SCP-023-FR
notation: +13+x

Objet # : SCP-023-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-023-FR doit être confiné à tout moment dans une sphère d'acier de 1m de diamètre maintenue en suspension permanente grâce à l'utilisation d'électroaimants.
En aucun cas la sphère ne doit entrer en contact avec un autre solide ou liquide.

La sphère doit être maintenue en lévitation magnétique par deux socles aimantés installés au sol et au plafond dans une pièce de 5m de largeur pour 10m de longueur sur 3m de hauteur.

Si jamais SCP-023-FR parvient à s'échapper de sa sphère de confinement, tous les membres du personnel doivent évacuer le site et ne laisser qu'un animal de taille moyenne, tel un chien, attaché à la sphère d'acier posée sur le socle aimanté situé sur le sol.
Lorsque SCP-023-FR , attiré par sa proie, attaquera l'animal, les membres du personnel de classe B s'occupant de l'entité devront actionner les socles aimantés afin de mettre la sphère d'acier en lévitation.

SCP-023-FR est actuellement confiné au Site Yod, lieu de sa récupération initiale.

Description : SCP-023-FR est une entité amorphe capable de se déplacer uniquement dans les solides et liquides, adoptant les caractéristiques des matières qu'elle traverse, sans qu'il y ait augmentation du volume des objets traversés.
SCP-023-FR ne peut pas se déplacer d'un solide ou liquide à l'autre si ceux-ci ne sont pas en contact direct.

SCP-023-FR est un prédateur, se nourrissant de tout type d'êtres vivants, assez consistants.
L'entité surprend ses proies en se camouflant dans un solide proche d'elles, en général en dessous de celles ci.
Lorsque SCP-023-FR attaque, des excroissances ressemblant à des tentacules sortent du solide où celui-ci se trouve, agrippant la proie.
Pendant ce temps, une sorte de fissure, considérée comme la "bouche" de l'entité, se forme dans l'environnement où se trouve celle-ci : une fois la proie agrippée par les excroissances, SCP-023-FR va l'enfourner dans sa "bouche", avant de refermer celle-ci, faisant revenir le solide ou le liquide dans lequel elle se trouve à son état initial, sans qu'aucune modification ne soit constatée.

Lorsque SCP-023-FR attaque, ses excroissances et sa "bouche" conservent l'apparence et les caractéristiques du matériaux dans lequel il se trouve, néanmoins, quand la "bouche" se referme, même si le matériaux est transparent (verre,eau,etc…), tout contact visuel avec la proie va être perdu.

L'entité absorbe l'intégralité de ses proies dans 100% des cas.

SCP-023-FR ne pouvant pas, par sa nature, être étudié, de nombreuses tentatives ont été faites pour le détruire, voir les test ci-dessous.

  • Test : Faire exploser le contenant de SCP-023-FR à l'aide de C4.
  • Résultat : Un des éclats de la sphère contenant SCP-023-FR toucha le sol, SCP-023-FR fut libre d'attaquer les membres du personnel. Reconfiné trois heures plus tard.

Note : Apparement, il n'y a pas de volume minimum pour pouvoir contenir SCP-023-FR. Sur la vidéo, l'éclat qui le contient fait 3cm de long. Deux seconde après, il était dans le sol sous un docteur et en a fait sortir des excroissances de 1m de long. - Dr Grym

  • Test : Faire chauffer le contenant de SCP-023-FR grâce à des chalumeaux.
  • Résultat : La sphère a fondu, et une des gouttes devant contenir l'entité s'est écrasée au sol, laissant SCP-023-FR libre. Reconfiné deux jours plus tard.

Notes : Sérieusement, QUI a proposé ce test après l'échec cuisant du C4?. - Kommissaer Mortarion
Notes : Hem. - Dr Benji

SCP-023-FR fut récupéré dans la ville désormais fantôme de [DONNÉES SUPPRIMÉES] qui sert dorénavant d'emplacement au Site Yod. Voir Addendum-023-01-FR

Addendum-023-01-FR : SCP-023-FR fut repéré suite à un signalement de catégorie 113-B reçu par la Fondation, parlant de murs dévorant des gens dans la ville côtière de [DONNÉES SUPPRIMÉES], petite ville portuaire d’Écosse.
Les membres des Force d'intervention française Delta-3 alias "Les Dragons" furent envoyés pour tenter de confiner ou de neutraliser la menace, épaulés par la Force d'intervention mobile Iota-10 alias : "Putain de fédéraux" afin d'éviter de propager la vérité sur l'existence de l'entité.

L'entité ne fut piégée que grâce au Commandant en chef de Delta-3, le Commandant Blake, qui se sacrifia en servant d'appât sur le premier système de confinement expérimental.

Le Commandant Blake reçut à titre posthume l'étoile de la Fondation pour bravoure suite à ce haut fait.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License