SCP-043-FR
notation: +7+x
blank.png

Objet # : SCP-043-FR

Niveau de Menace : Orange

Classe : Keter

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-043-FR est actuellement confiné au site spécialisé 043-FR-XF-355-DH, situé dans le nord de la Nouvelle-Zélande. Le site 043-FR-XF-355-DH est une ancienne base militaire réaffectée par la Fondation et spécialement dédiée au confinement de SCP-043-FR. Le Site en lui-même est composé d'une large variété de bâtiments militaires et de réserves d'armement. La cellule de confinement, les laboratoires et lieux associés sont construits en souterrain, sous le site. La majorité du personnel est constituée de militaires de toutes les branches et ont reçu une formation spécifique à SCP-043-FR, durant laquelle ils ont apprit à s'adapter en temps réel à toute forme de menace imprévue et à mieux gérer les perturbations dimensionnelles au combat.

Le sujet doit être confiné dans une cellule de 10*10*5 mètres aux murs d'acier de cinq (5) centimètres d'épaisseur. La cellule doit comporter un sas d'ouverture à double-porte d'un blindage d'acier de cinq (5) centimètres. La cellule doit être équipée d'un système de surveillance vidéo afin de s'assurer de la présence de SCP-043-FR et de l'absence de perturbations dimensionnelles trop importantes ou d'entités AD-FR-00.

La salle de contrôle doit être située à au moins cent-cinquante (150 m) mètres de la cellule de confinement de SCP-043-FR afin de réduire au maximum les effets des perturbations dimensionnelles et le risque d'agression d'entités AD-FR-00. Le personnel de la Fondation chargé de maintenir la surveillance de SCP-043-FR doit impérativement informer le directeur de la sécurité à chaque fois que SCP-043-FR commence ou termine une phase d'hibernation.

Si des entités AD-FR-00 se manifestent ou si les perturbations dimensionnelles relevées deviennent trop intenses, alors un groupe de trois (3) Classes-D devra être envoyé dans la cellule de SCP-043-FR afin de s'assurer que l'entité n'a pas rompu son confinement, et détruire toute présence de racines invasives si nécessaire. Si SCP-043-FR a effectivement rompu son confinement, une équipe de sécurité doit être dépêchée dans la zone autour du Site 043-FR-XF-355-DH de confinement et tenter de localiser SCP-043-FR en éliminant toutes les éventuelles entités AD-FR-00 rencontrées ou signalées. L'équipe devra se diriger en priorité vers les endroits où les racines ont été signalées.

Compte tenu de l'incapacité de SCP-043-FR a être rassasié et du fait que l'entité ne semble jamais mise en danger par la sous-nutrition, il n'est pas requis de la nourrir.

Correctif 043-FR-22-05-1998 : Suite à la nature imprévisible et chaotique de SCP-043-FR, l'équipe de surveillance doit rédiger sur un cycle quotidien un rapport concernant les modifications spatiales provoquées par les perturbations dimensionnelles. Le rapport doit inclure l'inventaire et la position des objets déplacés, créés ou détruits. Il doit également comporter une version actualisée de la carte de la zone de confinement de SCP-043-FR si des perturbations ont provoqué des modifications spatiales locales. Des photographies des zones affectées peuvent être incluses, mais cela est facultatif.

Correctif 043-FR-09-01-2006 : Suite aux effets des perturbations spatiales provoquées par SCP-043-FR sur l'organisme humain, l'équipe de surveillance doit être remplacée par une autre équipe sur un cycle quotidien. L'équipe qui termine son cycle de surveillance doit se présenter à l'infirmerie pour un examen médical.

Correctif 043-FR-31-10-2011 : Suite à l'expérimentation 043-FR-26-48-52, SCP-043-FR est désormais muni d'un implant GPS qui permet à tous les membres du personnel du Site 043-FR-XF-355-DH de connaître la position de l'entité lors de ses déplacements. ATTENTION : malgré les tentatives de tests et de modifications, l'implant GPS n'est pas en mesure de fournir un signal lorsque SCP-043-FR ne se trouve pas dans notre dimension, et fournit également des données erronées en cas de trop grandes déformations spatiales, et ne doit donc pas être considéré comme systématiquement fiable, ni comme un substitut aux moyens de pistage conventionnels.

