SCP-041-IT
notation: +4+x
supprimeit.jpg

SCP-041-IT

Objet # : SCP-041-IT

Classe : Euclide

Procédures de Confinement Spéciales : Toutes les instances physiques de SCP-041-IT ayant été retrouvées sont confinées dans l'armoire de sécurité Min/# du Site Minerva. Toutes les instances au format digital étant parvenues à la Fondation ont été détruites. La SIR-I "Aureæ Notitiæ" est à la recherche d'éventuelles instances qui lui auraient échappé. Le Dr Sargenti, chercheur en mémétique pour le compte de la Division des Études sur l'Esprit et la Mémétique (DEsEM), est en possession d'une copie digitale.

Description : SCP-041-IT est un agent mémétique visuel, prenant l'apparence d'un [DONNÉES SUPPRIMÉES] qui sourit alors qu'il est [DONNÉES SUPPRIMÉES] sur un [DONNÉES SUPPRIMÉES]. L'image a été diffusée en tant que mème sur le web, en particulier sur les réseaux sociaux, les forums de discussion et de chat.

Les effets de SCP-041-IT sont difficiles à classer, car ils ne suivent pas un modèle spécifique. Leur seule caractéristique commune est que les sujets présentent un comportement décrit comme bizarre et souvent violent envers les personnes se trouvant dans leur environnement proche. Ce comportement commence tout de suite après l'exposition à SCP-041-IT. Cependant, ils ne sont pas conscients de la gravité de leurs actions et finissent par redevenir inoffensifs suite à l'intervention des forces de l'ordre.

Suite à l'exposition à SCP-041-IT, les sujets ne reprennent pas leurs esprits. C'est pourquoi la Section de Réglementation Éthique et Morale (SRE-M) a décrété que les sujet ne seraient pas confinés dans les locaux de la Fondation, mais resteraient dans les locaux des forces de l'ordre, qui suivront la procédure prévue pour chaque type de délit dont ils se sont rendus coupables.

Annexe 041-A – Interviews
Ci-dessous, quelques cas significatifs de sujets exposés à SCP-041-IT, et les effets relatifs – la liste complète est consultable dans le document 041-K-Cases.log[NIVEAU D'ACCRÉDITATION INSUFFiSANT]. Chaque sujet a été interrogé par un agent de la SIR-II [DONNÉES SUPPRIMÉES] sous couverture. Pour des questions de concision, seront uniquement rapportés les passages concernant les raisons et les motivations qui ont poussé les sujets à agir.


Cas #04

  • Sujet : Amilcare N████████ (2█) de ██████████, de la province de Crémone1.
  • Après l'exposition à SCP-041-IT, qui s'est faite au moyen de son smartphone, M. N████████ s'est rendu dans un bureau de poste, où il a attaqué plusieurs personnes à coups de marteau, causant leur décès par traumatisme crânien grave et destruction de matière cérébrale. Monsieur N████████ avait partagé SCP-041-IT sur ses différents réseaux sociaux. Les chercheurs ont retenu l’hypothèse selon laquelle de tels partages sont à l'origine des cas allant de #09 a #14.

[…]

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Pourquoi avez-vous fait ça, M. N████████ ?

N████████ : (souriant) Parce que c'était marrant ! Ça vous fait pas rire ?

N████████ : Leurs visages bizarres.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Qu'entendez-vous par "Visages bizarres”, M. N████████ ?

N████████ : Bah, avec ce truc noir qu'ils avaient autour d'eux !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES]: Quel truc noir ?

N████████ : Les lignes noires ! Vous les voyez pas ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Non, M. N████████, je ne vois aucune ligne noire.

N████████ : Mais, mec, pourquoi t'as l'air aussi inquiet ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Vous avez tué █ personnes, M. N████████.

N████████ : Hahaha !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Qu'est-ce qu'il y a de drôle ?

