SCP-052-FR
notation: +4+x
téléchargement.jpg

SCP-052-FR en train de se reconstituer après avoir subit l'explosion d'une grenade, dans le cadre du test ██-███-FR du ██/██/19██.

Objet # : SCP-052-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-052-FR est actuellement confiné au Site-Aleph. Il doit être confiné dans une cellule de 8x8x2 mètres accessible via un sas. Dans la pièce doivent se trouver soixante (60) télévisions constamment allumées et programmées pour changer de chaîne toutes les quinze (15) minutes. Les télévisions ne doivent jamais être éteintes par le personnel, le cas échéant, l'organisme risque de dépérir puis de mourir, n'ayant alors aucun modèle à imite (incident répété lors des deux premiers confinements; celui du 15/06/1975 au 24/03/1976 et celui du 25/03/1976 au 14/12/1991).

La cellule doit être hermétiquement fermée et l'objet doit être surveillé via un miroir sans teint. L'accès à la salle de contrôle située de l'autre côté du miroir requiert un niveau d'accréditation supérieur ou égal à 2.
Les programmes télévisés diffusés doivent être approuvés par le docteur ████, en charge de l'objet.

Description : SCP-052-FR semble être un regroupement de matière musculaire ainsi qu'un autre type de chair ressemblant à de la viande hachée. L'entité, lorsqu'elle n'imite rien, n'a pas de forme propre et se contracte de manière à se tasser sur elle-même.

L'objet ne dispose pas de la moindre goutte de sang, d'aucun tendon, organe ni aucun os. Des tests approfondis ont montré que la chair semble n'être affectée par aucune maladie, infection ou tout autre événement bactériologique affectant de la chair "normale". Il est capable de se mouvoir en rampant, peut se compacter en un seul et unique point d'environ cinq (5) millimètres de diamètre, peut contracter certains de ses muscles de façon très intense afin de compenser le manque de tendons et d'os et de se protéger et peut agir à l'inverse en augmentant sa propre élasticité à plus de ███%. Il entretient également un besoin vital de se modeler afin d'imiter l'apparence d'autres êtres vivants et objets. Le moyen que l'entité utilise pour se repérer dans son environnement reste inconnu, même si elle semble disposer de capacités oculaires et auditives.

Lorsque SCP-052-FR aperçoit un objet ou un être vivant, il s'étale au sol puis se redispose de façon à prendre une apparence physique similaire au modèle choisi. SCP-052-FR semble choisir ses modèles en fonction soit de leur volume soit de leur complexité physique, en fonction du nombre de reliefs du modèle, l'entité ayant apparemment une préférence pour les formes courbées, arrondies ou sphériques. En priorité les modèles les plus complexes et ensuite les plus volumineux. Plus le modèle choisi est complexe, plus SCP-052-FR sera incapable de maintenir l'imitation longtemps. Certains tests comportementaux en compagnie du modèle de SCP-052-FR tels que des mises en situation ont démontré qu'une fois le modèle imité, l'entité acquiert non seulement ses caractéristiques physiques, mais aussi sa personnalité et ses troubles psychologiques. Il semble cependant ne pas acquérir ses souvenirs. La brèche de confinement de SCP-052-FR et SCP-███-FR le ██/██/████ et le ██/██/███ ont permis de comprendre que SCP-052-FR imite et conserve les propriétés anormales lorsqu'il imite la forme d'autres objets SCP. Le modèle anormal étant un modèle extrêmement complexe, SCP-052-FR n'a pas pu conserver une imitation d'objet anormal plus d'une heure.

Tout programme refusé par le docteur ████ est dû au fait que l'entité puisse copier un personnage dudit programme et ainsi disposer de capacités lui permettant de rompre son confinement. Voir le rapport d'incident CONF-052-FR-02-11-97 pour en savoir plus sur les programmes interdits et le déroulement des incidents enregistrés.

L'entité semble avoir gardé en mémoire des formes de base, telles qu'une sphère, un cube, un fauteuil, une ████████ ███████ et une imitation d'être humain armé de divers objets ou armes (objets répertoriés : une massue à clous, une claymore et une bouteille cassée). Cette forme est sans doute un mécanisme d'auto-défense. Toute tentative pour lui faire apprendre des formes supplémentaires ont échoué. Toutes les imitations qu'il réalisera ne reprendront cependant que la construction du modèle : l'aspect organique de l'entité reste toujours identique quelle que soit l'imitation.

