SCP-071-FR
notation: +5+x

Objet # : SCP-071-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-071-FR doit être confiné dans un coffre blindé entièrement isolé de la lumière extérieure de un virgule cinquante (1,50) mètres cubes et contenu dans une salle faite de béton concentré avec des murs de cinquante (50) centimètres d'épaisseur au minimum avec une sortie équipée d'un sas avec deux (2) portes blindées. Cette salle doit contenir deux (2) caméras spéciales qui visionnent dans l'infrarouge ainsi que deux (2) autres caméras visionnant dans les fortes luminosités.
Ces caméras doivent être vérifiées quotidiennement entre huit (8) heures et dix-neuf (19) heures et changées si nécessaire. Le visionnement des enregistrements ne peut-être fait qu'avec une accréditation de niveau 3 ou supérieur. Le personnel ayant reçu un amnésique dans les quatre (4) derniers mois ne sont pas autorisés à être affecté à l'étude de SCP-071-FR, sauf dans le cadre de test et avec l'autorisation écrite de deux (2) membres du personnel de niveau 2.
Note: Dans le cadre d'un projet de niveau 4, l'objet est actuellement transféré au Site-19.

(Révision du 23/11/2014) Suite à l'incident 45b-alpha (voir Addendum 2), SCP-071-FR restera confiné au site-Aleph et sera déplacé dans un autre site uniquement lors d'un transfert ou d'une capture d'une anormalité de classe Euclide ou Keter dont ses procédures de confinement spéciales stipulent la nécessité d'une source lumineuse.

Description : SCP-071-FR est une roche d'origine inconnue vitreuse et noire de forme irrégulière avec un diamètre maximal de huit (8) centimètres. Du fait de ses effets, une analyse spectrophotométrique ne permet pas de déterminer l'origine de l'objet et tous les autres procédés se sont soldés par des échecs. De plus, les tentatives pour déterminer la composition chimique de l'objet se sont soldés par des échecs du fait de résultats contradictoires. Une étude plus poussée est en cours.

La première propriété anormale de SCP-071-FR se résume à l'absorption de toute luminosité dans un spectre allant de deux (2) micromètres à cent cinquante (150) nanomètres, soit dans un domaine allant des infrarouges de catégorie B (IR-B) aux ultraviolets de catégorie C (UV-C), ceci incluant l’absorption de la lumière visible. Lorsque cet effet ce manifeste, la luminosité est réduite à dix (10) lux dans un périmètre de forme vaguement sphérique et mouvant de dix (10) mètres de diamètre dans un espace suffisamment grand. Dans le cas contraire, cet effet ce réduit à la zone où est confiné SCP-071-FR. Du fait de la possible différence conséquente de luminosité entre l'intérieur et l'extérieur de la zone, les personnes entrant ou sortant du périmètre peuvent subir un aveuglement temporaire.

La seconde propriété anormale se manifeste chez les sujets humains ayant pris récemment des amnésiques de classe B ou C dans les trois (3) mois précédents. Le sujet constate alors l'absence de la zone d'assombrissement provoquée par SCP-071-FR décrite précédemment et peut voir sur l'objet des scènes, légèrement déformées du fait de l'irrégularité de celui-ci, montrant dans la totalité des cas les événements les plus violents que le sujet a vécu, mais oublié suite à la prise d'amnésiques. Une nouvelle prise d'amnésiques de classe B ou C ne permet pas dans quatre-vingt cinq (85) pour-cent (%) des cas l'oubli de la scène visionnée. Cependant une prise d'amnésiques de classe A permet d'effacer dans la totalité des cas l'événement visionné.
Si la scène n'a pas été effacée de la mémoire du sujet, alors celui-ci rapportera des rêves récurrents sur cette scène quelques jours après, ainsi que des formes sombres vaguement humanoïdes, désignés SCP-071-FR-1, qui le perturbent et causent au sujet une grande panique. Cet effet se manifeste aussi dans le cas d'une exposition estimée supérieure à six cents mille (600 000) lux, alors que le sujet est éveillé.
La prise d'amnésiques de classe A permet de supprimer ces effets et les souvenirs du moment précédemment effacé lorsqu'il est pris dans les deux (2) mois suivants la première manifestation de SCP-071-FR-1.
Les différents tests rapportent, par le témoignage des Classes-D, que les entités peuvent posséder plusieurs bras, jambes, têtes, des cornes, ailes ainsi qu'une ou plusieurs queues.
Deux (2) témoignages révèlent des entités ressemblant à [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Note: Le fait que certains SCP-071-FR-1 ressemblent à [DONNÉES SUPPRIMÉES] est en cours d'étude.

Dans le cas où le sujet n'a pas vécu d’événements violents ou traumatisants dans la période oubliée, celui-ci ne verra ni la zone d'assombrissement, ni de scènes sur la surface de l'objet, mais verra néanmoins dans ses rêves SCP-071-FR-1. La prise d'amnésiques de classe A dans les deux (2) mois permet aussi dans ce cas là de supprimer ces manifestations.

Addendum 1: SCP-071-FR à été découvert le 02/08/2014 chez une organisation du nom de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Tous les membres, six (6) au total, ont subis des interrogatoires et ont eu leur passé fouillé avant de recevoir des amnésiques de classe A.

Addendum 2:
Rapport d'incident 45b-alpha du ██/██/████ : Attaque du Site-19 par [DONNÉES SUPPRIMÉES]. ██ morts sont à déplorer du côté de la Fondation, dont █ liées à SCP-071-FR. Par ordre de O5-█, SCP-017, SCP-173, SCP-106 et SCP-939 ne doivent pas être sur le même site que SCP-071-FR.

Addendum 3:

Addendum 4: Le 07/01/2015, le docteur █████ ███████ a pénétré dans la salle de confinement de SCP-071-FR, alors qu'il était sous l'effet de SCP-071-FR-1 avant la découverte du traitement par un amnésique de classe A et ce depuis trois (3) mois.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License