SCP-036
notation: +1+x
SCP-036-1.jpg

Le vol de pélerinage attendant le décollage.

Objet #: SCP-036

Classe: Sûr

Procédures de Confinement Spéciales:Une fois par an, une force d'intervention mobile doit être envoyée du QG de commandement-02 à [DONNÉES SUPPRIMÉES], au Site-22A, pour défendre la piste d'atterrissage et l'aéroport qui y sont situés. Tous les membres du personnel ne faisant pas partie de la fondation doivent être évacués à partir de 04h00 du matin du 23 Septembre, et personne n'est autorisé à y retourner avant le lever du soleil le lendemain. Le 1er octobre, tous les civils doivent de nouveau être évacués avant le lever du soleil et ne seront pas autorisés à retourner au Site-22A avant le retour du "Vol de pèlerinage."

Les pèlerins en transit depuis le "Vol d'arrivée", et qui attendent leur départ sur le "Vol de pèlerinage" peuvent seulement être interrogés par des chercheurs de niveau 3 ou plus.

Description: SCP-036 inclue entre autres deux localisations, le Site-22A (un petit aéroport situé dans le Nord de l'Iraq, dans la région du Mosul) et le Site-22B (la destination des passagers qui embarquent au Site-22A). Les composants clé de SCP-036 sont:

  • Le "Vol d'arrivée"-un avion de transport de passagers (dont le modèle et la marque varient selon les années) qui arrive juste avant l'aube du 23 Septembre. Il apparaît sur les radars à entre trente (30) et quarante (40) kms de Site-22A. Quand il atterrit, les "pèlerins" sortent de l'avion et entrent dans l'aéroport. Jamais un membre d'équipage n'a quitté l'avion. Les observations ont seulement montré un pilote et un copilote ayant un masque. Cet avion s'en va rapidement après que les pèlerins soient sortis de l'appareil et n'attend pas d'autorisation pour le décollage, de même qu'il ne s'identifie pas lors de son approche pour l'atterrissage.
  • Les "Pélerins"-des gens du peuple des Yazidi qui sortent de "l'avion d'arrivée", disent être soumis à la ''kiras guhorîn''. Chaque année, il sont examinés et identifiés comme des personnes variées appartenant au peuple Yazidi et qui sont mortes durant l'année passée. On peut le savoir grâce à des certificats de naissance, des photos d'identité, des questions sur des connaissances spécifiques et, quand c'est possible, des empreintes digitales. La plupart sont connus comme ayant été amicaux et conviviaux, même si la plupart sont réticents à donner des détails sur la "kiras guhorîn". Ils ont tous été incapables de reconnaître des membres de leurs famille ou leurs amis, ou de se rappeler des informations au-delà de ce que la mémoire à court terme peut permettre. Dans l'après-midi du 23 septembre, la plupart des pèlerins commencent à souligner à quel point il est important que leur pèlerinage commence. A ce moment, ils entrent dans l'avion du "Vol de pèlerinage" et l'avion décolle. Les "pèlerins" ne sont plus jamais revus.
  • Le "Vol de pèlerinage"-un avion de transport de passagers fourni par le personnel SCP pour le transport des "pèlerins", il est piloté par un équipage entraîné composé d'hommes de foi Yazidi. L'équipage n'est jamais en mesure d'expliquer les détails du pèlerinage, ou de dire ce qu'est actuellement le "kiras guhorîn". L'équipement de la Fondation SCP fonctionne de manière optimale à son bord mais les données enregistrées ne feront que légèrement augmenter notre compréhension du pèlerinage chaque année. Comme le vol est parti pour sept (7) jours, l'équipage et les données enregistrées sont seulement capables de rendre compte pour quelques heures. Les autres jours sont manquants de l'équipement d'enregistrement et des caméras, même si jamais rien d'anormal n'a été observé. L'avion disparaît des radars et le contact visuel est perdu à peu près à cinquante (50)-soixante(60) kms du Site-22A, avant qu'il ne revienne au lever du soleil le premier Octobre.
  • Le Site-22B- La destination de "l'avion de Pèlerinage", est un petit aéroport composé d'une piste d'atterrissage et d'un seul bâtiment situé aux coordonnées [SUPPRIMÉ]. Il a seulement été observé par "L'équipage de Pèlerinage" et les caméras sur l'avion. Il n’apparaît pas sur les images satellites et les tentatives de l'atteindre à pied on échoué, dont une fois avec des résultats désastreux. Les caméras ont des problèmes à se concentrer sur la zone, car la chaleur provenant du sol cause généralement un effet visuel de type mirage sur tous les objets situés à plus d'une douzaine de mètres de l'avion. Un vol au-dessus de cette zone avec un avion de reconnaissance SCP plusieurs semaines avant le pèlerinage on révélé des terres non aménagées et ce qui ressemblait à une ancienne statue en pierre. Dans les années 1990, la force mobile d'intervention SCP Sigma-4 a essayé d'atteindre le Site-22B pendant le pèlerinage. Pendant l'approche, les communications furent perdues, et la force d'intervention n'a jamais été revue. Aucune autre exploration ne doit être effectuée durant les sept (7) jours du pèlerinage.
SCP-036-2.jpg

Les gens du peuple Yazidi peu avant le début du pèlerinage.

A l'origine, les gens du peuple Yazidi parlant Kurde autour de la région de Mosul effectuaient secrètement le pèlerinage eux-mêmes. Les pèlerins en provenance de l'est étaient escortés par des gardes masqués et armés sur des chameaux, puis mis sous la protection des hommes de foi Yazidis. Il a été expliqué que les hommes de foi emmenaient ensuite les pèlerins à l'ouest vers leur "terre de mort", où les pèlerins attendraient de renaître en gens du peuple Yazidi. Le terme ''kiras guhorîn'', littéralement en Kurde "évolution des vêtements", est utilisé pour décrire la croyance que la moindre âme Yazidi subi le processus de réincarnation. Quand l'actuel pèlerinage est effectué en secret, un pèlerinage symbolique et son ''kiras guhorîn'' sont effectués chaque année a ce moment par d'autres Yazidis.

Pendant les années 1960, l'acquisition de terres par les Kurdes et les musulmans, les attaques par les turcs et les lois punitives du gouvernement islamique turc, restreignaient les mouvements et les coutumes du peuple Yazidi. A ce moment, la fondation est intervenue et à offert son aide, par le biais d'un avantageux contrat qui garantissait des avions et un accès illimité aux aéroports de cette zone. Presque immédiatement, des mystérieux avions transportant des pèlerins venant de l'est ont commencé à atterrir à l'aéroport local et un insaisissable aéroport de destination apparut également.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License