La partie "musculaire" de l'objet semble plus lente à se régénérer que la partie "hachée" mais est bien plus résistante. À l'inverse, la partie "hachée" se régénère beaucoup plus vite mais est très vulnérable. L'entité semblant avoir conscience de ces caractéristiques, elle se modèle toujours de façon à mettre la partie musculaire à la surface, protégeant ainsi la partie hachée qui est, elle, à l'intérieur de SCP-052-FR.

L'objet semble capable de se diviser en plusieurs instances mais ne peut en contrôler aucune. Lorsqu'il se divise, les cellules qui composent SCP-052-FR se multiplieront à très grande vitesse afin de compenser la perte de la partie divisée. Si SCP-052-FR est détruit, il amorcera une sorte de "renaissance" à partir d'une partie divisée. Les scientifiques de la Fondation ont conjecturé que toutes les instances de SCP-052-FR et lui-même semblent interagir via une sorte de conscience collective, dont l'existence n'a pour l'instant jamais été prouvée de façon irréfutable. Cette hypothèse semble être la seule réellement envisageable parmi toutes celles étudiées. Hypothèse confirmée après le test 458-052-FR-B41-01-10-98-B.

Après des tests visant à simuler des situations de danger intense pour les instances de SCP-052-FR (appelées SCP-052-FR-1), les scientifiques ont observé qu'elles sont liées à leur créateur de par leur état mais peuvent se mouvoir de façon indépendante et qu'elles ont pour rôle de protéger leur créateur par tous les moyens possibles et de se multiplier en prévention de la destruction de SCP-052-FR. Ce dernier ainsi que ces instances semblent capables "d'assimiler" de la chair morte afin d'augmenter leur propre masse.

Une évaluation basique de Q.I a révélé que SCP-052-FR semble aussi intelligent qu'un animal primitif, cependant, il semble ne pas avoir de conscience propre, même lorsqu'il imite un être avec des facultés mentales supérieures. Après comparaison entre l'imitation et le modèle, les scientifiques sont désormais certains que lorsque l'entité imitera son modèle, le profil psychologique adopté sera alors une réorganisation de celui de son modèle, de façon à mettre les troubles psychologiques et les personnalités cachées en avant dans l'imitation, pouvant parfois déboucher sur une imitation dont le comportement diffère grandement de son modèle.

L'objet semble ne pas ressentir la moindre forme de douleur et récupère immédiatement tout membre qui lui serait coupé (ou en recrée un si le membre est inaccessible. Dans ce cas, le membre coupé deviendra une instance de SCP-052-FR-1) . Aussi, il ne craint pas les balles de par sa composition extrêmement molle : il arrange son corps afin d'amortir le choc des balles et se disperse volontairement quand il est la cible d'une explosion, pour se reconstituer après, et ce, sans être blessé. Cependant, le feu l'endommagera légèrement et stoppera sa capacité de régénération pendant toute la durée où sa chair se consumera. Les tranquillisants et sédatifs sont très efficaces contre lui: ses muscles se détendront, perdant ainsi toute forme d'activité tout le long de la durée d'effet du produit.
SCP-052-FR ayant conscience de ses faiblesses face au feu et aux tranquillisants, il tentera d'étouffer toutes les formes de feu autour de lui à l'aide de nombreux SCP-052-FR-1 et durcira extrêmement la surface de sa chair à la vue de tranquillisants, de façon à faire rebondir/dévier les fléchettes sédatives. Si l'entité reçoit des tranquillisants, ses instances seront également affectées par le produit.

Il est très fortement déconseillé interdit d'ingérer la moindre cellule de SCP-052-FR. Si un individu venait à réaliser ce phénomène, l'entité se mêlera physiquement à son organisme et le détruira de l'intérieur afin de séparer les composants de la victime, qu'il assimilera entièrement.

Rapport de récupération 052-FR : SCP-052-FR a été trouvé pour la première fois dans un abattoir en pleine activité. Il avait assimilé 76% de la viande présente dans le bâtiment et avait utilisé le reste pour créer des SCP-052-FR-1. Sur la vingtaine d'agents qui composaient la FIM, trois ont été tués après que l'entité ait utilisé la forme humanoïde qu'elle avait en mémoire. L'objet a été capturé après qu'un agent lui ait jeté dessus les cadavres des autres agents puis lui ait administré les sédatifs pendant qu'il assimilait les cadavres. Il semble que l'objet SCP ait vu le jour dans ce lieu compte tenu de l'absence de marque d'effraction ou de traces attestant l'entrée de l'entité dans le bâtiment

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License