SCP-057-FR
notation: +12+x

Objet #: SCP-057-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Les bateaux civils et militaires ont l'interdiction d'utiliser leur sonar dans un rayon de dix kilomètres autour de SCP-057-FR. Les sous-marins gouvernementaux ne sont pas autorisé à passer à proximité de SCP-057-FR, sauf en surface.
Aucune forme de pêche n'est autorisée dans la zone.

Toute exploration de la zone par des chercheurs extérieurs à la Fondation est interdite. Toute observation de SCP-057-FR doit être approuvée au préalable par le responsable de Niveau 4 correspondant. L'envoi de sous-marins téléguidés est peu recommandé, du fait qu'ils sont facilement détruits par les gardiens. Les sous-marins du type bathyscaphe qui souhaitent s'y rendre doivent pouvoir endurer des contraintes physiques importantes.

Lors de l'exploration, le sous-marin ne doit pas s'approcher à moins de 25 mètres des structures ou d'un SCP-057-FR-1, sous peine d'être agressé par les entités du Groupe B.

SCP-057-FR est fixe mais les conditions à cette profondeur rendent un confinement total impossible. De plus, les céphalopodes peuvent partir à plusieurs centaines de kilomètres pour chasser ou collecter des ressources. Néanmoins, les manifestations de SCP-057-FR restent localisées.

Description : SCP-057-FR est une colonie de différentes espèces de décapodes située à neuf cents mètres de profondeur au large des côtes de l'Argentine. SCP-057-FR peut être comparé à une véritable ville sous marine, avec des bâtiments solides et bien architecturés (la colonie est construite en pente). D'après les observations, certains bâtiments peuvent atteindre une taille exceptionnelle, même comparée aux constructions sur terre.

L'étude de SCP-057-FR reste cependant incomplète à cause de la difficulté pour y accéder.

Les observations à distance ont révélé que SCP-057-FR couvrait une surface de ██████ mètres carrés. La colonie est composée de plusieurs bâtiments dont:

  • des stocks de nourriture un peu partout.
  • des salles vides où les céphalopodes viennent vraisemblablement se reposer.
  • une zone réservée aux SCP-057-FR-1.
  • des carrières de basalte.
  • des colonnes de pierres, ressemblant grossièrement à des immeubles dont certains [DONNÉE SUPPRIMÉE].

Note 1: Il est probable que les infrastructures se prolongent sous la forme de galeries et de chambres dans la roche.
Note 2: Là où l'architecture humaine est basée sur des cubes, les constructeurs de SCP-057-FR ont préféré des sphères (certainement à cause de leur meilleure résistance à la pression ambiante). Les salles des bâtiments et les bâtiments eux-mêmes ne comportent aucun coin.

Il a été établit que la société de céphalopodes était répartie en classes rigides et spécialisées :
Nom commun et latin Caractéristiques générales Poste: Fonction dans la colonie
Calmars géants Architeuthis sanctipauli - Groupe A Grande taille (jusque 20 mètres). Ils fournissent de la nourriture à la colonie. Ils arrivent à coordonner leur chasse pour s'attaquer à des proies aussi grosses que des baleines, les dépecer, et les ramener en morceaux à la colonie. Des attaques mortelles ont été rapportées sur des pêcheurs argentins tombés à l'eau.
Calmars colossaux Mesonychoteuthis hamiltoni - Groupe B Grande taille (jusque 20 mètres). Espèce très lourde et résistante Ils s'occupent de la défense de la cité. Ils sont extrêmement agressifs envers les choses étrangères à SCP-057-FR et ont plus d'une fois tenté de couler le sous-marin d'observation. En groupe, ils peuvent aisément venir à bout de la principale menace pour ces animaux en temps normaux: les cachalots.
Calmars à longs bras Magnapinna pacifica - Groupe C Tentacule extrêmement longs, corps fin Ils font office de constructeurs ; leur bras permettant de transporter de lourds blocs de basalte.
Calmars robustes Moroteuthis robusta - Groupe D Petite taille (2 mètres) Ils collectent les ressources autour de la colonie (le plus souvent des pierres) indispensables à la construction.
Calmars cacatoès Galiteuthis phyllura - Groupe E Petite taille (2 mètres) Indéterminée

Les différentes espèces/classes interagissent peu entre elles, sauf avec les SCP-057-FR-1. Malgré cela, les décapodes d'une même classe coopèrent pour réaliser des choses qu'ils n'auraient pas réussi à faire seuls.

Leur système de communication est basée sur la vue (très fine chez les céphalopodes). Ils échangent des informations par mouvements de tentacules ou clignotements1.

Les décapodes font habituellement preuve d'une intelligence développée mais d'une incapacité à communiquer et une tendance forte à l'individualisme. Ce comportement s'oppose radicalement à celui des entités présentes à SCP-057-FR.
Note : Les capacités intellectuelles des entités ne semblent cependant pas supérieures à celles de décapodes extérieurs à la colonie.

Il existe également une espèce de décapode endémique à la colonie, SCP-057-FR-1, qui est moyennement grand (5-6 mètres) et fluorescent. Les instances de SCP-057-FR-1 semblent au sommet de la société de SCP-057-FR.

Les SCP-057-FR-1 ne font aucun travail en particulier pour la colonie. et se contentent de flâner de manière aléatoire dans la colonie. Néanmoins, il a été observé qu'à leur passage, les autres espèces de calmars travaillent plus dur et plus efficacement. Il est possible que les SCP-057-FR-1 soient à l'origine du comportement sociable des décapodes et donc de SCP-057-FR.

Une tentative de capture d'un spécimen SCP-057-FR-1 entraîne une violente riposte venant de l'ensemble des autres calmars (pas seulement les entités du Groupe B) se résultant par la perte du personnel envoyé. Aucun d'entre eux n'a pu être mis en observation.

Découverte : SCP-057-FR fut découvert en 19██ par une équipe de géologues étudiant la fosse sous marine à proximité. Leur sous-marin fut coulé, tuant plusieurs scientifiques.

Addendum : Depuis sa découverte, la taille et la population de SCP-057-FR a crû de façon inquiétante, multipliant les accrocs en surface avec les pêcheurs. Pour l'instant, aucune autre colonie n'a été découverte ; mais étant donné le manque d'exploration des fonds marins, il est possible que l'océan en cache des dizaines.

Addendum 2: L'exploration du centre de la colonie est impossible en sous-marin à cause des entités du Groupe B. Certaines données sont issues de relevés satellites.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License