SCP-030-FR
notation: +13+x
SCP-030-FR-2.jpg

Chœur de SCP-030-FR.

Objet # : SCP-030-FR

Niveau de menace : Jaune

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : L'accès à SCP-030-FR est interdit au public sous le motif d'importants travaux de restauration du lieu et de sauvegarde du patrimoine. Un périmètre de 250 m² est délimité par des palissades de 2.5 m de hauteur, disposées autour de l'emplacement de SCP-030-FR ; seuls les membres du personnel disposant d'une autorisation de Niveau 4 sont autorisés à pénétrer l'enceinte de cet espace. La seule porte d'entrée de SCP-030-FR est verrouillée et la clé détenue par l' O5-██. En raison des résultats des expériences menées jusque-là, plus aucune autre recherche sur les caractéristiques de SCP-030-FR n'est permise jusqu'à nouvel ordre.

Description : SCP-030-FR est une église catholique bâtie au XIXème siècle, localisée dans la région de ████████, en Pologne. Les matériaux qui la constituent ne diffèrent en rien de ceux utilisés dans la construction de lieux de culte de cette époque. Cependant, les murs et le sol sont partiellement détériorés, contrairement au toit, qui a été reconstruit à plusieurs reprises pour s'être effondré lors de cérémonies religieuses, ce qui a conduit à l'abandon du lieu au XXème siècle. SCP-030-FR contient un balcon, le mobilier habituel de toute église catholique, ainsi qu'une série de 20 rangs de bancs en bois de chêne, sur lesquels un total de 40 silhouettes de forme humaine sont assises, (ou, plus rarement, se tiennent debout), intégralement recouvertes d'un tissu blanc opaque, rendant impossible toute identification de prime abord. Sur le mur intérieur Est de SCP-030-FR est inscrit à la main la phrase "Bóg jest martwy" ("Dieu est mort" en polonais) à l'aide d'un matériau non-identifié, de couleur ocre rouge.

Lorsqu'une silhouette est dévoilée par un individu (SCP-030-FR-1) qui est lui-même physiquement observé par une tierce personne, le cadavre (SCP-030-FR-3) de l'un des membres vivant de la famille de SCP-030-FR-1 sera ainsi découvert, à la condition que SCP-030-FR-3 ne soit lui-même pas physiquement observé par qui que ce soit au moment où SCP-030-FR-1 dévoile la silhouette (voir Rapport d'expérience 030-B).

Le lien de parenté rattachant SCP-030-FR-3 à SCP-030-FR-1 ne s'est jamais étendu au-delà de 3 générations de celle à laquelle appartient SCP-030-FR-1 peut s'étendre au delà de 3 générations, et le membre de la famille décédé sera toujours le plus proche (lien de fraternité en priorité, sinon lien de parenté) généalogiquement de SCP-030-FR-1.

Dans le cas où une silhouette est dévoilée par un individu (SCP-030-FR-2) qui n'est pas physiquement observé par un tiers, il est supposé que SCP-030-FR-2 découvre son propre corps, provoquant ainsi son décès, bien que la manière par laquelle le corps "mort" de SCP-030-FR-3 dissimulé par le voile se substitue au corps "vivant" de SCP-030-FR-2 est encore incomprise (voir Rapport d'expérience 030-C).

Les silhouettes opposent une résistance anormale face à toute tentative de déplacement, et ce, peu importe le moyen utilisé, et la force exercée. Tant que le voile qui le dissimule n'est pas ôté, tous ces essais se solderont par un échec. Détruire l'une d'entre elles par le feu, par exemple, révélera le corps d'une nouvelle instance de SCP-030-3/ SCP-030-FR-2 dès lors que le tissu sera consumé, et celui qui est à l'origine de la destruction sera sujet aux mêmes effets que SCP-030-1 (ou SCP-030-FR-2 dans le cas où il ne serait pas protégé visuellement).

Faire soulever le tissu par un robot entraîne les mêmes effets que si la personne qui commande la machine soulève elle-même le voile. En outre, si un tissu est soulevé par deux individus ou plus, c'est le plus jeune d'entre eux qui sera victime des effets de SCP-030-FR, maximisant ainsi les chances qu'un membre de sa famille qui lui soit très proche meurt de la façon déjà énoncée.

Lorsque les silhouettes situées dans SCP-030-FR ne sont plus surveillées par un individu humain, de nouveaux exemplaires remplacent ceux qui ont déjà été dévoilés, de telle sorte que leur nombre se maintienne à 39. Le moyen par lequel ces remplacements sont possibles est encore inconnu. De plus, leur emplacement dans SCP-030-FR peut varier à chaque réapparition.

En raison de la menace que représente SCP-030-FR pour la Fondation, son accès est condamné depuis le ██/██/████ et plus aucun test n'est autorisé (voir Rapport d'expérience 030-D).

