SCP-066
notation: +9+x
yarn1.jpg

SCP-066, avant l'Incident 066-2.

Objet # : SCP-066

Classe : Sûr-prodest Euclide-impetus

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-066 doit être conservé dans un coffre du Site 21. Tout membre du personnel de niveau 2 ou supérieur peut mener des expériences sur SCP-066 après avoir rempli les formulaires appropriés. Les chercheurs peuvent rapporter les résultats dans le Rapport d'Expérience 066-Bêta.

SCP-066 doit être conservé dans une boîte en carbure de tungstène dans l'espace de stockage des objets de grande valeur du Site 21. Une fois par mois, cette boite doit être inspectée manuellement pour déceler d'éventuels dommages de sa surface intérieure1 ; si des dommages sont constatés, SCP-066 doit être placé dans une nouvelle boîte. Cette tâche est exécutée par un bras robotisé capable d'effectuer l'opération en moins de trois secondes.

Description : SCP-066 est une masse amorphe de fils de laine tressés pesant approximativement un kilogramme. Des fils de SCP-066 peuvent être manipulés individuellement ; lorsque cela est fait, une note de la gamme diatonique (C-D-E-F-G-A-B) est émise par l'objet.

Lorsqu'une série de six notes ou plus est produite, SCP-066 produit un effet bénin de nature et de durée variables. SCP-066 ne répondra pas aux manipulations tant qu'un de ces effets est en cours. Avant l'Incident 066-1, les résultats incluaient :

  • la transformation de SCP-066 en petit chaton calicot pendant 17 minutes. Le chaton a démontré une attitude amicale et joueuse, et semblait stérilisé et dépourvu de griffes.
  • une chanson jouée à la guitare acoustique, d'une durée de quatre minutes, accompagnée vocalement par le chanteur/compositeur [SUPPRIMÉ]. Les paroles incitaient l'auditeur à ne pas se servir d'objets coupants en l'absence des parents.
  • un petit gâteau au chocolat, avec un glaçage au chocolat et une bougie plantée au sommet. Les notes produites avant cet effet correspondaient aux premières notes de "Joyeux Anniversaire''. SCP-066 répondit de nouveau après la consommation dudit gâteau.

Incident 066-2 : Le 18 avril 2008, D-066-4437 reçut l'ordre d'utiliser une paire de ciseaux pour retirer une partie de SCP-066 pour un test. Cependant, lorsqu'il commença à le découper, SCP-066 s'éloigna d'un mètre en roulant sur lui-même avant de s'arrêter et d'émettre un son couinant non identifiable. Avant qu'il puisse recevoir de nouvelles instructions, D-066-4437 essaya encore de le couper ; SCP-066 roula de nouveau un peu plus loin et prononça la phrase : "Es-tu Eric ?'' en réponse. Après que D-066-4437 ait répondu par la négative, SCP-066 se transforma en son état actuel (voir photo attachée) et commença à émettre de graves notes dissonantes en staccato jusqu'à ce que D-066-4437 soit escorté hors de la pièce.

Suite à l'Incident 066-2, SCP-066 commença à présenter un comportement hautement différent de ses propriétés antérieures. SCP-066 montre désormais une mobilité significative, principalement par une capacité à bouger des parties de lui-même à très grande vitesse. Même si SCP-066 ne peut ou ne veut pas utiliser cette capacité pour se déplacer, il tentera occasionnellement d'endommager son confinement en frottant ses fils contre les côtés de la boîte, l'usant progressivement. Ce procédé est anormalement efficace si l'on considère les matériaux impliqués.

À part sa mobilité, SCP-066 produira occasionnellement des notes et des effets en présence d'un être humain, qu'il interagisse ou non avec SCP-066. Ce processus semble prendre au minimum 6 secondes. Après l'Incident 066-2, les effets produits par SCP-066 incluaient :

new066-2.jpg

SCP-066, après l’Incident 066-2. Note: Les "yeux" sont capables de suivre les mouvements et les sources de lumière. Photo prise par l'Agent Boggs.

  • Une abeille relâchée près de la boîte de contention, piquant D-4436 avant de s’envoler. L’abeille ne fut pas capturée. Sa situation est inconnue.
  • La seconde symphonie de Beethoven jouée à plus de 140 décibels, causant une surdité permanente chez trois membres du personnel et des dommages auditifs permanents chez huit autres.
  • La pièce contenant SCP-066 subit une soudaine et complète absence de lumière pendant cinq heures. Les membres du personnel présents dans la pièce rapportèrent avoir entendu une respiration pesante derrière leurs épaules, sans pouvoir en déterminer la source.

Lorsqu’il ne produit pas d’effets anormaux, SCP-066 prononce le nom "Eric'' constamment, d'une voix grave et masculine.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License