SCP-080
notation: +2+x

Objet #: SCP-080

Classe: Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-080 doit être confiné dans une chambre de 4m x 4m avec une antichambre plus petite situé sur la face sud pour permettre l’accès aux chercheurs. Une salle d’observation est connectée au mur nord par une fenêtre équipée d'épais rideaux noirs qui ne s’ouvrent que lorsque la porte est fermée. Aucune tentative pour déplacer SCP-080 de son isolement ne doit être tentée. Rien d’autre qu’une (1) ampoule de 7 W ne doit éclairer la salle et ce en toutes circonstances. Absolument aucun objet capable de produire de la lumière ne doit être apporté dans la salle de confinement. Sous aucun prétexte, un équipement pouvant envelopper, partiellement dissimuler ou cacher SCP-080 ne doit être apporté dans la chambre de confinement. Tout manquement à ces règles sera soumit à des sanctions disciplinaires.

Description: Il est impossible de savoir si SCP-080 possède une masse ou un ‘‘corps’’ puisque toutes les tentatives pour interagir avec lui se sont soldées par des échecs ou ont connu des résultats négatifs. (voir Rapport d’Expériences 080-2). Tous les membres du personnel ont décrit percevoir SCP-080 comme une ombre ou une forme humaine, le seul point commun étant qu’il possède deux ‘‘yeux’’ vaporeux. Il s’est révélé que toute personne entrant dans la chambre de confinement est en proie à une somnolence incontrôlable. Après environ 30 minutes, toute personne observant SCP-080 tombera obligatoirement dans un sommeil paradoxal et des dommages psychologiques irréversibles peuvent naître chez le sujet. Cet effet s’applique même lorsque SCP-080 est observé depuis une autre pièce (voir Incident-080-1). Si, à n’importe quel instant, SCP-080 parvient à se ‘‘cacher’’ (par exemple dans un placard, sous un lit, couvert par une couverture, etc.), il disparaîtra entièrement. De plus, si n’importe quelle source de lumière avec une force d’éclairage supérieure à celle d’une veilleuse pour enfant est introduite dans la salle de confinement, SCP-080 se dissipera instantanément. Ces deux événement doivent être considérés comme étant une rupture de confinement et tous les membres du personnel en cause seront sévèrement réprimandés et possiblement réassignés. Pour toutes informations concernant l’origine de SCP-080 et son acquisition par la Fondation, veuillez consulter [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Addendum 080-A: Le ██-██-20██, Dr █████ et son équipe ont commencé à se plaindre de l’augmentation de rêves stressant. Puisqu’il était la personne le plus en contact avec SCP-080, l’hypothèse a été émise que SCP-080 était d’une manière ou d’une autre capable d’effets mémétiques sur le personnel proche, même s’il n’est pas directement observé.

Addendum 080-B: Depuis le ██-██-20██, suite au suicide du Dr █████ tous les membres du personnel situés dans le secteur de SCP-080 doivent assurer la tenue d’un ‘‘carnet de rêves’’ et doivent signaler la section psychologique du site en cas d’augmentation de rêves à caractère violent ou jugés cauchemardesques par n’importe quel aspect.

Addendum 080-C: Nous rappelons au personnel que le rideau noir présent dans la salle d’observation ne sera pas ouvert si la port n’est pas fermé au préalable et que le temps d’exposition ne doit excéder trente (30) minutes sous aucun prétexte (voir Incident 080-1).

Addendum 080-D: L’équipe de recherche senior est arrivé à la conclusion que certains chercheurs ne sont pas en mesure de voir SCP-080 et pourrait y être totalement insensible à ses effets. Si n’importe quel membre du personnel pense être incapable de percevoir SCP-080, veuillez prendre contact avec le Dr ███████ pour des tests obligatoires.

Addendum 080-E: Suite à l’incident-080-1, il a été suggéré qu’un membre du personnel de classe D soit donné à SCP-080 une fois par mois dans le but de le ‘‘nourrir’’ et ainsi, diminuer ses effets sur la santé mentale du personnel du site. (O5-█: Approuvé)

Incident 080-1:

Le ██-██-20██, une observation est planifiée par deux chercheurs seniors. Les chercheurs pénètrent dans la salle d’observation et le rideau est ouvert. Pensant que la chambre est à l’abri des effets de SCP-080, comme ce fut le cas jusqu’à présent, les chercheurs débutent leur observation. Environ 40 minutes plus tard, les deux chercheurs s’endorment. Lors de leur découverte [DONNÉES SUPPRIMÉES].

(A noter qu’à la suite de cet incident, tout le personnel du site a été en déclaré souffrir de cauchemars et en proie à un sentiment de mal-être. Une bonne nuit de sommeil a, de manière générale, favorisé le retour de la bonne humeur le lendemain.)

Note: Il est expressément demandé aux membres du personnel d’arrêter de faire référence à SCP-080 comme le ‘‘Croque-Mitaine’’. Dr ██████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License