SCP-024-FR
notation: +18+x

Objet # : SCP-024-FR

Classe : Sûr

Niveau de Menace : Jaune

Procédures de Confinement Standards : L'objet doit être en permanence maintenu sous sa cloche de verre hermétique, dans une pièce de 2x2x2,5 mètres avec un sas pouvant être dépressurisé. En cas de dégât quelconque de la cloche, un classe-D en combinaison hazmat doit être envoyé afin d'évaluer les dégâts pour faire remplacer la cloche dans les plus brefs délais. Des réparations superficielles telles que le colmatage des fissures ou l'application de mastic sur les joints ne doivent en aucun cas être considérées comme suffisantes, et ne pourront être effectuées que sur autorisation de niveau 2 à titre temporaire. Le vecteur exact par lequel SCP-024-FR affecte l'homme est à ce jour non-identifié, toute personne ayant été atteinte par son effet doit être immédiatement maintenue par une camisole de force sur un lit d’hôpital standard, et sa mâchoire fermée au moyen de liens, sous une surveillance médicale constante.
Depuis l'incident 024-FR-21, il est interdit à tout membre du personnel de rester dans la cellule de confinement plus de vingt(20) minutes, quelles que soient les protections portées.

Description : SCP-024-FR est un sandwich classique type jambon-beurre parisien, présentant cependant une largeur importante, avec un diamètre estimé à 35 cm pour une longueur de 20 cm. Son observation n'entraîne aucun effet, tant que l'objet est sous cloche hermétique, il est donc supposé que c'est une odeur ou un quelconque agent pathogène non transmissible d'homme à homme qui infecte le sujet exposé, nommé à partir de ce moment SCP-024-FR-1. Le processus décrit dans le rapport d'expérience 024-1 se déclenche dès la première exposition. Le sujet ressentira le besoin impérieux d'avaler l'objet en une seule fois, quels qu'en soient les dommages physiques liés à l'impossibilité évidente de cette action. L'une des extrémités du sandwich est enveloppée d'une serviette en papier classique dans sa matière et son format, mais au lieu d'indiquer le nom d'un quelconque restaurant ou d'une marque de vente, il est écrit en son centre: "Go ahead, U can Totali swalo Dat" souligné, puis plus bas l'inscription: "Are we tasty yet?". Le SCP est donc supposé être lié au groupe d'intérêt pseudo - artistique Et Maintenant, On Est Cool?, bien qu'ayant été retrouvé posé sur une poubelle d'une ruelle de ██████, à côté de laquelle était étendu un sans-abri qui avait visiblement [DONNÉES SUPPRIMÉES] sa propre mâchoire.
L'interdiction du 17/08/12 de toute forme d'exposition d'être humain à SCP-024-FR par mandat du Comité d’Éthique (Courrier 024CE65, disponible aux archives) limite les connaissances actuelles sur la chronologie des effets de l'objet (les tentatives d'expositions animales n'ont montré aucun résultat), il est donc admis que les effets décrits dans le rapport d'expérience ci-dessous, additionnés aux conditions de récupération de l'objet, feront foi.

Addendum 024-21 : Un accident impliquant le Dr Lears tend à remettre en cause l'efficacité du confinement actuel de SCP-024-FR, de nouvelles procédures sont en études, il est pour le moment prohibé de s'exposer plus que le strict nécessaire, et seulement dans le cadre d’expériences constructives et approuvées par au moins un membre du personnel de niveau 2, à l'objet.
Le seul descriptif de l'accident est l'enregistrement de son magnétophone d'appoint, dont la retranscription écrite est disponible en tant que Rapport d'incident 024-LEARS-A8, joint à ce dossier.

Rapport d'expérience 024-1, 14/08/12 : Première et dernière tentative d'exposition d'un classe-D, D-0568 à SCP-024-FR.
D-0568 ne porte aucune protection, et dispose d'une simple oreillette pour recevoir les instructions des chercheurs, pour lesquels le retour se fait par le dispositif de surveillance de la pièce. Cependant, le protocole proposé est d'envoyer le classe-D dans la cellule de confinement sans perturber l'exposition. T=0 a été placé au moment où D-0568 a commencé à montrer un intérêt jugé par les chercheurs comme assez insistant pour marquer le début de l'emprise de SCP-024-FR sur le classe-D. Il ne doit en aucun cas être pris pour une valeur précise, l'absence d’expériences ultérieures la laissant au statut d'hypothèse.