Description : SCP-043-FR est une entité humanoïde en état de sous-nutrition. L'objet est asexué et présente un grand nombre de malformations physiques majeures ; en effet, l'entité mesure approximativement deux cent quatre-vingt centimètres (280 cm) de hauteur. Il présente des bras, jambes, colonne vertébrale et cage thoracique anormalement longs et disproportionnés, dispose d'un épiderme en état de dessèchement et anormalement résistant. L'entité est dépourvue de mandibule inférieure et a un rythme de croissance capillaire particulièrement soutenu, mais n'étant actif que pour la partie supérieure de son crâne. Il ne dispose que de trois doigts à chaque main et pied. Sa cavité nasale est dépourvue de cartilage externe tandis que ses orifices auditifs comportent également des malformations mineures et présentent une légère asymétrie.
En complément, SCP-043-FR est infecté par une sorte de racine noire anormalement active et résistante, qui se développe sur l'ensemble de l'entité. Cette racine appartient à l'espèce végétale du genre Quercus, de nom vernaculaire Chêne. Des analyses n'ont rien révélé d'anormal quant à ces racines de chêne, excepté sa couleur noire. Cela expliquerait cependant pourquoi l'épiderme de l'entité se putréfie ainsi que l'énorme quantité d'eau que son organisme rejette en permanence par l'ensemble de ses orifices1. SCP-043-FR exprime également un besoin constant de se nourrir et de s'abreuver, et cela depuis sa découverte par la Fondation.

Des examens médicaux et ses radiographies ont mis en évidence que la perte de sa mâchoire inférieure est une mutilation ainsi que la présence d'un squelette interne mais d'aucun organe, à l'exception d'un seul, de nature inconnue, ressemblant à une sorte d'estomac. Ses muscles sont présents mais ne sont pas constitués de matière organique ordinaire2. Il a cependant été constaté que cette matière est en mesure de déployer un effort beaucoup plus intense qu'une fibre musculaire normale. La Fondation n'arrive à ce jour pas à expliquer comment l'entité parvient à subsister ou se mouvoir.
De plus, SCP-043-FR est dépourvu d'organes oculaires, ses orbites vides laissent cependant penser qu'ils ont été présents par le passé.
L'entité tente de préserver, et parfois soigner à l'aide de bandages et tissus, la zone autour de ses orbites, ce qui laisse supposer qu'il s'agit également d'une mutilation. Jusqu'à ce jour, les blessures de l'entité n'ont pas encore pu être examinées avec précision3. La Fondation a cependant remarqué de très nombreuses marques de profondes lacérations dans le dos de l'entité, dont la profondeur et la forme permettent de penser qu'elles ont été causées par un objet similaire à un fouet ou à une chaîne.

Malgré les blessures, on peut clairement distinguer une brûlure dessinant un tatouage sur l'ensemble du dos de l'entité, causée par un fer porté au rouge. Ce tatouage est similaire à une sorte de sceau ou de cachet, qui représente [DONNÉES CENSURÉES]. Un symbole similaire a été [DONNÉES CENSURÉES], ce qui permet de penser que SCP-043-FR serait associé à une organisation plus large. Sa relation exacte avec ce groupe reste cependant très floue et est incomprise par la Fondation à l'heure actuelle. Sur les contours du sceau se trouve une inscription écrite en langue Copte4. Cette dernière, une fois traduite en français, dit "Heksul l'Instinct est désormais banni de la Légion Du Dernier Cycle. Il sera chassé jusqu'à ce qu'il restitue ce qu'il a enlevé."

SCP-043-FR, est, à cause de la mutilation de ses globes oculaires, totalement aveugle, et se repère donc dans l'espace par moyen olfactif et par une perception très avancée des vibrations. La portée maximale de sa perception est incertaine car relative à un trop grand nombre de facteurs pour être clairement définie à ce jour par la Fondation.

Le sujet présente un état psychologique très instable et fait état d'un âge mental équivalent à un humain de cinq (5) ans. L'entité a été victime de multiples traumas et se montre par conséquent très craintif et les chercheurs affectés à l'objet supposent qu'il n'a pas la notion de temps. L'entité ne se montre agressive que si elle se sent menacée, et ne présente par conséquent pas de danger immédiat sans stimulus extérieur, de plus, elle suit un cycle d'alternance entre des phases d'hibernation profonde et d'activité intense. Le sujet hiberne généralement pendant une durée d'environ une (1) semaine à deux (2) mois. Les phases d'activité durent généralement entre quatre (4) semaines et six (6) mois. Les périodes d'hibernation et d'activité du sujet sont totalement aléatoires et ne peuvent pas être prédites. SCP-043-FR ne sort de ses phases d'hibernation que si des entités AD-FR-00 se manifestent dans ses alentours.

Le sujet est la source d'une très forte perturbation extra-spatiale, ce qui résulte en la déformation et l'instabilité quasi-permanente de l'espace local autour de l'entité. Cette perturbation agit sur les trois dimensions, et probablement sur d'autres hypothétiques dimensions supplémentaires, compte tenu des réactions provoquées par ce phénomène.

