senseurs électromagnétiques.

L’observation fut menée sur une période de 48 heures, pendant laquelle le personnel fut interdit d’entrer. Aucun mouvement interne à SCP-083 ou dans aucune des salles ne fut observé, et les placements des caméras restèrent fixes. Après 48 heures, des agents furent envoyés à l’intérieur pour récupérer les caméras mais n’en trouvèrent qu’une, celle dans FP-0, à sa position confirmée par électromagnétisme. Les deux autres caméras, et les pièces dans lesquelles elles furent placées, avaient disparu, et d’autres pièces les avaient remplacées. Cependant, les senseurs électromagnétiques continuaient de détecter les signatures électriques des deux autres caméras, indiquant qu’elles n’avaient aucunement changé de positions.

Des balayages de SCP-083 furent réalisés environ une fois par heure pendant les 36 heures suivantes, et bien que d’autres réarrangements des pièces ont été notés, aucune des salles équipées d’une caméra ne réapparut, et après 36 heures, les signaux diminuèrent en deçà des seuils de détection (ce pouvant être du à une perte de batterie dans les deux caméras perdues). Trois semaines plus tard, ST-1 se manifesta à nouveau au deuxième étage et sa caméra fut récupérée, avec une batterie épuisée. La troisième caméra est toujours perdue.

Note à propos de #083-C : Mémo

Dr. ███ ██████ demanda et fut accordé la permission de réitérer l’Expérience 083-03, (reportée en tant que Expérience 083-05), qui entraina l’inexplicable perte similaire de six caméras supplémentaires. Bien que la Fondation soit dévouée à la poursuite de la découverte scientifique, il fut décidé d’abandonner l’expérimentation complémentaire de ce type sur SCP-083, jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée pour ne pas drainer à outrance le budget du département afin de remplacer l’équipement "disparu".

-Dr. █████ █████

Document #083-D :

En █████, L’agent ██████████ effectua une exploration de SCP-083 et reporta des signes de préparation de nourriture, décrivant "un son comme si l’on cognait dans des marmites et des poêles", et "l’odeur de viande cuite". L’agent ██████████ fut incapable de localiser la source du phénomène, et même de trouver une cuisine. L’agent ██████████ finit par rencontrer une salle à manger (désignée DR-8), mais celle-ci était dans un état apparent de non-utilisation. L’agent ██████████ estima que les sons et l’odeur perdurèrent pendant environ 20 minutes avant de "s’évanouir". Il n’y eut aucun signe d’intrus.

Document #083-E :

En █████, de la fumée fut observée émanant de la cheminée de SCP-083. L’agent ████████ fut déployé pour enquêter et trouva le lieu désigné SR-12 avec des braises incandescentes dans la cheminée. SR-12 avait été précédemment reportée dans les études 5 et 6 internes à SCP-083, mais dans les deux cas, la cheminée avait été trouvée froide et nettoyée. L’agent ████████ récupéra un fragment partiellement consumé de papier de journal de la cheminée [DONNÉES SUPPRIMÉES], ainsi que le mégot d’un cigare █████.

Un balayage de SCP-083 ne révéla aucun signe de la présence d’intrus, et le visionnage de la vidéosurveillance confirma l’absence de quiconque entrant ou sortant de la maison à l’exception du personnel approprié aux intervalles dédiés. L’agent ████████ resta in-situ jusqu’à l’extinction du feu, après quoi les émanations de fumée cessèrent et ne se reproduisirent pas. L’agent ████████ ne commit aucune altération de SR-12 et quitta les lieux à ████. Vingt-quatre heures plus tard, l’agent ████████ retourna à SCP-083, mais SR-12 n’était plus présent et ne fut pas retrouvée lors de trois explorations consécutives.

L’analyse du cigare █████ ne révéla aucune trace d’ADN, mais procura cependant [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum : Il fut recommandé que SCP-083 soit évalué pour une reclassification au statut Euclide. [Approuvé le ██/██/████]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License