SCP-076

DE : Dr. █████ █. █████
À : Directeur ██████ ███, Gestion de la Sécurité des Archives et des Renseignements
SUJET : Remaniement du dossier de SCP-076

███,

Je voudrais qu'il soit consigné que je m'oppose sérieusement aux remaniements proposés au sujet des Procédures de Confinement Spéciales du dossier de SCP-076. Je sais que les bureaucrates prétendent que c'est un risque de sécurité, mais nous savons tous les deux que les hauts gradés essayent seulement de mettre un coup de balais à leur plus grosse et leur plus embarrassante erreur, et de la cacher sous le tapis. Oméga sept s'est produit. C'est un fait. Ces personnes sont mortes parce que tu as merdé, et tu ne peux rien y faire, malgré tous les efforts que tu fais pour le dissimuler.

Et pour l'amour de Dieu mon gars, ceux qui le gardent ont le droit de savoir précisément qui il est et ce qu'il a fait. Ce que NOUS avons fait. Comment nous avons merdé, pour qu'ils en sachent davantage.

███



notation: +26+x
scp-heritage-v3.png


Objet # : SCP-076

Classe : Keter

Procédures de confinement spéciales: La Zone de Confinement 25b doit être située 200 m sous le niveau de la mer dans une région sismique stable et creusé dans un soubassement solide. L'unique accès à l'installation de confinement doit se faire par une cage d'ascenseur séparée tous les cinquante (50) mètres par des portes anti-explosion renforcées et bâtît dans un blindage de 20 cm de titane.

La Zone de Confinement 25b doit inclure les éléments suivants:

  • Un Périmètre de Sécurité Externe vis-à-vis des menaces extérieures, doté d'un personnel de sécurité entrainé aux techniques de combat en zone fermé et aux contre-intrusions.
  • Une Zone de Gestion et de Soutien (ZGS) comportant des installations de soutien et des lieux de vie pour le personnel sur site.
  • Une Zone de Confinement Primaire (ZCP), comprenant un cube de 7 m emboité dans 1,5 m de titane. La ZCP doit être conçu dans le but d'être inondée et asséchée au besoin, et doit rester inondée d'eau de mer sauf si l'accès à son contenu est requis.
  • Un "couloir de mort" de 150 m doit être l'unique accès entre la ZCP et la ZGS (comprenant l'eau, l'électricité, un système de drainage et des conduites de ventilation). Les murs et le sol de ce couloir doivent être renforcé de la même manière que le ZCP, ainsi que d'un système électrique de dissuasion capable de délivrer une décharge de 20,000 volts.

Un poste de sécurité situé à l'entrée de ce couloir de mort doit être doté de pas moins de trois (3) membres du personnel armés, et ceux ci doivent être de garde en permanence. Cette force de frappe, doit intégrer, sans s'y limiter, au moins un (1) ███████ système CIW monté sur pivots et ayant une parfaite ligne de vue sur le couloir, ainsi qu'un écran de protection en plexiglas pour protéger les gardes d'armes de lancer.

Dans l'éventualité d'une brèche de confinement totale, tout le personnel présent sur site doit se rendre au poste de sécurité le plus proche pour une répartition des armes et des équipements de protections. Le personnel restera en État d'Alerte Un jusqu'à ce que SCP-076-2 soit confirmé comme étant neutralisé. Si 90 minutes s'écoulent après l'annonce d'une brèche totale de confinement sans qu'un ordre de Fin d'Alerte soit donné par un membre du personnel de niveau 4 ou plus, les Mesures d'Urgence Définitives seront activées. L'installation complète sera noyée et l'accès par la cage d'ascenseur scellé pour un minimum de 24 heures avant qu'une tentative de réouverture ne soit effectuée. Cela entrainera nécessairement la mort de tout le personnel sur site.


Description : SCP-076 comprend deux éléments: un cube de pierre (SCP-076-1) et une entité humanoïde contenue à l'intérieur (SCP-076-2).

SCP-076-1 est un cube de 3 m conçu en roche métamorphique tachetée de noir. Toute la surface (externe et interne) de SCP-076-1 est couverte de profonds motifs ciselés ne correspondant à aucune civilisation connue. Une analyse aux radio-isotopes montre que l'objet est âgé d'environ dix mille (10,000) ans. Une porte est située sur un des flancs, scellée avec une serrure de 0,5 m de large et entouré de façon circulaire par vingt (20) autre serrures plus petites. À ce jour, aucune clés n'a été découverte, rendant la porte impossible à bloquer une fois close.

La température intérieure est d'environ -180 °C (93 kelvins), et ne peut être altérée par aucun moyen, interne ou externe. Immédiatement au centre de la pièce se trouve un cercueil en pierre mesurant 2,13m, maintenu à sa place et fermé hermétiquement par de nombreuses chaînes de facture et de matière inconnue. Celles-ci sont attachées aux angles intérieurs de SCP-076-1.

SCP-076-2 ressemble à un mâle humain mince et d'origine sémite, approchant de la trentaine. Ses cheveux sont noirs, ses yeux gris et sa peau possède un ton olive. Le sujet mesure 1,96 m et pèse 81,65 kg. De nombreux tatouages représentant une iconographie occulte et ésotérique sont présent sur tout son corps (la plupart sous la forme de démons au visage grimaçant) et varient de subtile à ouvertement ostentatoire. Le sujet est techniquement mort lorsqu'il est enfermé dans SCP-076-1.

