SCP-059
notation: +2+x
bluerock1.jpg

Exemple de SCP-059.

blueroom.jpg

Pièce infestée par SCP-059.

Objet # : SCP-059

Classe : Keter

Procédures de confinement spéciales :
Un seul spécimen de SCP-059 est conservé au Site-11B à l'intérieur d'une boîte blindée Z-graduée composée d'uranium appauvri, de tantale, d'étain, d'acier, de cuivre et d'aluminium. La cellule de confinement entourant SCP-059 est une zone de 7x7x7 mètres scellée considérée comme une zone de danger biologique et entourée par trois centimètres (3cm) de blindage en plomb. Celle-ci doit être aspergée quotidiennement avec une solution d'isothiocyanate de méthyle pour empêcher la prolifération de SCP-059-1.

Le personnel entrant dans la zone affectée à SCP-059 doit obligatoirement porter la protection pour danger biologique adéquate, ainsi qu'une protection antiradiations de type K-59-B. Il est interdit de demeurer dans la zone plus de quinze (15) minutes, délai à partir duquel la protection antiradiations perd de son efficacité.

Les infestations de SCP-059-1 trouvées à l'état sauvage doivent être contenues par le retrait du spécimen SCP-059 responsable, et par l'incinération de tous les SCP-059-1 observés. Les infestations importantes en sous-sols sont neutralisées avec le plus d'efficacité par des bombes à vide (armes à suppression thermobarique).

Aucun spécimen additionnel de SCP-059 n'est nécessaire pour des tests supplémentaires, et tout spécimen trouvé doit être transporté au Site-11B pour l'incinération par plasma d'arc à 10.000 degrés Kelvin (soit 9.726,85 degrés Celsius).

Description :
SCP-059 est un minéral radioactif d'origine inconnue, ressemblant à du scheelite. Il est probable que l'un des composants de SCP-059 provienne d'un univers parallèle, ce qui serait la cause de ses propriétés anormales. En plus des radiations Alpha, Beta et Gamma, les spécimens de SCP-059 produisent un type de radiations auparavant inconnu, spécifique à l'objet, provisoirement désigné "radiations Delta". Les radiations Delta sont accompagnées de radiations Cherenkov, visibles comme une lueur de couleur bleue.

Les radiations Delta sont contenues seulement partiellement par les protections antiradiations stadards; les meilleurs résultats ont été obtenus en utilisant des protections blindées Z-graduées disposant d'une couche de métal super-dense additionnelle. Ce procédé réduit la portée effective des radiations Delta d'environ vingt mètres (20m) à environ six mètres (6m).

Lorsque une surface reste exposée aux radiations Delta pour une durée supérieure à quinze (15) minutes, une espèce inconnue de champignons (appelés SCP-059-1) commence à pousser sur ladite surface. Ces champignons n'ont besoin d'aucune nutrition standard, mais meurent au bout de vingt-quatre heures (24h) lorsqu'il sont retirés de la zone d'effet de toute source de radiations Delta. SCP-059-1 est lui-même radioactif, mais n'émet pas de radiation Delta. Cependant, si une masse critique (approximativement ██ kg/m³) de SCP-059-1 parvient à pousser, des radiations Delta provenant d'une source inconnue autre que SCP-059 apparaîtront dans la zone, supportant ainsi la pousse de SCP-059-1 (tout personnel intéressé doit consulter le Dr. ███████ pour ses théories de stress espace-temps et de fusion des réalités alternatives). En dix-huit heures (18h), la masse infectée deviendra transparente puis disparaîtra, probablement dans l'univers étant la source des radiations Delta. Le processus se poursuit ensuite par SCP-059-1 infectant du nouveau matériel.

SCP-059-1 infecte aussi les êtres vivants et les objets inanimés. Les humains (et animaux) infectés par SCP-059-1 deviennent immunisés aux effets des rayonnements ionisants, mais fusionnent progressivement avec SCP-059-1, et voient leurs tissus être remplacés par la pousse des champignons. Les sujets exposés sont généralement non-violents, mais tentent d'exposer les individus non-affectés à SCP-059. Les infections de SCP-059-1 ne semblent pas être directement contagieuses, et sont seulement propagées par les radiations Delta. Cependant, une exposition sur le long terme à SCP-059-1 n'a pas encore été adéquatement testée pour écarter la possibilité d'un risque biologique (en plus du risque connu lié aux radiations).

Les individus infectés encore capables de communiquer déclarent voir un monde entièrement recouvert par SCP-059-1, où l'essentiel de la surface est composé de SCP-059. Les infectés sont en général satisfaits par leur condition et déclarent souvent être dans "la lumière bleue des cieux".

SCP-059-1 est affecté par la plupart des fongicides, mais de nouvelles pousses apparaîtront aussi longtemps que SCP-059 est présent. Un humain dans un stade précoce d'infection par SCP-059-1 peut être traité avec de la griséofulvine, cependant l'individu traité meurt à cause d'un empoisonnement par les radiations : l'immunité acquise auparavant est perdue et les sujets ont déjà reçu une dose léthale de radiations pendant l'exposition à SCP-059. Les traitements ne doivent pas être tentés à partir d'une phase avancée de l'infection, trop de tissus étant déjà convertis en SCP-059-1. [DONNÉES SUPPRIMÉES] Les résultats des traitements échoués doivent être gardé hors de portée de SCP-059, si cela est impossible [DONNÉES SUPPRIMÉES].

Des spécimens de SCP-059 ont été découverts dans huit (8) différentes locations situées en sous-sol, sur une distance de plus de cinq mille kilomètres (5000Km). Aucun spécimen ne s'est distingué des autres par son apparence. Les différents spécimens pèsent de un à dix kilogrammes (1 à 10 kg), et ne faisaient pas partie des formations rocheuses classiques présentes dans les zones de récupération.

Addendum :
Le Dr.███████ a enregistré et analysé les radiations émises par les colonies de SCP-059-1, et pense que SCP-059-1 est probablement conscient et tente de communiquer via des émissions de radiations contrôlées. Les essais initiaux pour traduire ce "langage" ont révélé [DONNÉES SUPPRIMÉES]

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License