SCP-069-FR
notation: +4+x
SCP-069-FR.jpg

Emplacement original de SCP-069-FR

Objet # : SCP-069-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : L'habitation dans laquelle SCP-069-FR est actuellement localisé doit être condamnée et les lieux surveillés par deux agents sous couverture. Bien qu'aucun antécédent ne se soit encore produit, aucun civil n'est autorisé à pénétrer l'enceinte du domaine sous peine de l'administration d'un amnésique de classe A.

SCP-069-FR est confiné dans le mur Nord d'une cellule du Site-He-0312, à 50 m de distance de la seule porte d'accès, tapissé de 15 mm de mousse anti-acoustique. Ses effets anormaux étant connus, nul n'est autorisé à y accéder. Tout contrevenant à cette règle est susceptible d'être éliminé.

Description : SCP-069-FR est une anomalie spatiale invisible. Elle ne possède pas de hauteur, de longueur ou de largeur fixes, mais adapte ses dimensions à celles de l'espace vide dans lequel elle prend systématiquement place. SCP-069-FR rend également le matériau de la surface sur laquelle elle est localisée indestructible si celui-ci est inerte, et interdit donc toute démolition afin de faire l'expansion de l'anomalie, ou d'en élargir la cavité.

SCP-069-FR est parfaitement indétectable tant qu'elle n'est pas approchée par un être humain dans un rayon de 30 m autour de son emplacement. Lorsque c'est le cas, les sujets rapportent entendre une voix familière, le plus souvent décrite comme étant celle d'un proche, appeler à l'aide, les suppliant de les aider à se dégager d'une cavité dans laquelle ils sont piégés. Cette voix semble toujours provenir du trou dans lequel SCP-069-FR se situe, bien qu'une inspection minutieuse de celui-ci révèle toujours qu'il est parfaitement vide, et/ou qu'il est physiquement impossible pour un être humain d'entrer et de tenir dedans. Lorsque SCP-069-FR est visible par le sujet, ce dernier déclare voir un membre - le plus souvent la main - de la personne à qui appartient la voix, s'agiter et tenter de s'extirper hors de la cavité de laquelle elle est "prisonnière". Le fait que certains des doigts de la main sont décrits comme étant bagués, et dont c'est aussi le cas de la véritable personne imitée, confirment que cette manifestation prend les caractéristiques de l'individu dont elle simule la présence. La voix continue de se faire entendre parallèlement, son accent de panique et de peur étant signalé, par ceux qui ont été exposés à SCP-069-FR, comme gagnant en intensité et en détresse au fur et à mesure du temps. Lorsque le sujet se rapproche jusqu'à se trouver à une distance de 3 m de SCP-069-FR, la voix se tait brusquement, et le membre qui en sortait rentre immédiatement dans la cavité. Tout contact physique avec la partie du corps exposée s'est donc avéré impossible. Si plusieurs individus se trouvent à proximité de SCP-069-FR, un seul entendra la voix ou apercevra le membre d'une personne de sa connaissance.

Les premières minutes passées à proximité de SCP-069-FR intriguent le sujet présent sur les lieux, qui montre peu à peu des signes d'anxiété et cherche à observer SCP-069-FR de plus près, allant jusqu'à passer la main dans la surface creuse ou en éclairer l'intérieur à l'aide d'une source de lumière, mais aussi à tenter d'établir une communication avec celui qu'il a vu et entendu, sans succès. Il est possible d'échanger brièvement avec l'entité, à condition de se trouver à plus de 3 m de SCP-069-FR, et de faire la promesse de venir en aide à l'individu si celui-ci révèle un détail de sa vie privée, ou toute autre demande à laquelle seule la vraie personne saurait répondre. L'entité ignore généralement la question, ce qui serait justifié au vu de son état de stress émotionnel, mais a montré qu'elle est capable de fournir précisément la réponse attendue par le sujet. Tant qu'il se tient à plus de 3 m de SCP-069-FR, l'intonation de la voix qu'il entend oscillera entre plusieurs émotions, parmi lesquelles : le désespoir, la colère, la tristesse, et, si l'attente en sa présence est trop longue et n'aboutit pas à un rapprochement entre le sujet et l'entité, [DONNÉES EFFACÉES].

Le sujet exposé à SCP-069-FR calque progressivement ses émotions sur celles dont il est ainsi témoin. Il semble être tourmenté, cherchant un moyen de secourir en urgence l'être cher. Plus la durée pendant laquelle le sujet est exposé à SCP-069-FR perdure, plus celui-ci devient réticent à l'idée de quitter les lieux. Il montre d'abord des signes de doute quant à la possibilité que quelqu'un de sa connaissance soit réellement captif du trou, qui évoluent jusqu'à la persuasion que cette personne est en danger parce qu'elle risque de suffoquer à cause de l’exiguïté de l'espace, de s'infliger des fractures en tentant de se mouvoir, ou encore, selon les déclarations de certains des sujets, qu'"elle menace de se suicider par [DONNÉES EFFACÉES] à cause d'une souffrance intolérable".

Un sujet confronté tout au plus 7 minutes à SCP-069-FR tente, dans 100% des cas observés, d'entrer dans le creux de la surface afin - toujours selon ses dires - "de venir en aide à [nom de la personne qu'il associe à l'entité]". Seul l'usage de la force est efficace pour évacuer le sujet, celui-ci affichant alors une volonté inflexible de dégager cette même personne hors de SCP-069-FR. L'espace libre étant trop étroit pour permettre au sujet de s'introduire dedans sans une souplesse hors-norme ou de violentes contorsions ; lorsqu'il réalise qu'il ne peut pas rentrer à l'intérieur en l'état, il s'attachera à disloquer chacune des articulations de ses membres afin de tordre ceux-ci dans un angle normalement impossible, d'être en mesure d’accéder à SCP-069-FR, et de s'enfoncer dans la cavité. SCP-069-FR semble pouvoir étendre indéfiniment sa profondeur, et, en resserrant ses parois ou en transformant progressivement son passage (par exemple, en une spirale continue) réduit de plus en plus l'espace libre disponible pour la progression du sujet, le forçant à déformer davantage son organisme pour s'y adapter et poursuivre, tant bien que mal, son avancée. Incapable d'en ressortir, il montrera au fur et à mesure du temps les symptômes d'une claustrophobie et achluophobie aggravées, jusqu'à probablement y mourir de l'hémorragie résultante des blessures, de déshydratation ou d'asphyxie. À ce jour, malgré l'extrême gravité des difformités corporelles engendrées, la létalité des distorsions n'a jamais été prouvée.

Une fois que le sujet affecté ne donne plus signe de vie, l'anomalie se relocalise dans un espace vide proche. Si l'individu se trouvait dans l'espace issu de l'extension de profondeur généré par l'anomalie, alors il disparaîtra en même temps qu'elle il n'existera plus temporairement sur le plan physique, mais continuera à se mouvoir en ligne droite jusqu'à atteindre l'extrémité du tunnel, située dans une seconde cavité liée à la première par l'anomalie, bien que sa forme ne permet pas non plus à un être humain d'y entrer ou d'en sortir indemne.

SCP-069-FR a été découvert dans la maison de la famille ███ ███████, dans le Colorado, aux États-Unis. Elle est réputée pour avoir accueilli les rites d'un culte sataniste appelé "L'Église des Aînés".

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License