SCP-082-FR
notation: +7+x
82-FR_visage.jpg

SCP-082-1

Objet # : SCP-082-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-082-FR doit être placé dans une cellule de confinement meublée d'une unique armoire exclusivement réservée au rangement de ses organes vitaux; une vérification de son contenu doit être effectuée régulièrement afin de parer à toute tentative d'infiltration de matériel non autorisé. Toute demande ou proposition de matériel émise par le sujet doit être refusée d'office, excepté en ce qui concerne les objets qu'il souhaite ingérer. Le SCP doit être nourri de la même façon qu'un être humain standard, il est conseillé pour ce faire d'amener simplement SCP-082-FR-7 à la cantine de la Fondation aux heures de repas pour le lui faire manger; lorsqu’il est nourri de cette manière, le membre du personnel en charge de l'opération doit veiller à museler SCP-082-FR-7 et n'emporter que cette partie de l'organisme.

Description :

SCP-082-FR est un être vivant dont les différentes parties du corps sont complètement indépendantes les unes des autres, mais restent tout à fait viables. Le nombre de parties composant l'entité est inconnu à ce jour, car il arrive encore à des agents d'en trouver lors de diverses opérations sur le terrain. L'ADN du sujet correspond à celui d'un humain asexué (absence des chromosomes X et Y) incompatible avec la plupart des membres retrouvés à ce jour ; de même, l'âge donné aux tissus change d'un organe à l'autre sans corrélation avec leur état apparent, allant de six (6) mois à ████ ans.
La Fondation a actuellement en sa possession 23 parties.
Des expérimentations ont montré que ces parties sont hostiles à toute greffe entre elles malgré qu'elles soient issus du même corps ; toute suture entre deux morceaux est violemment éjectée des tissus par un phénomène encore inexpliqué et décrit par SCP-082-FR comme "assez douloureux", voir Addendum 082-FR-02. La diversité et l'apparente incohérence des morceaux a jusqu'à présent empêché toute tentative de reconstitution cohérente, y compris par les ordinateurs les plus performants de la Fondation. On suppose que retrouver plus de morceaux permettrait de mieux comprendre la morphologie de cet organisme.
Bien qu'il se nourrisse à l'aide d'un système buccal différencié (SCP-082-FR-7), il arrive parfois à SCP-082-FR d'utiliser son visage (SCP-082-FR-1) pour avaler des objets atteignant parfois ███ centimètres de diamètre. Ne passant pas par le système digestif, le lieu où ceux-ci sont amenés au cours du processus est inconnu à ce jour. L'objet affirme fermement qu'en agissant ainsi, il n'a pas pour but de se nourrir, mais il refuse d'en expliquer plus.
Il possède un QI apparemment normal pour un être humain adulte, et est plus cultivé que la moyenne. Le discours de SCP-082-FR laisse parfois supposer qu'il a pu faire des études approfondies en médecine. Il s'exprime en vieil hongrois.
Le sujet prétend se nommer "Slomio Sime"
Depuis le 03/06/20██, SCP-082-FR tente d'obtenir des informations sur les autres SCP vivants détenus par la Fondation, prétendant vouloir y trouver un cousin qu'il doit aller chercher car "il doit commencer à s'ennuyer, le pauvre" (sic).

SCP-082-FR-1, 2 et 5 sont les premiers organes de l'objet à avoir été découverts, le 14/12/19██. Ils étaient présents dans un manoir non loin de la ville de ████████, habité par une famille aisée comportant les parents et leurs trois enfants, et au sujet duquel des voisins avaient affirmé avoir perçu de l'animation dans la maison alors que ses habitants étaient tous partis. Cette activité était due à SCP-082-FR, utilisé comme majordome par la famille; SCP-082-FR-5-1 était enfermé dans un cadre photo modifié afin de faciliter son transport par les habitants, SCP-082-FR-5 était enfoncé dans un trou d'un mur de la cuisine afin qu'il puisse préparer des plats, la pièce ayant été organisée pour être la plus confortable et ergonomique possible pour lui, et enfin SCP-082-FR-2 était suspendu par son nerf optique à proximité de SCP-082-FR-5 pour lui permettre de voir ce qu'il faisait. Après récupération de ces organes, un amnésique de classe B a été administré à la famille et il a été expliqué dans la presse locale qu'un squatteur venait régulièrement.

Addendum 082-FR-1 :
Interview de l'objet SCP

Interviewé : SCP-082-FR
Interviewer : Dr.█████ █████████

Avant-propos : Pour l'interview, en raison de sa forme, seul SCP-082-FR-1 (visage de SCP-82-FR) a été posé sur un trépied de façon à faire face à l'interviewer. Les paroles de SCP-082-FR ont été traduites du vieil hongrois par un professionnel présent lors de l'entretien.

Dr.█████ █████████ : Bonjour, SCP-082-FR.

SCP-082-FR : Oui oui, bonjour à vous également.

Dr.█████ █████████ : Savez-vous pourquoi vous êtes ici ?

SCP-082-FR : (Prend un temps de réflexion) Eh bien, vous avez tous pour but de m'étudier n'est-ce pas ?

Dr.█████ █████████ : Exactement. Je vais donc débuter directement : pourriez-vous nous éclairer sur ce point? Vous comprendrez que vous demeurez une énigme pour nous.

SCP-082-FR : Oh, bien sûr ! Pour commencer, mon cortex cérébral est constitué de neurones communiquant par des synapses, ce qui leur perme-

Dr.█████ █████████ : Pardon, j'ai du mal me faire comprendre, je ne demandais pas une explication de votre anatomie, juste des éclaircissements sur la façon dont vous survivez en plusieurs… morceaux, voyez-vous ?

SCP-082-FR : Je suis, désolé, je ne saisis pas ce dont vous parlez. Il n'y a rien à expliquer là-dessus, je pense, c'est assez évident, non ?

Dr.█████ █████████ : Euh… Pas vraiment. C'est en tout cas nettement moins clair pour moi que le fonctionnement d'une cervelle. Vous nous intriguez, vous comprenez? Théoriquement, votre corps ne peut tout simplement pas survivre dans ces conditions, c'est complètement impossible!

SCP-082-FR : Allons, vous êtes plus intelligent que ça, vous devriez saisir !

Dr.█████ █████████ : Eh bien non, je ne vois vraiment pas…

SCP-082-FR : Eh bien, moi qui vous croyait compétent, sachez que vous me décevez beaucoup !

Dr.█████ █████████ : Vous croyez ?

SCP-082-FR : Bon, ce n'est pas si grave, mais veillez à ce que cela ne se reproduise plus, c'est bien clair ? (Un temps.) Je peux téléphoner?

Notes : Après de nombreux autres interviews, il ressort que le sujet n'apporte aucune coopération avec la Fondation en ce qui concerne son état ou son passé, y compris en testant des méthodes d'interrogatoire plus extrêmes. Il reste en revanche assez prolifique sur n'importe quel autre sujet.

Addendum 082-FR-2 :

Addendum 082-FR-3 :

Addendum 082-FR-4 :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License