SCP-030
notation: +6+x
scp030xray.jpg

Une radiographie X de SCP-030. La ligne blanche forte partant du centre et suivant le bras gauche est une partie de son système de suivi à distance.

Objet # : SCP-030

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : SCP-030 doit être maintenu au Site-17 au sein d’une cellule de confinement pour humanoïde modifié. Des adaptations mineures pour accommoder la cellule à sa stature sont requises, telles qu’une table de travail et une chaise à échelle appropriée. L’éclairage de la cellule pourra être altéré à la demande de SCP-030 jusqu’à un maximum de 2000 lumens via un simple variateur de lumière. Dans le cas où il serait nécessaire de rendre SCP-030 inerte, le personnel pourra éteindre l’éclairage grâce au variateur externe et tirer des rideaux intégralement opaques si besoin. L’équipement standard de vision nocturne est disponible pour l’observation de SCP-030 dans son état inerte.

SCP-030 est en mesure de demander du matériel pour sa recherche personnelle tous les 90 jours. Tout matériel ayant fait l’objet de la requête précédente doit être récupéré et détruit préalablement à la livraison du nouveau matériel. Tout matériel doit être évalué et scanné par les personnels de recherche et de sécurité. SCP-030 doit être privé d’accès à toute revue ou texte scientifique moderne, et les œuvres de fiction autorisées à SCP-030 se limitent à celles produites antérieurement à 1623 CE, pour préserver l’intégrité de sa connaissance innée.

Le personnel souhaitant s’entretenir avec SCP-030 par écrit devra déposer une requête formelle (document #030-RS/B) auprès du chercheur superviseur en fonction. Toute correspondance doit être conservée. Le personnel souhaitant s’entretenir avec SCP-030 en personne devra soumettre une requête formelle à l’administration du site (documents #030-RP/A, 17-030/A) au moins 30 jours au préalable de leur date de consultation choisie. Tout entretien doit être enregistré et conservé. Le personnel de recherche senior peut demander à SCP-030 d’être temporairement retiré de son confinement pour un maximum d’une heure pour fournir un aperçu observatoire en présence de matériel ou au cours d’événements non restreints au sein du Site-17. SCP-030 ne doit quitter l’enceinte de confinement du Site-17 sous aucun prétexte. Les demandes doivent être remises en personne au personnel d’administration et de sécurité du site au moins 30 jours au préalable de leur date d’observation hors-cellule choisie. Tout événement d’observation hors-cellule doit être enregistré et conservé. SCP-030 a été équipé d’un dispositif de suivi à distance (code de contrôle inventaire #030-17-1), sa position dans l’enceinte du Site-17 peut donc être déterminée avec précision à tout moment.

Description : SCP-030 semble être un humain glabre, asexué, au teint gris, mesurant 71 centimètres (28 pouces) de haut et pesant 12.70 kilogrammes. Ses yeux bleus solides sont dépourvus d’iris ou de paupières discernables, et ressemblent à de petits saphirs taillés. SCP-030 possède une voix androgyne avec un accent anglais prononcé actuellement identifiable à aucune région moderne. Il est capable de lire, écrire et de converser en grec ancien, latin, italien, anglais, espagnol et portugais ainsi que deux (2) langues supplémentaires qui n’ont pas encore été identifiées malgré l’insistance de SCP-030 sur le fait qu’elles devraient faire partie de la "culture générale". SCP-030 a également fait preuve de connaissances en physique, chimie, astronomie, mathématiques et horticulture à peu près équivalentes à celles d’un certifié d’éducation académique du XVIIème siècle. De plus, SCP-030 a fait preuve de connaissance sur ces sujets au travers de propos de recherches qui n’apparaissent nulle part dans les registres historiques. Ces approches alternatives ou totalement inconnues de la recherche en sciences naturelles sont une des sources d’utilité de l’entretien avec SCP-030.

SCP-030 reste actif tant qu’une source de lumière de 15 lumens ou plus est située dans un rayon de 1.5 mètres (5 pieds). En l’absence de lumière, SCP-030 devient inerte, perdant apparemment conscience et ne montrant aucun signe de vie extérieur. Après cinq à dix (5-10) secondes de réexposition à la lumière, SCP-030 redevient actif, semblant sortir d’un léger sommeil quelle qu’ait été sa période d’inactivité. SCP-030 ne semble pas nécessiter ces périodes d’inactivité à l’instar d’un humain qui nécessiterait le sommeil, et a exprimé le désir de rester actif aussi longtemps que possible.

L’analyse biopsique de SCP-030 reste non concluante. Bien que des argiles originaires des contés anglais de Kent, Surrey et du Grand Londres forment la majorité de sa structure, des traces de mandragore (Mandragora officinarum), de soude, de mercure et de sang humain ont été trouvées dans chaque échantillon prélevé. SCP-030 a exprimé qu’une exploration chirurgicale complète pour déterminer son fonctionnement pourrait potentiellement mettre fin à son existence. Les échantillons prélevés sur SCP-030 ne se régénèrent pas, et l’échantillonnage est actuellement interrompu pour préserver son intégrité. Bien que SCP-030 puisse être endommagé, il ne semble pas ressentir la douleur, et remodèlera simplement toute portion de son anatomie ayant subi une déformation. Notamment, SCP-030 ne peut pas être directement remodelé par des mains humaines, cependant tout type d’instrument peut être utilisé pour altérer sa surface. SCP-030 ne pratique pas la respiration, ne requiert aucune soutenance alimentaire et ne produit aucune déjection ; cependant il fait parfois la demande irrégulière d’un bain.

SCP-030 fait référence à lui-même en tant que « Ariel » et demande régulièrement au personnel de faire de même. Les questions concernant la création et le(s) créateur(s) de SCP-030 ont pour réponse routinière la même assomption vraisemblablement récitée par cœur : "On m’a demandé d’oublier cette information. Terriblement navré." SCP-030 récite cette réponse sur le même ton et dans la même cadence à chaque fois qu’il lui est posée une question concernant ses origines ou son créateur.

SCP-030 fut découvert le 12/06/████ lors d’une fouille archéologique importante au London’s Mortlake District, sujet à la construction planifiée d’un parking pour voitures. Il était enterré approximativement 2.7 mètres (9 pieds) en dessous du niveau de la rue, contenu dans un petit sarcophage de pierre. Le sarcophage ne portait aucune inscription ou symbole et fut présumé être le cercueil d’un enfant décédé, car des tombes supplémentaires furent découvertes dans la zone de fouilles. Le couvercle du sarcophage fut brisé lors de l’excavation, exposant SCP-030 à la lumière du jour. SCP-030 passa alors de son état inerte à un état d’activité casuel en l’espace de quelques secondes, déclarant, "Bonsoir" à l’équipe du chantier rassemblée. Un membre des forces de reconnaissance du Grand Londres de la Fondation fut convoqué en quelques heures et prit le spécimen en charge sans résistance. Le faible nombre de témoins fut administré des amnésiques et relâché.

Addendum 1 :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License