SCP-049
notation: +17+x
SCP-049.jpg

SCP-049 révélant des yeux très semblables à ceux d'un humain.

Objet # : SCP-049

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-049 doit être contenu dans une cellule de détention sécurisée dans le Secteur de Recherche-██. SCP-049 ne doit pas être retiré de sa cellule sans l'approbation d'un membre du personnel de niveau deux ou plus, et SCP-049 doit être mis sous sédatifs avant chaque déplacement. Malgré cette mesure, SCP-049 doit être accompagné, pendant ces déplacements, de deux gardes armés et guidé par un collier de fer, fixé à deux axes de fer de 2m de longueur et tenu fermement par deux hommes du personnel de niveau un ou plus pendant le déplacement. Toutes les expériences réalisées sur SCP-049 doivent être effectuées à l'intérieur de chambres spécialement adaptées (voir le document 042-D-3-18).

La cellule de SCP-049 doit être surveillée constamment via une caméra de sécurité. Si un comportement anormal est constaté, le docteur ████ doit être alerté immédiatement.

Description : SCP-049 est humanoïde en apparence, mesurant 1m90 debout et pesant 95,3 kg, mais la Fondation est actuellement incapable d'étudier son visage et son corps plus en détail, car il est couvert de ce qui semble être le costume traditionnel des "Docteurs de la peste" du 15-16ème siècle en Europe. Ce matériau est en fait une partie du corps SCP-049, les tests microscopiques et génétiques montrant une similarité avec la structure d'un muscle, mais ressemblant à du cuir rugueux au toucher, et le masque à de la céramique. Il a été découvert en ██████, en Angleterre, par la police locale. La force d'intervention mobile [SUPPRIMÉ] fut envoyée en réponse à une brèche supposée de [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Tous les civils dans un rayon de cinq-cent mètres (0,5km) se virent administrer des amnésiques de classe-A dans le cadre des procédures de confinement initiales.

SCP-049 ne parle pas (Voir addendum A-1), bien qu'il semble très bien comprendre l'anglais, est reste très docile tant qu'il n'essaie pas de pratiquer la chirurgie. Le contact avec SCP-049 est toujours mortel pour l'homme. Après un contact avec la (les) main(s) de SCP-049, la victime (ci-après nommée SCP-049-2) souffre de [DONNÉES SUPPRIMÉES] et meurt en quelques instants. SCP-049 tente alors de tuer tous les humains qu'il peut voir de la même manière, apparemment pour éviter toute interruption, avant de retourner à SCP-049-2. Il produit un sac de [DONNÉES SUPPRIMÉES] contenant des scalpels, des aiguilles, du fil, et plusieurs flacons d'une substance encore non identifiée, à partir de quelque chose dans son corps (la recherche a été incapable de localiser ces outils lorsqu'ils sont à l'intérieur de SCP-049 par le biais de rayons X et de techniques similaires) et commence la dissection de SCP-049-2, ainsi que l'insertion de divers produits chimiques dans son corps. Après environ 20 minutes, SCP-049 recoud SCP-049-2 et redevient à nouveau docile.

Après une période de quelques minutes, SCP-049-2 montre à nouveau des signes vitaux et semble se ranimer. Toutefois, SCP-049-2 semble avoir perdu ses fonctions cérébrales supérieures, et erre sans but jusqu'à ce qu'il rencontre un autre être humain vivant. À ce moment-là, les niveaux d'adrénaline et d'endorphine de SCP-049-2 augmentent de trois cent pour cent (300%), et il tente de tuer et de ██████ tous les êtres humains qu'il peut trouver, avant de retourner à son état second et erre jusqu'à ce qu'il rencontre d'autres êtres humains. À ce stade, l'élimination avec préjudice extrême est autorisée. L'incapacité à faire respecter ce protocole en dehors des scénarios de test (voir T-049-12 addendum) est passible d'élimination.

Les autopsies détaillées de SCP-049-2 ont permis de trouver plusieurs substances inhabituelles (avec des produits usuels en grandes quantités) dans son corps, y compris [DONNÉES SUPPRIMÉES]. Cependant, plusieurs n'ont pas encore été identifiées (chercheurs ayant une accréditation de niveau 3 ou plus, reportez-vous à l'Addendum C-1).

