SCP-051
notation: 0+x

Objet # : SCP-051

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-051 et SCP-051-A doivent être conservés dans une cellule de confinement scellée. SCP-051-A est conservé dans un casier verrouillé dont on peut régler la température, équipé d'une fenêtre d'observation afin de prévenir toute dégradation de ses composants. Tous les membres du personnel, à l'exception du personnel féminin enceinte, ou plus largement non-stérile (car elles pourraient ne pas être au courant d'un début de grossesse) sont autorisés à accéder à SCP-051, du moment qu'une requête est déposée et acceptée par l'administration du Site au préalable.

Description : SCP-051 est une statuette d'une femme d'environ vingt-cinq (25) cm, très bien réalisée sur le plan anatomique, taillée dans l'ivoire, possédant des signes distinctifs asiatiques. Les analyses microscopiques révèlent que ses cheveux appartiennent à un être humain. La représentation est articulée aux épaules, aux hanches et aux genoux. Un couvercle d'ivoire protège la partie stomacale, et s'ouvre sur une cage thoracique et des organes très détaillés, ainsi que sur un fœtus en ivoire de 2,5 cm connecté à la représentation principale par un cordon ombilical en cuir.

En présence d'une femme enceinte, SCP-051 agit de plusieurs manières délétères sur la grossesse, résultant généralement en une fausse-couche. Les rapports décrivent une légère mais ferme compulsion forçant le sujet à prendre la statuette en main, à ouvrir son couvercle stomacal et enlever le fœtus. Des nausées et des crampes surviennent dans les 5 minutes après exposition, ainsi qu'un saignement vaginal pouvant évoluer en hémorragie dans la demie-heure, et, dans la majorité des cas recensés, une fausse-couche dans les 2 à 24 heures.
Les dossiers médicaux indiquent que les fœtus ainsi perdus présentent des malformations modérées, voire graves.
Les femmes enceintes ayant atteint le terme après exposition ont systématiquement mis au monde des enfants vivants, mais souffrant de malformations sévères ; on compte à ce jour ██ mères mortes en couche et ██ enfants euthanasiés après la naissance par le médecin accoucheur (voir interview 051-1 ci-dessous). Les témoins des naissances présentent des signes de choc émotionnel grave, systématiquement atténués par l'administration d'un amnésique de classe A après interview par la Fondation.

SCP-051-A est un fragment de texte transcrit sur une feuille de riz, découverte avec SCP-051. Le texte actuellement lisible est écrit avec une encre végétale datée du 12ème siècle, et les caractères ont été identifiées comme un ancien dialecte japonais connu. La traduction du texte l'identifie comme une partie d'une prière, ou d'un sortilège, porté contre les "démons" attaquant les enfants en gestation. L'incantation ordonne auxdits démons d'intégrer la statuette et non la femme enceinte, et a pour but de les y enfermer. Malheureusement, le temps a dégradé le papier et l'encre, rendant la majeure partie de l'incantation et des instructions, s'il y en a, illisibles.

Addendum : SCP-051 et SCP-051-A furent découverts dans une boîte d'anciens artefacts japonais, livrés anonymement au ██████████ Museum en 1938. Après 60 ans, et un certain nombre d'accidents résultants du contact avec des secrétaires, des chercheuses et des étudiantes, un Agent travaillant aux archives du musée comprit les propriétés de l'artefact et récupéra l'objet pour que la Fondation l'étudie.

Interview 051-1

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License