T= -2min 23 : D-0568 pénètre dans la cellule, et se place devant le socle sur lequel repose la cloche sur SCP-024-FR, attendant le signal des chercheurs.
T=-1min 57 : D-0568 retire la cloche et la dépose au sol. A part des signes d'ennui, D-0568 ne semble pas présenter d'altération quelconque du comportement.
T=0min 00 : D-0568 présente un vif intérêt pour l'objet. Il se baisse à hauteur du socle, comme pour mieux en apprécier la longueur.
T=2min 06 : D-0568 utilise désormais ses mains pour mesurer le sandwich, comparant visiblement la longueur, la largeur, et particulièrement le diamètre.
T=3min 11 : D-0568 semble plongé dans une intense réflexion, reportant les mesures sus-décrites sur sa mâchoire. Le Dr Baltin a demandé a interrompre immédiatement le déroulement de l’expérience. Refusé.
T=3min 24 : D-0568 a saisi l'objet et tente de l’insérer dans sa bouche, sans succès. Le diamètre de l'objet dépasse largement celui de la mâchoire du classe-D. Le Dr Baltin est congédié pour son incapacité à garder son sang froid.
T=3min 48 : D-0568 montre les signes d'une profonde perplexité. Il essaye, le sandwich reposé sur son socle, d'ouvrir la bouche plus grand, allant jusqu'à s'aider ses mains, reportant toujours ses mesures sur sa mâchoire.
T=4min 12 : D-0568 se saisit d'une main de sa mâchoire inférieure et de l'autre sa mâchoire supérieure, montrant les signes d'un effort intense. Le Dr Laurent est congédié pour son incapacité à garder son sang froid.
T= 5min 06 : D-0568 est parvenu avec de grands efforts à casser sa mâchoire. La douleur semble ressentie à son potentiel normal, semblable à une fracture avec lésion des tissus faciaux sans distinction aucune. SCP-024-FR ne semble pas anesthésier le sujet en son emprise. La douleur semble s'accroitre lorsqu'il tente de faire rentrer dans l'ouverture l'objet, sans succès. Malgré la douleur et la perte de sang, D-0568 n'a pas l'air d'avoir perdu sa motivation. Le Dr Harlow a été congédiée pour son incapacité à cesser de demander la mise à mort du sujet.
T=5min 46 : Le sujet est décédé des suites de ses blessures après avoir réussi une ablation complète de la mâchoire inférieure. Il est à noter que l'objet ne présente aucun dommage suite aux tentatives de D-0568 de le manger.

Extrait du Rapport d'incident024-LEARS-A8, 02/01/13

" […] Il apparaît cependant que les caractéristiques de l'objet semblent choisies sur un caractère esthétique, confirmant probablement l'implication des "Et Maintenant, On Est Cool ?" dans sa conception, autant que ses capacités non identifiées, qui bien qu'elles ne paraissent pas mémétiques comme la plupart des inventions revendiquées par ces connards. J'ai demandé à l'agent Dears, une spécialiste des saloperies du genre, d'après elle ça correspond bien à leur mode d'action, un genre de critique de la surconsommation. Mais elle a pas plus d'idées que nous sur le fonctionnement. Penser à vérifier la liste des SCP liés au groupe d’intérêt pré-cité après la pause. Peut être qu'on comprendra enfin ce qui a poussé ces pauvres diables à se torturer pour ce sandwich…. C'est malsain à un point incroyable. Qu'est ce qui a bien pu leur prendre… D'autant que franchement, il fait quoi… La taille de mon poignet ? Presque ? Ah, un peu plus. Enfin bon sur une longueur comme ça… Enfin c'est pas si dramatique, je comprends pas ce qu'ils ont pu penser… D'autant qu'il suffirait juste… Si on le prenait de ce coté, là, qu'a l'air un peu plus fin… Et il suffirait juste… D'ouvrir… Un peu plus grand… D'ouvrir… Juste… Un… Petit peu… Plus…[…]"

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License