Addenda A-1 : SCP-049 a parlé pour la première fois aujourd'hui, le 06/12/20██, s'adressant au Dr. ████. Un compte rendu complet de la conversation est joint.

Interviewé : SCP-049.
Interviewer : Docteur ███████████.
Avant-propos : SCP-049 a commencé à parler de façon aléatoire sans aucune provocation évidente, en route vers une installation d'essai. Le docteur ████ était à ce moment en train d'enregistrer des notes de travail à l'aide d'un microphone. Les données non pertinentes ont été omises.

SCP-049 : "Quel est cet endroit ?"
Dr ████ : "Quoi ?! C'est un labo…" [Il y a un grand fracas ici, à cause de la chute du dispositif d'enregistrement que le Docteur ████ a fait tomber sous le choc.]
SCP-049 : "Un laboratoire ? Il est tout à fait merveilleux. Ce n'est pas étonnant que j'ai vu si peu de victimes de la maladie ici."
Dr ████ : "Euh… Oui. Vous voyez, je pensais que vous étiez incapable de parler. Je suis assez surpris que vous… le puissiez."
SCP-049 : "Oh, oui, mon cher. Je préfère simplement ne pas le faire. La plupart des victimes de la maladie sont mélancoliques et ne réagissent pas bien du tout à la conversation. Je vous ai vu à plusieurs reprises à présent, et je n'ai pas détecté la maladie en vous, donc je suppose que vous êtes aussi un médecin ?"
Dr ████ : "Oui, effectivement. Appelez-moi [SUPPRIMÉ]… mais quelle est cette "maladie" dont vous parlez ?"
SCP-049 : "Mais, mon bon docteur, la Grande Pestilence. Que voulez-vous que ce soit d'autre ?"
Dr ████ : "La Grande… Oh, la peste. J'aurais dû m'y attendre. Mais personne ici n'est infecté, je peux vous l'assurer."
SCP-049 : "Oh, mon bon médecin, je peux vous l'assurer, la Pestilence est là, et je peux la sentir. Il est de mon devoir dans la vie de débarrasser le monde de ce fléau. Mon traitement est très efficace."
Dr ████ : "Votre traitement ? Votre traitement nous a coûté des centaines de vies ! Votre traitement est défectueux !"
SCP-049 : "Mon bon médecin, mon traitement est très efficace." [SCP-049 retombe une fois de plus dans le silence, et aucune autre tentative de le faire parler n'a été efficace.]

Discours de clôture : "Nous avons réussi à effectuer nos tests ce jour-là, pour tenter de comprendre ce qui l'amène à effectuer une intervention chirurgicale, ou plus exactement ce qu'il détecte comme étant la "Pestilence". Jusqu'à présent, la recherche ne nous a montré aucune corrélation entre tous les membres du personnel de classe D sur lesquels il a pratiqué une chirurgie. Nous continuons à travailler là-dessus."
- Dr ████.

Addenda C-1 : Niveau d'autorisation 3 requis : Le 26-04-20██ SCP-049 à réussi à briser son confinement. Durant la période d'environ 5 minutes dans laquelle il était sans surveillance, il entra en contact avec SCP-███. Après avoir été détenu, SCP-049 était très calme et aimable. Depuis cet événement, cependant, il semble que SCP-049 soit maintenant plus bavard, lorsqu'il mène ses interventions chirurgicales.

Je ne sait pas de quoi ce zéro-quatre-neuf et ce maudit masque parlaient tout les deux, mais il semble maintenant plus heureux en général. Il ne semble pas tout simplement s'asseoir et se morfondre dans sa cellule, et plusieurs membres du personnel ont affirmé l'entendre fredonner des chants religieux anciens. En outre, dans les moments précédant son intervention chirurgicale, il a commencé à parler, apparemment en essayant de réconforter … sa victime. Affirmant qu'il est le "remède", entre autres choses. L'objectif de notre recherche a été déplacé vers la recherche de quel bordel lui et [SUPPRIMÉ] ont parlé au cours de leur petite conversation. - Dr. ████

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License