N████████ : Oh ça va, je leur ai rien fait ! On s'amusait ! […]


Cas #22

  • Sujet : Silvio T██████ (5█) de ███████ ████████, de la province de Reggio Emilia2.
  • Après l'exposition, survenue, selon les témoignages, à cause de son smartphone, M. T██████, qui se trouvait dans une salle de jeu, a lancé des boules de bowling sur les autres personnes présentes dans la salle, provoquant █ décès suite à des lésions pulmonaires conséquentes aux traumatismes thoraciques et fractures des côtes flottantes, █ blessure█ par rétroflexion du genou ou du coude, et plusieurs dégâts sur le bâtiment. Puis il a attrapé un enfant de █ ans et l'a lancé sur la piste de bowling en direction des quilles. La victime a survécu dans un premier temps, mais, en raison de ses multiples fractures, n'a pas réussi à échapper à la machine de rangement des quilles, et est morte des blessures provoquée par cette machine. Selon les témoignages, M. T██████ n'a pas cessé de rire durant toute la scène, et après avoir lancé l'enfant sur la piste, aurait crié "Strike !" (sic).

[…]

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Pourquoi avez-vous fait cela, monsieur T██████ ?

T██████ : Pour mettre l'ambiance, personne ne s'amusait !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : D'accord. Mais vous trouvez que c'est une bonne raison ?

T██████ : Ah ben ouais, carrément !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Vous avez tué des gens, ainsi qu'un enfant, monsieur T██████.

T██████ : (avec un air déçu) Mais vous avez pas honte ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Pardon ? Je devrais avoir honte ?

T██████ : Oui, honte de dire ça ! Je n'ai rien fait à ces gens !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : D'après ce qui est dit ici… (feuillette le dossier) vous avez causé des traumatismes thoraciques, cassé des genoux, broyé un enfant… Rien, vous dites ?

T██████ : Mais bien sûr que non ! Nous sommes plats, il ne peut rien nous arriver.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Je ne comprends rien à ce que vous dites.

T██████ : Moi, je suis plat, et toi aussi tu es plat. Tu ne le vois pas ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Non, je ne vois pas.

T██████ : Et bien—

Tout en parlant, monsieur T██████ attrape un trombone dans le dossier. L'agent [DONNÉES SUPPRIMÉES] l'immobilise avec une clé de bras. Après avoir appelé des renforts, il quitte la salle.


Cas #74

  • Sujet : Vanessa P████ (4█) de ███ █████████ █ ███████, dans la région de Naples.
  • Après l'exposition à SCP-041-IT, Mme P████ a enfoncé un engin explosif rudimentaire dans l'oreille de son fils, C██████ (1█). L'explosion a causé une dislocation complète de la mâchoire, entraînant la mort par exsanguination. Sur le corps de C██████ ont été retrouvés des griffures et des hématomes, qui résulteraient d'une tentative de défense face à Mme P████. Après l'exposition, Mme P████ a partagé SCP-041-IT sur les divers forums sur lesquels elle est inscrite. Les chercheurs ont retenu l’hypothèse selon laquelle de tels partages sont à l'origine des cas allant de #83 à #110.

[…]

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Pourquoi avez-vous fait cela, madame P████ ?

P████ : (souriant) Parce qu'il n'arrêtait pas de me tourner autour.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Évidemment, c'était votre fils.

P████ : Alors je lui ai fait faire boum ! Hahaha !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : C'était votre fils, madame P████ ! Vous en êtes consciente ?

P████ :Bien sûr, mais qu'est-ce que vous pensez ? Je l'aime bien !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Vous lui avez fait exploser le visage !

P████ : Oui, mais il va bien, il ne lui est rien arrivé. Il n'arrive jamais rien à personne, non ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Qu'est-ce que vous dites ?

P████ : montre la photo de son fils sur le bureau Et puis, vous l'aurez noté, c'était un chat.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Votre fils… un chat ?

P████ : Oui, un chat. Un chat, miaou.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Je ne vous suis plus, madame P████.

P████ : Mec, t'es trop tendu ! Pourquoi tu t'éclates pas un peu ? Tu es un chien, tu n'aimes pas jouer ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Un chien…

P████ : Oui. Tu ne te fais pas mal avec ce collier à pointes ? Hahaha, bien sûr que non !

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] :

P████ : Tu veux un coup de marteau dans la tête ?

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Se levant, mal à l'aise Nous avons fini.


Caso #131

  • Sujet : Vittorio A█████████ (5█), originaire de ██████, dans la province d'Enna3.
  • M. A█████████ était professeur de ██████ ████████ à l'université [DONNÉES SUPPRIMÉES] de ██████. Après l'exposition à SCP-041-IT, le professeur A█████████ a poursuivi plusieurs étudiants se trouvant sur le campus, les attaquant à coups de machette et causant ██ décès. Lorsque, suite à un coup particulièrement violent sur le corps d'un étudiant, le manche de la hachette s'est cassé, le professeur A█████████ a agressé sa collègue ██████ B████ avec un crayon, lui causant une grave lésion oculaire. Le professeur B████ a survécu.

