SCP-048-FR
notation: +12+x

Objet # : SCP-048-FR

Niveau de menace : Blanc o

Classe : Sûr

Procédures de confinement spéciales : SCP-048-FR est actuellement confiné dans un coffre blindé dans le site Aleph. L’accès à SCP-048-FR est réglementé, compte tenu des dégradations occasionnées suite à ses utilisations, et nécessite une autorisation de niveau 2, et tout test présentant un risque doit se passer en présence d'un agent. Du fait de son potentiel d'utilisation, toute interaction entre SCP-048-FR et un SCP susceptible de l'endommager nécessite une autorisation de niveau 4.

Des photos des gravures présentes sur la pierre sont disponibles librement à l’étude.

Description : SCP-048-FR est une tablette de grès aux bords irréguliers mesurant un (1) mètre de haut, sur cinquante (50) centimètres de large, et sur une dizaine de centimètres d’épaisseur, datée entre 2500 et 3000 avant J-C. Des gravures issues d’un alphabet Akkadien sont présentes sur la tablette, laissant apparaitre un texte incomplet.

La tablette a été trouvée sur un site de fouilles archéologiques situé en Irak, à proximité d’un village nommé ██████. Le site de fouille a été acquis par la Fondation, et les recherches sont désormais dirigées par des membres du personnel à la recherche de potentielles autres occurrences de SCP-048-FR. Les civils ayant découvert SCP-048-FR ont reçu des amnésiques de classe A et ont été renvoyé sur le chantier.

Les effets anormaux de SCP-048-FR se manifestent lorsqu’une personne ou plus maintiennent un contact physique avec la tablette. Pendant toute cette durée, chacun saisira le sens des propos des autres sujets, même si la langue ou le dialecte utilisé leur était jusque là inconnu.

Pendant toute la durée du contact avec la pierre, celle-ci se désagrègera de manière homogène en un fin filet de grès broyé, semblable à du sable s’écoulant d’un sablier, à l'instar d'une minuterie. Ces résidus de grès ne présentent aucune anormalité.

A l'heure actuelle, il est impossible de déterminer si SCP-048-FR fait partit d'un ensemble plus grand ayant été détruit, ou si ce que détient la Fondation ne sont que les restes n'ayant pas été consumés par son anormalité.

Addendum : Le texte ci-dessous est une traduction approximative du texte présent sur la tablette :

Nous rejetons ce Dieu qui nous a rejeté.
Nous, ensembles, nous prendrons Son Domaine.
Nous sommes un, nous sommes tout.
Nous serons Dieu.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License