SCP-023-DE
notation: +9+x

Objet # : SCP-023-DE

Classe : Sûr

Procédures de Confinement Spéciales : Tous les exemplaires de SCP-023-DE doivent être stockés dans un casier standard de l’entrepôt-07 du Site-DE6, à l'exception de la paire qu'utilise SCP-023-DE-01. SCP-023-DE-01 doit être confiné dans une cellule standard et ne nécessite pas de mesures de sécurité particulières.

Description : SCP-023-DE est une paire de lentilles de contact de conception inhabituelle, dont il existe 9 exemplaires (soit 18 pièces au total). Chaque pièce se compose de trois lentilles distinctes entre lesquelles se trouvent six systèmes vis-écrou miniatures. On retrouve en plus trois de ces systèmes sur la face interne de la lentille interne.
Si une personne (appelée "le sujet" dans la suite du rapport) souffrant de myopie utilise SCP-023-DE, elle verra sa vision s’améliorer progressivement (avec une vitesse moyenne de 3 secondes par dioptrie). Une fois que la correction est totale, SCP-023-DE manifeste la propriété anormale suivante : le sujet affirme voir sur lui-même et les autres personnes dans son environnement proche des taches noires, qui se révèlent suite à un examen plus approfondi être de petites araignées d'une taille estimée à environ 0,5mm de long. Ces autres personnes, cependant, ne ressentent ni ne voient rien d'inhabituel, et aucune preuve de l'existence de ces araignées n'a pu être démontrée, ce qui laisse penser qu'elles ne sont qu'une illusion crée par SCP-023-DE. Les études sur les lentilles composant SCP-023-DE n'ont cependant montré aucune propriété susceptible de produire cette illusion.

Découverte : Le premier modèle de SCP-023-DE a été découvert à Vienne, lorsqu'une jeune femme,1 suite à un accident lors duquel elle avait heurté une voiture pendant une crise de panique, se réveilla à l’hôpital en disant que "depuis qu'un ami [lui avait] offert ces nouvelles lentilles, [elle voyait] des araignées sur [elle-même] et tous les gens autour." L'ami en question fut retrouvé par l'Agent Sprenger et interrogé. Il affirma avoir mis lui-même SCP-023-DE au point. Il portait la neuvième paire de SCP-023-DE, et assura ne pas avoir d'explication aux illusions crées par SCP-023-DE. (cf rapport d’enquête 023-01-02)
L'inventeur, désormais référencé sous le nom SCP-023-DE-01, est actuellement maintenu en détention, et ce jusqu’à ce que l'origine de l'illusion soit clarifiée. Étant donné son refus de donner son exemplaire de SCP-023-DE, et au vu du faible danger que représente celui-ci, il a été toléré qu'il le conserve avec lui.

Rapport d'Interview 023-01-02, effectuée le 06.03.20██
Interview réalisée par le Dr Stein

Dr Stein : Bonjour 023-DE-01.
SCP-023-DE-01 : Bonjour.
Dr Stein : Comment allez-vous aujourd'hui ?
SCP-023-DE-01 : Je voudrais rentrer chez moi.
Dr Stein : C'est malheureusement impossible tant que nous ne saurons pas comment vos lentilles de contact produisent ces illusions.
SCP-023-DE-01 : Mais je n'en sais rien non plus ! En plus…
Dr Stein : Oui ?
SCP-023-DE-01 : … je ne crois pas qu'il s'agisse d'illusions.
Dr Stein : Que voulez-vous dire ? Il est pourtant certain qu'il n'y a pas d’araignées sur moi, ni sur vous.
SCP-023-DE-01 : Si si, elles sont là. C'est juste que vous ne pouvez pas les voir.
Dr Stein : Vous êtes en train de me dire que ces araignées sont invisibles ?
SCP-023-DE-01 : Je pense.
Dr Stein : Et comment vos lentilles rendraient-elles ces araignées visibles ? Il est beaucoup plus logique de considérer qu'elles n'existent pas.
SCP-023-DE-01 : J'ai construit ces lentilles afin qu'elles détectent et corrigent automatiquement les problèmes de vue de quiconque les porte, mais je peux vous assurer que je n'y ai intégré aucun système d'holhgramme faisant voir des araignées ou quoique ce soit d'autre…
Dr Stein : On dit hologramme.
SCP-026-DE-01 : Veuillez m'excuser. C'est un peu stressant d’être retenu prisonnier par des hommes habillés en noir, et il est possible que cela me fasse faire des fautes de prononciation.
Dr Stein : Aucun problème. Et donc, si ces araignées ne sont pas des illusions, d'où viennent-elles alors ?
SCP-023-DE-01 : Peut-être qu'elles sont naturellement présentes sur nous ? Peut-être que mes lentilles annulent leur camouflage ? Je n'en sais rien !
Dr Stein : Mais vous devez bien admettre qu'il y a un problème, il serait très surprenant que tout le monde porte des milliers de petites araignées sur lui sans les remarquer.
SCP-023-DE-01 : Nous portons bien des millions de bactéries sur nous sans nous en rendre compte, alors… Et d'ailleurs nous remarquons les araignées, nous ne nous en rendons simplement pas compte.
Dr Stein : Que voulez-vous dire ?
SCP-023-DE-01 : Avant de devoir… ''accepter votre invitation", j'ai questionné, voire même simplement observé, quelques personnes qui avaient des araignées sur eux. Et savez-vous ce que j'ai remarqué ? Les gens se grattent, exactement là où elles sont.
Dr Stein : Cela semble fortement improbable.
SCP-023-DE-01 : Vraiment ? Dites-moi, votre nez vous démange n'est-ce pas ?
10 secondes passent en silence
Dr Stein : Cette conversation est terminée, je dois y aller.

Le 8/03/20██, le Dr Stein est remplacé à sa demande par le Dr Klanic.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License