[…]

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Professeur A█████████, pourquoi avez-vous fait cela ?

A█████████ : Pour passer le temps.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : (souffle lentement) Et dites-moi, pourquoi une machette ?

A█████████ : Pour les étudiants qui ne travaillent pas bien. Vous savez, les mauvaises graines. (Rit)

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Je vois. Non, en réalité, je ne comprends pas, mais continuons.

A█████████ : Et en plus, je n'ai fait aucun blessé.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Pourquoi dites-vous n'avoir fait aucun blessé ?

A█████████ : Parce qu'ils sont tous plats, pardi ! En deux dimensions. Personne ne se fait mal.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Les rapports ne disent pas cela, professeur A█████████.

A█████████ : N'en faites pas tout un plat, ils se rétabliront bientôt.

Agt. [DONNÉES SUPPRIMÉES] : Je ne crois pas, professeur. Je ne crois vraiment pas.

A█████████ : Vous êtes vraiment plat, vous savez ?

[…]


Cas #147

  • Sujet : Attilia D█████ (2█), de ██████, province de Fermo4.
  • La jeune femme a été retrouvée morte en périphérie de ████ ███, ██, suite à de nombreux traumatismes aux chevilles, aux genoux, à l'abdomen, à la cage thoracique, aux épaules, au visage, aux tempes et au front. Les traumatismes ont causé diverses hémorragies internes et fractures qui ont fait mourir Mlle D█████ en 2 ou 3 heures. La jeune femme n'a été identifiée que grâce à ses effets personnels, car son visage présentait des déformations telles qu'il était impossible de la reconnaître. Les contusions ont été causées par de nombreux impacts dans le mur du lieu où la jeune femme a été retrouvée. Des analyses post-mortem ont démontré que Mlle D█████ avait probablement reçu ces blessures en se jetant plusieurs fois contre le mur jusqu'à ce que les membres inférieurs soient trop endommagés pour assurer la marche. Sur le mur a été dessiné, selon les propos de l'agent [DONNÉES SUPPRIMÉES], “un soleil qui se lève, complètement noir”. Près d'elle ont été retrouvés un pot de peinture noire et un gros pinceau. Sur le smartphone de Mlle D█████ a été retrouvée une instance de SCP-041-IT et un journal intime dans lequel elle affirmait vouloir “fuir la monotonie et l'incompréhension”. Les chercheurs ont retenu l’hypothèse selon laquelle Mlle D█████ avait partagé de nombreuses fois SCP-041-IT, donnant lieu, pour les partages successifs, aux cas #159 à #█476.



Annexe 041-B – Analyse
Une copie digitale de SCP-041-IT a été envoyée par le Dr Sargenti à l'IAG5 ROWSANNAH pour une évaluation de type biologique.

Dr_Sargenti:/> Demande au système ROWSANNAH.

Dr_Sargenti:/> Demande d'analyse biologique sur SCP-041-IT.

ROWSANNAH:/> Bonjour, docteur Sargenti.

ROWSANNAH:/> De quoi s'agit-il ?

Dr_Sargenti:/> C'est une image contenant un effet mémétique. Je veux une analyse sur les effets neurobiologiques possibles suite à l'exposition d'un humain moyen à cette image.

Dr_Sargenti:/> Je te l'envoie.

Envoi du fichier :
▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒▒ 100%
Effectué.

ROWSANNAH:/> J'ai reçu les données digitales sur SCP-041-IT, Dr Sargenti.

ROWSANNAH:/> Analyse en cours…………………… COMPLÈTE

ROWSANNAH:/> L'image nommée en tant que SCP-041-IT est seulement un ensemble de pixels bidimensionnel avec une organisation matricielle, qui reproduit ce qu'un être humain peut facilement reconnaître comme un [DONNÉES SUPPRIMÉES].

ROWSANNAH:/> D'un point de vue biologique, SCP-041-IT ne peut pas avoir d'effet au niveau neurophysiologique, ni provoquer les effets énumérés dans les documents 041-A et 041-K.Cases.

