SCP-059-FR
notation: +9+x

Objet # : SCP-059-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Dans le cas de l'apparition d'une instance de SCP-059-FR, un message conseillant aux les civils de ne pas sortir de chez eux doit être diffusé en boucle sur toutes les radios locales.

Des membres du personnel de la Fondation habillés en secouristes et reliés par une corde doivent patrouiller par groupe de quatre ou plus dans les zones densément peuplées. Ils ne doivent se quitter de vue sous aucun prétexte. Ils doivent également être équipés de détecteurs infrarouges et de combinaisons chauffantes.
Tout civil trouvé dehors doit impérativement être ramené dans un bâtiment.

Les personnes ayant survécu à une attaque ou été témoin d'une attaque de SCP-059-FR-1 doivent recevoir des amnésiques de classe A.

Les cadavres des victimes de SCP-059-FR-1 doivent être saisis par la Fondation dès leur découverte. Si jamais le cadavre venait à être découvert par un civil, l'attaque devra être imputée à des animaux sauvages et l'affaire étouffée.

Description : Les SCP-059-FR sont des tempêtes de neige de petite taille (50km de diamètre) apparaissant en seulement quelques minutes dans les régions situées au dessus du parallèle █0°N entre début septembre et fin mars. Les images satellite montrent qu'un SCP-059-FR ne se forme pas au dessus de la mer contrairement aux tempêtes normales.

Les conditions au sein d'une instance de SCP-059-FR sont très dangereuses et limitent souvent la visibilité à moins d'une vingtaine de mètres. Ces conditions comprennent :
- fortes précipitions neigeuses (100cm/h)
- un vent fort (>80km/h)
- une température basse (<-30°C)

Les instances de SCP-059-FR-1 apparaissent par groupes de trois à huit individus dans les SCP-059-FR.
Les tentatives de faire apparaître une instance en reproduisant artificiellement les conditions au sein d'un SCP-059-FR sont jusqu'à présent restées infructueuses.

Les SCP-059-FR-1 sont des prédateurs immatériels prenant l'apparence de silhouettes reptiliennes d'environ 1,50m de long. Les instances de SCP-059-FR-1 ne disposent pas de membres postérieurs à l'exception d'une queue. Leurs membres antérieurs disposent à leurs extrémités de trois griffes d'environ 30cm de long. Ils lévitent par un mécanisme encore inconnu et se déplacent en faisant onduler leur corps à la manière d'un serpent.

Les spécimens de SCP-059-FR-1 semblent se déplacer aléatoirement sans interagir entre eux ; mais dès qu'ils repèrent un être vivant de grande taille (plus d'un mètre de haut) isolé, ils commenceront à le prendre en chasse.

Les SCP-059-FR-1 suivent leur proie pendant une période de cinq à dix minutes, en s'approchant de plus en plus, jusqu'à ce que cette dernière remarque leur présence.
À ce moment, elle démontre souvent des signes de peur. Si elle tente de s'enfuir, les instances la poursuivront en tournant autour d'elle. Il a été remarqué que les victimes ont tendances à tourner en rond, probablement à cause du manque de visibilité associé aux mouvements des SCP-059-FR-1.

Lorsque la proie est suffisamment épuisée, les instances de SCP-059-FR-1 commencent à l'attaquer régulièrement avec leurs griffes, causant de profondes lacérations au niveau de l'abdomen, avant de reculer pour laisser la place à une autre instance (le plus souvent dans le dos de leur victime). Il semble que les zones touchées par les griffes de SCP-059-FR-1 se retrouvent partiellement gelées, même au travers des vêtements. Durant leurs attaques, les instances émettent souvent des sifflements de reptile et des sons de craquement de glace.

Le sujet décède le plus souvent d'épuisement dû aux conditions météorologiques et à ses blessures. Les SCP-059-FR-1 ne semblent pas prélever d'échantillons de chair sur leurs victimes, mais continuent de les lacérer même après leur mort.

Pour interrompre une attaque de SCP-059-FR-1, il faut se réfugier dans un bâtiment, un véhicule, neutraliser toutes les instances, ou rejoindre un groupe de personnes.

Les instances de SCP-059-FR-1 sont insensibles aux armes à feu et aux armes blanches mais se sont révélées particulièrement vulnérables aux températures élevées ainsi qu'aux armes contondantes. À leur "mort", les entités se désagrègent en un nuage de poudreuse.

