SCP-064-FR
notation: +5+x

Objet # : SCP-064-FR

Niveau de menace : Rouge

Classe : Euclide Keter

Procédures de confinement spéciales : Compte tenu de la nature SCP-064-FR, les procédures de confinement habituelles sont inefficaces.
De ce fait, la zone située à moins de 200m 1km, nommée Zone 404, doit être interdite de toute présence humaine et de survol. Satellite y compris. Sauf expériences sur des classes D
Toute installation de SCP-064-02-FR dans la zone allant de 500m à 1km autour de SCP-064-FR doit être détruite par tout les moyens.
Officiellement, la zone doit être présentée comme une zone de tir de l'Armée de Terre Française.
La zone doit être surveillée au radar, afin de détecter toute intrusion. Elle doit contenir en tout temps et heure 100 500 gardes armés, personnel de recherche non compris.
En cas d'intrusion, plusieurs procédures doivent être enclenchées selon la gravité de celle-ci.

Si des instances de SCP-064-01-FR tentent de sortir de la Zone 404 pour installer des instances de SCP-064-02-FR, elles doivent être exterminées sur le champ.
Si les forces de la Fondation présentes sur le site sont dans l'incapacité de contenir les instances de SCP-064-01-FR, les procédures Delta-064, Epsilon-064 ou Zêta-064 doivent être appliquées dès l'arrivée des renforts en fonction de l'importance de la progression des instances.

Description : SCP-064-FR est une église située dans le village désormais inhabité de [DONNÉES SUPPRIMÉES] dans les Alpes françaises.
SCP-064-FR est capable d'émettre ce qui ressemble à des ondes télépathiques qui dégradent la psyché et provoquent des mutations chez l'être humain : plus l'être humain est proche du point d'émission, plus il est affecté rapidement.

Actuellement, les émissions portent sur un peu moins 200m d'un (1) kilomètre. A moins de 50m 500m, les effets de SCP-064-FR sont quasiment immédiats.
Les ondes émises se propagent à une distance encore non déterminée à la verticale rendant impossible tout survol (voir Incident 064-FR-01), et d'une façon limitée à l'horizontale.
L'entité semble également capable de créer un champ de force autour d'elle qui dévie tout tir direct (balles, missiles, et grenades) et de contre-attaquer en cas de menace par voie télépathique (la plupart des sujets évoquant une puissante migraine soudaine). Voir Incident 064-FR-01.

Les sujets ayant survécu et témoigné disent avoir entendu une entité qu'ils ont comparés à un dieu.
Dans les premières minutes de l'exposition au ondes, un bruit sourd est d'abord perçu par le sujet, puis, au bout d'une dizaine de minutes, des paroles claires.
Suite à des expériences sur des membres du personnel de classe D d'origines diverses, il semble que les paroles sont émises dans la langue naturelle du sujet, quelle qu'elle soit.

Au bout d'une heure, les paroles poussent invariablement le sujet à se rapprocher de SCP-064-FR, tant que ce stade n'est pas atteint, le sujet peut être sauvé s'il s'éloigne de l'espace d'émission de SCP-064-FR et que des amnésiques de classe B lui sont administrés ce qui a pour effet de faire stopper la perception de la voix par le sujet.

Une fois à moins de 10m de SCP-064-FR, où après une exposition de deux (2) heures aux ondes émises par l'entité, le sujet va commencer à cracher du sang, la tête en l'air.
Le sang va alors se solidifier, formant une sorte de chrysalide.

Le sujet va rester dans la chrysalide pendant sept (7) à dix (10) jours : pendant ce laps de temps, de nombreuses mutations vont être observées :

- La peau va se tanner et rougir.
- Augmentation de la réceptivité des capteurs sensoriels.
- Allongement des oreilles.
- Légère augmentation de la masse musculaire.
- Décuplement du métabolisme.
- Durcissement et épaississement des ongles, qui tiennent désormais plus des griffes.
- Noircissement total des yeux, les sujets deviennent nyctalopes.
- Pertes des cheveux et des poils sur l'ensemble du corps.
- Scission du cœur en deux plus petits, dont un non fonctionnel.

À la sortie de la chrysalide, le sujet aura perdu son ancienne identité, mais aura conservé ses souvenirs. Certains spécimens ont pu être capturés vivants et étudiés.
La totalité des spécimens capturés n'ont montré que dégoût envers leur ancienne personnalité et ont vus leur transformation comme un sauvetage.

Une fois sorti de la chrysalide, le sujet, désormais nommé SCP-064-01-FR va arracher son cœur non fonctionnel, et va rentrer dans SCP-064-FR.
Le cœur non fonctionnel arraché sera utilisé par SCP-064-01-FR pour créer une instance de SCP-064-02-FR.

Les instances de SCP-064-02-FR sont des orbes homogènes fabriquées à partir des cœurs non fonctionnels des instances de SCP-064-01-FR, qui se comportent comme des êtres vivants : une fois posées sur de l'humus ou des végétaux, les instances de SCP-064-02-FR vont commencer à se développer, en faisant pousser des excroissances ressemblant à des racines.
Les instances de SCP-064-02-FR agissent comme des antennes relais de SCP-064-FR : elles redistribuent et augmentent la puissance du signal télépathique.
Le seul moyen efficace connu de la Fondation pour les détruire reste le feu.

Régulièrement, les instances de SCP-064-01-FR vont tenter de sortir des 500m autour de SCP-064-FR et de la Zone 404 pour y installer des instances de SCP-064-02-FR afin d'augmenter la portée du signal de SCP-064-FR : le signal se propageant de façon exponentielle en fonction du nombre de relais faits par les instances de SCP-064-02-FR, ces incursions doivent être stoppées par tout les moyens.

SCP-064-FR a commencé à être actif le [DONNÉES SUPPRIMÉES].
A l'époque, le village de [DONNÉES SUPPRIMÉES] était habité, et au bout de deux jours sans activité du village, la Fondation dépêcha deux Agents qui découvrirent les chrysalides et qui sortirent du village dès l'apparition des premières invasions télépathiques.

Ils réussirent à mettre en place les procédures de confinement avant l'apparition des premiers spécimens de SCP-064-01-FR.
Grâce aux éléments qu'ils trouvèrent sur place et aux témoignages des villageois survivants, des théories sur l'origine de SCP-064-FR ont pu être mises au point. Voir Addendum-064-FR-01

L'utilisation de la FIM Gamma-18 (alias "999 problems") pour le confinement de SCP-064-FR est toujours à l'étude. Voir le rapport d'étude 113-B.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License