ROWSANNAH:/> Je suggère de cataloguer l'image SCP-041-IT comme un objet anormal et de le donner à analyser à des experts en mémétique.

Dr_Sargenti:/> D'accord, merci Rowsannah.

ROWSANNAH:/> Ce fut un plaisir, Dr Sargenti.

Dr_Sargenti:/> Supprime la copie que je t'ai envoyée.

ROWSANNAH:/> La destruction du ficher est en cours…………………… COMPLÈTE



Annexe 041-C — Test
Ci-dessous, un résumé des tests effectués avec SCP-041-IT. Les rapports complets se trouvent dans le document 041-T-Test.log[NIVEAU D’ACCRÉDITATION INSUFFISANT].


Test #1


Le Dr Sargenti a demandé un test sur lui-même.

La demande de test a été rejetée.

Dr. Emanuele Bigotti
Directeur de la SRE-M | Fondation SCP | Branche Italienne


Test#2


Le Dr Sargenti a demandé un test sur 4 membres du personnel de Classe D. Les effets ont été similaires à ceux observés sur les sujets exposés à SCP-041-IT, avec la même variabilité aléatoire. L'administration d'amnésiques s'est révélée efficace dans 100% des cas pour annuler totalement les effets de SCP-041-IT.

Cependant, aucun des membres du personnel de Classe D n'a été capable de définir les effets durant l'expérience, et à la suite de l'administration d'amnésiques, ils ne se rappelaient de rien. Mais tous, lorsqu'ils étaient sous l'effet de SCP-041-IT, parlaient d'un “monde plat” (sic).

Le Dr Sargenti a demandé que tous les sujets étant sous l'effet de SCP-041-IT soient soumis à l'administration d'amnésiques pour qu'ils puissent reprendre leur comportement d'origine.

La requête a été rejetée.

La découverte que nous pouvons “soigner” les effets de SCP-041-IT est encourageante, mais en ce qui concerne tous les sujets civils qui ont été affectés par SCP-041-IT, en tant que Section Éthique et Morale, nous avons décidé de ne pas les “soigner” des effets de SCP-041-IT. Ils devraient reprendre leurs esprits et se rendre compte ce que qu'ils ont fait était horrible, non ?

Nous vous accordons une faveur.

Dr. Emanuele Bigotti
Directeur de la SRE-M | Fondation SCP | Branche Italienne


Test #3


Le Dr Sargenti a demandé à faire un test sur le gynoïde IAG-IT-001 DIVINA

DIVINA a été placée dans une salle de confinement, qui a été renforcée afin d'éviter les dégâts que pourrait causer la nature hautement agressive du gynoïde en question, et ce bien que cette dernière ait été privée de tout équipement6. DIVINA a ensuite été exposée à une copie imprimée de SCP-041-IT.

Bien que le hardware de son Intelligence Artificielle Générale ait une structure neurale semblable à celle d'un être humain, DIVINA n'a ressenti aucun effet suite à l'exposition. D'autres tests ont également donné des résultats négatifs en ce qui concerne la présence d'éventuels dégâts ou dysfonctionnements.


Test #4


Le Dr Sargenti a demandé un test sur lui-même avec SCP-041-IT, spécifiant qu'avec sa formation en mémétique, il pourrait réussir à à résister en partie à l'action de SCP-041-IT et donner de plus amples informations sur les effets qu'il ressent. En cas de succès ou d'échec du test, une injection d'amnésique a été prévue pour annuler les effets mémétiques de SCP-041-IT.

La requête été approuvée.

J'espère que vous savez ce que vous faites, Dr Sargenti…

Ci-joint le document de décharge de responsabilité. Merci de me le renvoyer contresigné rapidement.

Dr. Emanuele Bigotti
Directeur de la SRE-M | Fondation SCP | Branche Italienne

Le Dr Sargenti a été enfermé dans une cellule de confinement, surveillé par 5 agents de la FIM-V "Firmitas Mentis", parmi lesquels le capitaine Cappabianca.

Le Dr Sargenti s'est immédiatement auto-exposé à une copie imprimée de SCP-041-IT.

Ci-dessous un extrait de l'enregistrement audio-visuel du test.

[…]

Dr. Sargenti : Euh…

Cpt. Cappabianca : (Fait signe à ses hommes de rester à distance) Que voyez-vous, docteur ?

