SCP-045
notation: 0+x

Objet # : SCP-045

Classe : Sûr

Procédures de Confinements Spéciales : SCP-045 doit être gardé fixé à une plate-forme d'étude dans une chambre hémisphérique mesurant 5 mètres de rayon à la Station de Recherche Océanographique 12, située à -██.██, -███.██ sur la surface de l'Océan Pacifique. La chambre doit être remplie de néon gazeux sous pression équilibrée avec l’environnement environnant. La chambre est séparée des portions habitables de la station par 5 mètres d'eau de mer locale, et toutes les interactions avec SCP-045 doivent être effectuées à distance ou par des moyens robotiques. Les attaches qui retiennent SCP-045 à sa plate-forme sont équipées de loquets à déclenchement rapide, qui doivent être relâchés quand nécessaire pour empêcher une brèche de confinement.

Étant donné l'activité sismique associée à SCP-045, si la chambre de confinement devait être endommagée ou connaître une brèche à cause d'un séisme, SCP-045 doit être récupéré à l'aide de drones contrôlés à distance et gardé à au moins 10 mètres de tout espace habité par l'homme jusqu'à ce que des réparations puissent être faites dans la chambre de confinement optimale.

Description : SCP-045 est un icosaèdre composé de glace XII1 en grande partie couvert de fractures planaires suivant un motif complexe régulier. SCP-045 a un rayon moyen de 1.7 mètres et une densité de 2.6 g/cm³, ce qui est environ deux fois supérieur à celle de la glace XII non anormale.

SCP-045 conserve un état stable dans des températures allant de 0.074 à 500 kelvin (approx -273 ºC à 227 ºC) et sous des pressions allant de 0.4 pascals à 3 gigapascals (approx 3.95 microatmosphères à 29600 atmosphères). Bien qu'il soit possible de faire fondre ou de vaporiser SCP-045 à des températures et des pressions dépassant ces fourchettes, l'H2O présent dans SCP-045 est attiré par lui-même par des moyens inconnus et les molécules resteront à une proximité très proche à moins d'être séparées par la force. L'eau regèlera dès que les conditions reviendront dans les normes de stabilité de SCP-045 et toutes les sous-portions gardées séparées avant le regel gèleront en formant de petits icosaèdres de forme et de propriétés identiques à SCP-045.

En partant de ce constat, il est actuellement supposé que SCP-045 est une projection tridimensionnelle d'un hypericosaèdre2. Des recherches sont en cours pour déterminer comment SCP-045 est capable de maintenir une projection stable dans seulement trois dimensions, et si cela peut être adapté à l'usage lors de l'interaction avec d'autres objets SCP dimensionnels.

À des intervalles irréguliers s'étalant de 2 semaines à 3 mois, SCP-045 se mettra à tourner spontanément sur de multiples axes pendant une période de 73 secondes maximum. Au cours de cette période, une série de petits événements sismiques (<2.5 sur l'échelle de Richter) se produiront dans la zone autour de SCP-045. Si SCP-045 est empêché de tourner, la force des événements sismiques augmentera logarythmiquement pour atteindre un maximum de 5.3 sur l'échelle de Richter. Suite à la fin de la période de rotation, le rayon d'effet de SCP-045 sera temporairement double pour la même durée de temps durant laquelle il tournera.

Quand du nitrogène ou de l'argon gazeux3 se trouvent à moins de 3.7 mètres d'une portion de SCP-045, ils sont remplacés par différents composants. Le N2 est remplacé par de l'eau liquide à un taux de conversion de 1.00 mol N2 : 1.98 mol H2O et l'Ar est remplacé par du NaCl cristallin (du "sel de table") à un taux de conversion de 1.00 mol Ar : 4.26 mol NaCl.

SCP-045 a été découvert en 1972 quand un sous-marin de la Fondation examinant la plaine abyssale du Pacifique à la recherche d'emplacements qui conviendraient à l'installation de bases sous marines fut détourné pour enquêter sur l'épicentre d'une série de fortes secousses inhabituellement localisées. SCP-045 a été retrouvé logé dans une crevasse, laquelle l'empêchait de tourner sur lui-même. Une fois retiré de la crevasse, il fut amené par le vaisseau pour une étude approfondie et, en entrant en contact avec l'atmosphère intérieure, commença à manifester ses effets anormaux. Cela résulta en une brèche catastrophique des protocoles de confinement internes et en la perte de 12 membres de l'équipage avant que SCP-045 ne soit relâché et que le sous-marin s'éloigne hors de portée.

Addendum : Après plusieurs années de test, il a été découvert accidentellement que SCP-045 convertit également l'hydrogène gazeux en un mélange aléatoire de simples acides aminés à un taux de 1 mol H2 : 0.04 mol d'acides aminés. Cependant, cette conversion ne se produit que quand le gaz est diffusé dans de l'eau saline, comme celle produite pas SCP-045. L'analyse de la surface océanique entourant la position où SCP-045 a été découvert a révélé une grande communauté de microfaune et de microflore environ 3 fois plus diverse que ce que l'on aurait pu attendre étant donné la géographie du lieu. Tous disposent d'une biochimie où les acides aminés produits pas SCP-045 sont statistiquement en surplus, comparé aux microcosme de régions géologiques similaires. En outre, ils se mettent immédiatement à se propager lorsqu'ils sont immergés dans de l'eau salée pure dépourvue d'autre matière organique.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License