Rapport d'expérience - Test A - 08/10/████

Sujets : D-5058 et son frère D-5081, tous deux inculpés pour un triple meurtre.
Procédure : D-5058 est chargé de lever le tissu recouvrant l'une des silhouette, sous la surveillance du Dr. Carter. Pendant ce temps, D-5081 est gardé dans une cellule du Site-██, et observé via la caméra de sa cellule par le personnel de sécurité.
Résultats : Le corps d'un homme d'âge mûr, caucasien, identifié par D-5081 comme étant celui de son père, est dévoilé. Le sujet montre aussitôt des signes d'anxiété et devient hostile, puis est maîtrisé par les agents de sécurité accompagnant le Dr. Carter.
Analyse : Un proche parent du sujet peut donc être touché par les effets de SCP-030-FR, peu importe sa situation géographique, pourvu qu'il ne soit pas tenu à l’œil par une autre personne lorsque le tissu est relevé. Après renseignement, il apparaît que le père des deux classe-D était seul chez lui au moment du test ; un scénario de couverture d'intoxication au monoxyde de carbone a été mis en place pour justifier sa mort.

Rapport d'expérience - Test B - 10/10/████

Sujets : D-5058 et D-5081
Procédure : Il est demandé à D-5058 de soulever le voile d'une autre silhouette, sous la surveillance du Dr. Carter. La caméra de surveillance de la cellule de D-5081 et cette fois-ci coupée.
Résultats : Le corps de D-5081 est dévoilé par D-5058. Une rapide vérification prouve que la cellule occupée par D-5081 quelques instants plus tôt est désormais vide, malgré l'impossibilité physique pour lui d'en sortir et de se trouver à l'intérieur de SCP-030-FR. D-5058 redevient hostile à l'égard du Dr. et est abattu par les agents de sécurité.
Analyse : C'est donc le membre de la famille le plus proche du sujet qui est exposé en priorité aux effets de SCP-030-FR dans le cas d'une observation du sujet; tous les autres membres de leur famille étant pourtant bien vivants et en conséquence, des cibles potentielles.

Rapport d'expérience - Test C - 24/10/████

Interviewé : D-8644
Interviewer : Dr. ██████
Avant-propos : D-8644 est un homme, caucasien, de 35 ans, ayant une sœur, D-9675, tous deux inculpés pour vols à main armée et récidive. La présence de D-9675 dans sa cellule du Site-██ est confirmée, puis la caméra est coupée. Il est demandé à D-8644 de pénétrer seul au sein de SCP-030-FR et de dévoiler une silhouette. La porte d'entrée de SCP-030-FR est refermée derrière lui. La conversation se poursuit par micro.
Dr.██████ : D-8644, êtes-vous bien entré dans SCP-030-FR ?
D-8644 : Oui. C'est…euh… c'est normal qu'il y ait des gens habillés en blanc assis sur les bancs ?
Dr.██████ : C'est tout à fait normal. Veuillez vous approchez de l'une de ces silhouettes et relevez le tissu qui la recouvre, s'il vous plaît.
D-8644 : Mais… Pourquoi ils sont immobiles ? C'est qui ces types ? C'est une blague, c'est ça ? C'est une caméra cachée ?
Dr.██████ : Nous avons retiré toutes les caméras du bâtiment et personne ne vous regarde actuellement. C'est pourquoi j'ai besoin que vous retiriez un voile et que vous me décriviez ce qu'il dissimulait.
D-8644 : Vous vous foutez de moi là… Et.. je rêve ou il y en a 3 au fond qui m'observent ?
Dr.██████ : Personne ne vous observe. A présent, dévoilez une silhouette, s'il vous plaît.
(Il est supposé à cet instant que D-8644 fait tomber le voile qui recouvrait l'un des corps)
D-8644 : PUTAIN DE MERDE ! C'est… MOI ?
Dr.██████ : D-8644 ? Décrivez immédiatement ce que vous avez sous les yeux.
D-8644 : Mais… je ne peux plus vo…
Dr.██████ : D-8644 ? Répondez !
(D-8644 ne donne plus signe de vie dès cet instant)
Discours de clôture : Les agents de sécurité ont déverrouillé la porte de SCP-030-FR et investi de nouveau les lieux sur l'ordre du Dr. ██████, et le cadavre de D-8644 a été retrouvé à l'ancien emplacement d'une silhouette, assis sur un banc, le tissu par terre, déposé à ses pieds. Une analyse de son corps, dépourvu de toute blessure, met en évidence un arrêt du cœur comme seule cause du décès.

Rapport d'expérience - Test D - 19/03/████

Sujet : D-9440, survivante du massacre de ██████, dont toute la famille a été assassinée en ████.
Procédure : D-9440 est placée sous la surveillance du Dr.██████. Il lui est demandé de soulever le voile de l'une des silhouettes.
Résultats : Le corps du directeur du Site-██, frère de l'O5-██ est découvert.
Analyse : Un long travail de recherche a laissé penser que D-9440 possède un lointain lien de parenté avec le directeur du Site-██ et de la même manière, avec l'O5-██ ; [DONNÉES EFFACÉES].

Sur décision unanime des O5, toutes les expériences sur SCP-030-FR sont dorénavant prohibées.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License