Addendum : Retranscription d'expérience

Présence de SCP-059-FR
Sujet D-5248 équipé de vêtements d'hiver, d'une caméra frontale et d'une radio.

<Début de l'Enregistrement>

Dr. Adrian : D-5248, veuillez vous éloigner.

D-5248 : Bien doc', et après ?

Dr. Adrian : Continuez jusqu'à ce que je vous dise d'arrêter.

D-5248 parcourt deux cents mètres. Aucun changement constaté.

D-5248 : Doc', vous êtes sûr que je dois continuer ? Il fait froid et ça commence à faire vachement loin…

Dr. Adrian : Regardez autour de vous, voyez vous quelque chose d'anormal ?

D-5248 : Non.

Dr. Adrian : Bien. Continuez je vous prie.

D-5248 parcourt trois cents mètres supplémentaires puis s'arrête brusquement.

Dr. Adrian : D-5248, pourquoi vous arrêtez-vous ?

D-5248 : Vous l'avez vu ?

Dr. Adrian : De quoi ?

D-5248 : Y-a un truc qui vient de bouger, putain !

Dr. Adrian : Gardez votre calme. À quelle distance cela se situait-il ?

D-5248 : Je… une cinquantaine de mètres.

Dr. Adrian : Bien. Faites demi-tour et revenez ici calmement.

D-5248 : Merci Doc'.

D-5248 prend le chemin du retour sur deux cents mètres puis s'arrête à nouveau. Un SCP-059-FR-1 passe à environ trois mètres du sujet. L'anomalie est difficile à percevoir à travers le blizzard. La vision thermique indique une zone de très basse température (-70 °C) à l'emplacement de SCP-059-FR-1.

D-5248 : Putain il était juste là cette fois !

Dr. Adrian : Pouvez vous le décrire ?

D-5248 : On voit pas très bien… c'était un gros serpent transparent qui vole.

Dr. Adrian : Est-ce que-

D-5248 tourne la tête. Un SCP-059-FR-1 passe à quelques centimètres de lui. Cette fois, l'anomalie est très facilement reconnaissable. Elle vole en laissant ses membres antérieurs flotter derrière elle et semble regarder D-5248.

D-5248 : (crie)

Dr. Adrian : D-5248, pourriez vous essayer de toucher l'anomalie ?

D-5248 : Il est horrible. Merde, y en a deux maintenant…

Un second SCP-059-FR-1 apparaît effectivement à l'écran. D-5248 tend sa main vers lui et essaie de le toucher puis se rétracte brusquement.

D-5248 : (crie)

Dr. Adrian : Comment était-ce ?

D-5248 : Ma main… est passée au travers… il était froid… je l'ai senti même avec mon gant…

SCP-059-FR-1 change brutalement de direction et fonce vers D-5248, les griffes vers l'avant. D-5248 commence à courir en criant. La caméra frontale se décroche et tombe dans la neige.

Dr. Adrian : D-5248, répondez, je ne vous ai plus à l'écran.

D-5248 : (crie)

<Fin de l'Enregistrement>

Le cadavre de D-5248 fut retrouvé deux jours plus tard. Causes du décès : hypothermie, hémorragies multiples et engelure des zones exposées.

Addendum 2 : Expériences supplémentaires

Expérience 1
Sujet : Leurre non vivant
Résultats : Les SCP-059-FR-1 ignorent complètement le leurre.

Expérience 2
Sujet : Chien normal.
Résultats : Le sujet démontre des signes de peur, puis est tué.

Expérience 3
Sujet : D-2914 équipé d'une cotte de maille intégrale par dessus des vêtements d'hiver.
Résultats : Sujet tué. Aucun dommage à la cotte de maille : les griffent sont juste passées au travers. Le sujet en dessous fut retrouvé dans le même état que s'il n'avait pas eu de protection.

Expérience 4
Sujet : D-3715 équipé de vêtements chauffants.
Résultats : Les SCP-059-FR-1 tournent autour du sujet sans l'attaquer puis disparaissent à la fin de la tempête.

Addendum 3 : Une instance de SCP-059-FR apparut dans la ville de [SUPPRIMÉ] le ██/██/████ à ██:██ causant la mort de ██ civils. La ville était normalement hors de la zone de risque et le personnel sur place était insuffisamment préparé.
Si un tel événement se reproduit, une reclassification Keter et un changement du niveau de menace sont envisageables.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License