Dr. Sargenti : Mais… C'est génial !

Cpt. Cappabianca : Soyez plus précis, s'il vous plaît.

Dr Sargenti : Il n'y a pas de douleur, il n'y a pas de souffrance ! (commence à rire) C'est libérateur ! hurlant JE SUIS LIBRE !

Cpt. Cappabianca : Concentrez-vous, docteur.

Dr. Sargenti : (se tournant vers le capitaine Cappabianca) Toi !

(Les agents de la FIM sortent leurs armes)

Cpt. Cappabianca : Docteur Sargenti, restez à distance !

Dr. Sargenti : N'ayez pas peur, je sais que je ne dois rien faire, ça serait dangereux ! Mais de toute façon je ne te ferais rien ! (secoue la tête) Non, non, non…

Cpt. Cappabianca : Expliquez-vous.

Dr. Sargenti : Je suis plat ! Vous êtes plats ! Le monde entier est plat !

Cpt. Cappabianca : Je ne vous suis pas…

Dr. Sargenti : Je vais te faire voir.

Le Dr Sargenti s'approche du capitaine Cappabianca.

Cpt. Cappabianca : RESTEZ A DISTANCE, DOCTEUR !

Dr. Sargenti : Hahaha, mais dis donc, tu t'amuses pas ? (secoue violemment la tête) Mais non, non, non !

Cpt. Cappabianca : Concentrez-vous, docteur !

Le Dr Sargenti suit avec le doigt la silhouette du capitaine Cappabianca.

Dr. Sargenti : La ligne noire, tu la vois pas ? (secoue la tête). Évidemment qu'il ne la voit pas… Elle est noire, noire, noire ! Tout autour ! T'es plat et t'as un contour noir !
Cpt. Cappabianca : Continuez.
Dr. Sargenti : Tu es dessiné !

Cpt. Cappabianca : De quoi ?

Dr. Sargenti : Tout le monde est plat et dessiné ! C'est un dessin animé !

Cpt. Cappabianca : Expliquez-vous.

Dr. Sargenti : Tu comprends pas ?

Cpt. Cappabianca : Non, docteur Sargenti, je ne comprends pas.

Dr. Sargenti : Le monde dans lequel je vis maintenant est un dessin animé ! (secoue la tête) SCP-041-IT !

Le capitaine Cappabianca fait signe à ses hommes de baisser les armes.

Cpt. Cappabianca : Je crains… Je crains d'avoir compris de nombreux éléments du rapport K.

Le docteur Sargenti se met à rire et à sauter sur place, agitant les mains en l'air comme pour mimer un volatile.

Dr. Sargenti : Hahaha ! Dans les dessins animés, on se fait pas mal. Dans les dessins animés, jamais personne ne se fait mal pour de vrai !

Cpt. Cappabianca : Je dirais qu'avec ça, nous avons assez d'éléments.

Les agents de la FIM-V sortent de la cellule de confinement. Le Dr Sargenti est alors préparé pour l'injection d’amnésiques.

Suite à l'administration d'amnésiques, le Dr Sargenti n'a gardé aucun souvenir du test, mais s'est complètement rétabli et ne présente aucun effet collatéral.

J'ai vu l'enregistrement… C'était moi, ça ? Intéressant, vraiment, mais je ne me rappelle de rien ! Remerciez de ma part le capitaine Cappabianca et les autres agents de ne pas m'avoir collé une baffe, parce qu'à leur place, je l'aurais fait.

Dr Sargenti



Communication de la Surintendance S5
Nous conseillons au personnel civil et militaire de la Fondation de faire attention aux emplacements virtuels sur lesquelles sont partagés des mèmes. À l'heure actuelle, la portée réelle de la diffusion de SCP-041-IT n'est connue que partiellement.
Dans l'éventualité d'une exposition accidentelle à SCP-041-IT, qu'elle soit personnelle ou touchant un tiers, contacter immédiatement le personnel de la SPeV si elle se trouve sur le site, ou quel autre contact de la Fondation se trouvant à proximité si la SpeV n'est pas sur le site.

En cas d'exposition personnelle, ne pas céder à vos instincts personnels et tenter de substituer des pensées négatives à celles positives induites par SCP-041-IT.
Rappelons-nous que la possibilité d'un possible contact avec SCP-041-IT n'est pas négligeable.

S5-9




Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License