La nature des perturbations provoquées par SCP-043-FR est changeante et a des effets très variables. L'anomalie entretenue par SCP-043-FR provoque régulièrement ce qui peut s'apparenter à des "collisions" entre de multiples espaces parallèles, faisant ainsi passer de l'un à l'autre des éléments des dimensions affectées à la manière de plusieurs feuilles de papier calque empilées l'une sur l'autre par dessus une feuille opaque, provoquant de graves déformations et modifications dans l'espace local de SCP-043-FR. Les effets de ces déformations résultent généralement en une reconstruction anarchique de l'environnement à partir des dimensions impactées, allant même jusqu'à défier certaines lois fondamentales de la physique, de l'espace et du temps. Les collisions se manifestent de façon instantanée et provoquent une forte confusion chez les sujets qui tentent d'observer le phénomène, rendant ce dernier très difficile à observer pour un œil humain5.

Il a été observé par la Fondation qu'après une durée d'environ ██ minutes de perturbations ininterrompues, toutes les zones affectées par les perturbations spatiales dont SCP-043-FR souffre ont également l'effet de très grandement favoriser la croissance de la racine qui habite l'entité. Cette racine se répand jusqu'à totalement recouvrir les objets et organismes affectés. Cette entité provoque une dégradation, puis une putréfaction, extrêmement rapide6 de toute matière avec laquelle il entre en contact.

Une fois dans cette phase de croissance, les perturbations spatiales se font alors beaucoup plus localisées et intenses, déformant de plus-en-plus l'espace en des points précis, jusqu'à ce qu'une connexion physique directe, soit établie entre les dimensions parallèles affectées par les perturbations. La connexion prend souvent la forme d'un trou, d'un tunnel ou d'une faille difficilement différentiable d'un phénomène sismique ordinaire, à l'exception de la présence massive de la racine noire qui la recouvre. Des entités de SCP-███-FR, scientifiquement nommées Allo Detractionis, de désignation AD-FR-007, vont rapidement émerger des connexions établies par la racine noire pour rejoindre l'espace affecté par la collision dimensionnelle.

Les entités AD-FR-00 sont très variées aussi bien dans leur forme que leur comportement ou leur intelligence. Elles ont cependant toutes un objectif commun, qui consiste à tenter de localiser et détruire SCP-043-FR. Il a cependant été constaté que ce dernier tente activement de se défendre et de se prémunir des attaques répétées des entités AD-FR-00.

En effet, la Fondation a observé que SCP-043-FR est, au même titre que toute matière en contact avec la racine, affecté par ces très intenses perturbations spatiales, faisant très régulièrement basculer le sujet hors de notre réalité. La Fondation ignore à ce jour si l'entité à un quelconque contrôle sur ces phénomènes. Ce qui a en revanche été constaté de source sûre, est que SCP-043-FR tire activement parti de ces sauts dimensionnels intempestifs pour rassembler toute forme de matériel pouvant l'aider à se défendre des assauts des entités AD-FR. Les objets que le sujet récupère sont en général des matériaux soit métalliques tel que de la ferraille, soit charpentiers tel que des planches, soit organiques tel que des os. SCP-043-FR stocke ce qu'il récupère à l'intérieur de sa poche stomacale8, et les régurgite pour y avoir accès. Les matériaux récupérés par l'entité sont généralement utilisés pour concevoir des armes et armures rudimentaires, ainsi qu'un très grand nombre de pièges aux formes et effets variés. Ces derniers sont généralement disposés dans les espaces infectées par la racine noire.

Suite au rapport de test 043-FR-██-██-19██, la Fondation est parvenue à constater que les organismes ayant été en contact avec la racine noire, seront, à leur éventuel retour, porteurs de traits communs avec SCP-043-FR : ils seront la source de perturbations spatiales constantes, effectueront des basculements inter-dimensionnaux anarchiques de façon imprévisible, et provoqueront la manifestation d'entités AD-FR autour d'eux dans un rayon estimé à environ ███ mètres.

Les conséquences pour un organisme ayant été en contact avec la racine noire n'ont a priori pas étés observées dans leur totalité, cependant les effets relevés chez les sujets de Classes-D affectés comprennent, à leur hypothétique retour dans notre réalité : fatigue intense, nausée, vomissements, perte totale des repères spatiaux et temporels, perte partielle ou totale des fonctions motrices et/ou cognitives, paranoïa extrême permanente, perte des capacités sociales, arythmie cardiaque, accident vasculaire cérébral (AVC), hémorragies internes, fracture partielle ou totale de la structure osseuse, déstructuration des fibres musculaires, destruction des membranes cellulaires, perte de la vue, et [DONNÉES CENSURÉES]. Jusqu'à ce jour, █ des ██ Classes-D ont été retrouvés par la Fondation après leur exposition aux perturbations provoquées par SCP-043-FR. Seuls █ des ██ sujets n'ont pas encore manifesté d'effets secondaires suite aux tests. Tous les sujets exposés qui ont réapparu dans notre réalité ont manifesté au moins un effet secondaire suite aux tests.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License