Cependant, SCP-076-2 se réveille régulièrement, en parvenant à ressusciter, possédant alors tout les processus vitaux qu'un être humain requiert pour vivre. S'il y parvient, le sujet entrera dans un état de transe et traquera l'être humain le plus proche, tout en ignorant les autres formes de vie. En arrivant au contact d'être humains, SCP-076-2 entre alors dans un état de fureur dans lequel il essaye de tuer tous les êtres humains qu'il rencontre. À ce jour, seule la mort du sujet a prouvé son efficacité à mettre fin à ces déchainements de violence.

Stopper SCP-076-2 est souvent problématique en raison de ses importantes capacités physiques. Le sujet possède une force et une vitesse surhumaine, et bien qu'il ne soit pas invulnérable, il a fait montre d'une remarquable faculté à ignorer la douleur et les coups, poursuivant ses actions en dépit de blessures invalidantes pour un être humain ordinaire. Les accrochages précédents avec SCP-076-2 ont montré qu'il avait les compétences (entre autre) pour:

  • Passer à travers une porte de sécurité en acier renforcé après quatre (4) minutes d'attaques soutenues.
  • Parcourir plus de 64m en moins de trois (3) secondes.
  • Recevoir de nombreuses balles de calibre 0.50BMG dans la tête et survivre plusieurs minutes en continuant à tuer, malgré de graves dommage au cervelet.
  • Écraser des balles de fusils d'assaut et d'armes de poing en plein air avec une barre d'acier.
  • Survivre plus d'une (1) heure en étant privé d'oxygène avant de finalement s'asphyxier.
  • La capacité la plus inhabituelle de SCP-076-2 est cependant sa faculté de matérialiser des armes blanches, à première vue de nulle part. Une séquence vidéo au ralenti révèle que les armes en questions sont extraites de failles dimensionnelles miniatures décrites comme de "petit trou dans l'espace". On ignore où mènent ces portails, tout comme la façon utilisé par SCP-076-2 pour générer ces failles. Les images de ces lames montrent qu'elles sont fabriqué dans un matériau noir totalement non-réfléchissants paraissant "aussi noir que le vide spatial". Les lames disparaissant rapidement après que le sujet ne les aient plus en sa possession, aucune analyse structurelle n'est possible à ce jour.

SCP-076-2 a été efficacement tué plusieurs fois et de différentes façons :

  • Sous le feu nourri de plusieurs mitrailleuses de calibre lourd.
  • Par asphyxie.
  • Écrasé sous un morceau d'appareillage d'ascenseur de 13,6 tonnes métrique, utilisé à l'origine pour SCP-076-1.
  • Incinéré par l'utilisation d'une grenade thermique-TH3 placé directement dans la cavité thoracique ouverte de SCP-076-2.
  • Lors de la pire brèche de confinement survenu jusque ici, la Zone de Confinement-25 (qui a accueilli précédemment SCP-076) fut contrainte de déclencher sa tête nucléaire présente sur site comme dernier recourt au court de la tentative d'évasion, aboutissant à la destruction totale du site et du personnel. SCP-076-1 survécu.

À sa mort, les restes SCP-076-2 se putréfient rapidement, jusqu'à n'être plus que de la poussière. SCP-076-1 et le cercueil qu'il contient se ferment alors avec force, et le verrou pivote, le scellant hermétiquement. SCP-076-2 se régénère alors à l'intérieur du cercueil, un procédé qui prend où qu'il se trouve, de six (6) heures à vingt cinq (25) ans.

Les analyses post-mortem de SCP-076-2 existantes montrent qu'il possède un système interne grandement différent du genre humain, documenté dans [DONNÉES SUPPRIMÉES].


Données complémentaires : SCP-076 fut découvert à ████████████ , en Mongolie, en 18██, par des archéologues anglais. Tous les membres de l'expédition furent par la suite tué lors du voyage de retour. SCP-076 fut récupéré dans le bateau █████ ███████ par la ███████ society (une des organisations qui plus tard fusionna avec la Coalition Mondiale Occulte) et placé en vitrine dans leur sanctuaire intérieur.

SCP-076 est resté entreposé pendant ███████ (██) années, jusqu'à ce que SCP-076-2 devienne actif et s'échappe le ██-██-████. La raison de l'activation de SCP-076 est actuellement inconnue, mais c'est à ce moment là que les clés de son abri externe furent perdues. Une gigantesque chasse à l'homme fut initié, sur une durée de plus de trois (3) ans et ████ ███████, jusqu'à ce que SCP-076-2 soit stoppé par ██████████ ███████,ce qui le tua et le fit se régénérer dans SCP-076-1, qui avait alors été récupéré et sécurisé par des agents de la Fondation SCP.

Le sujet fut emprisonné pendant trois (3) années supplémentaires, sous surveillance constante, et stoppé à chaque fois qu'il devenait actif, bien qu'occasionnellement il parvint à s'échapper pendant de courtes périodes, souvent en raison de brèches de sécurité causées par des attaques venant d'autres organisations. Le nombre de mort de la Fondation attribuable à ces attaques était de [DONNÉES SUPPRIMÉES].

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

[DONNÉES SUPPRIMÉES]

Après le dernier incident, les procédures actuelles portant sur SCP-076 furent mise en œuvre, bien qu'elles soient régulièrement améliorées avec l'augmentation des normes technologiques.

Addendum 076-2 : "Projet Abel" et "Force d'intervention Mobile Omega-7"

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License