SCP-019-FR
notation: +15+x
surgicaltubingcloseup.png

Chambre de confinement de SCP-019-FR. Notez la présence de SCP-019-FR-2.

Objet # : SCP-019-FR

Niveau de menace : Orange

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : SCP-019-FR doit être maintenu dans un ensemble organisé de tuyaux en plexiglas remplis d'eau (l'entité ne supporte pas l'enfermement et essaiera de briser la paroi si elle venait à être enfermée dans un bocal, les tuyaux semblent lui donner une illusion de liberté), dans une salle sécurisée du Site-Aleph. SCP-019-FR doit être nourri trois (3) fois par jour avec divers composés alimentaires pré-digérés, son alimentation se fera par l'intermédiaire de capsules solubles. En cas d'apparition de SCP-019-FR-2, celle-ci devra être récoltée et incinérée au plus vite. SCP-019-FR doit en permanence être surveillé par au moins un (1) agent de niveau 2.

En cas de brèche de confinement, toutes les voies d'eau (incluant cuisine, salle de bain et toilettes) du site doivent être condamnées jusqu'à ce que SCP-019-FR soit confiné avec succès. Si un membre du personnel observe la présence de SCP-019-FR-2 ailleurs que dans le chambre de confinement de SCP-019-FR, il doit immédiatement en avertir un membre du personnel de niveau 2 afin que les mesures nécessaires soient prises. Tout comportement étrange/inhabituel d'un membre du personnel doit être signalé.

Description : SCP-019-FR est un un être vivant structurellement semblable à un Perinereis cultrifera mesurant cinquante-trois virgule six centimètres (53,6 cm) de long. Il semble dépourvu d'organes sensitifs mais démontre pourtant d'une perception aiguë de son environnement. Il possède, en revanche, une mâchoire circulaire constituée de trois (3) rangées de dents parfaitement aiguisés et apparemment inaltérables.

Il ne peut se déplacer que dans les liquides et privilégie les canalisations. SCP-019-FR a la capacité de contrôler un hôte humain (nommé SCP-019-FR-1) en pénétrant à l'intérieur (par voie buccale ou anale), il semble que l'hôte perde tout souvenir de son premier contact avec SCP-019-FR quelles qu’en soient les circonstances. Il reste d'abord à l'état végétatif dans le colon de son hôte pendant quatre (4) semaines avant d'entrer en phase active (l'hôte devra être considéré comme mort). Il commencera par déployer des synapses qui s'attacheront aux organes internes de sa victime et lui permettront d'en prendre peu à peu le contrôle. En atteignant le cerveau, le parasite causera quelques dérèglements physiques (faux-mouvement, chute soudaine, etc.) avant de prendre totalement le contrôle de son hôte. Étant donné la morphologie de SCP-019-FR-1, du Dr. ███████ et de D-45678, SCP-019-FR semble s'attaquer en priorité aux personnes de forte corpulence.

SCP-019-FR sécrète une gelée bleue visqueuse (renommée SCP-019-FR-2) composée à 80% de [DONNÉES SUPPRIMÉES] qui rentre dans la composition des amnésiques de la Fondation. Tout contact avec SCP-019-FR-2 provoque une perte mémorielle contrôlée par SCP-019-FR.

SCP-019-FR a été découvert le 03/05/14 lorsqu'une radio effectuée sur un patient de l'hôpital █████-██████ à Paris révéla la présence d'une créature vivant dans son colon. Un membre de la Fondation infiltré à l'hôpital s'occupa d'administrer des amnésiques de classe A à tout le personnel de l'hôpital ayant observé la radio. Le sujet (classé comme SCP-019-FR-1) fut enlevé et un scénario de couverture impliquant son décès fut monté.

Addendum : Incident 019-01

Le 19/05/14 à 18h43, SCP-019-FR-1, qui été autorisé à une promenade quotidienne pour sa conduite irréprochable, saisit l'arme de son gardien et l’abat de trois balles dans le torse.

Les vidéos de surveillance récupérées le montrent ensuite rejoignant le bureau du Dr. ███████, tuant tous les membres du personnel qu'il rencontre. La caméra le perd de vue lorsqu'il pénètre dans le bureau du docteur. Les agents alertés par les coups de feu retrouvent le Dr. ███████ ayant visiblement abattu SCP-019-FR-1 dans un cas de légitime défense. Le nombre de victimes fût estimé à sept.

Les analyses post-mortem permirent la découverte d'une gelée bleue, dont l'analyse révéla [DONNÉES SUPPRIMÉES], répartie dans le corps du sujet, notamment dans son tube digestif. Aucune trace de l'entité n'ayant été trouvée, elle fut classé neutralisée.

Addendum 02 : Interview du Dr. ███████

Interviewé Le Dr. ███████
Interviewer Agent junior Kaji

Avant-propos : Le Dr. ███████ est interrogé sur les conditions de la mort de SCP-019-FR-1.
Agent junior Kaji : Bonjour Dr. ███████.

Dr. ███████ : Je vais me répéter mais qu'est ce que je fais là ?

Agent junior Kaji : Ne vous souvenez-vous pas des événement du dix-neuf mai ?

Dr. ███████ : Bien sûr que si imbécile ! Mais pourquoi devrais-je être interrogé dessus ? Les faits sont ce qu'ils sont ce sont ! Ce fou a essayé de me tuer et je l'ai abattu. Point.

Agent junior Kaji : Il persiste quelques zones d'ombre… Tout d'abord pourquoi pensez-vous que le sujet vous ait attaqué ?

Dr. ███████ : Et bien ça me semble évident, il savait que je ne faisais rien pour sortir l'entité de son corps.

Agent junior Kaji : Le dossier psychologique du sujet indique pourtant qu'il est d'un naturel calme et pacifique. Vous même l'avez autorisé à sortir de sa cellule en raison de son entière collaboration.

Dr. ███████ : Et de toute évidence, il s'agissait d'une erreur ! La seule que je puisse me reprocher ! Que voulez-vous que je vous dise, il a très bien pu sombrer dans la folie du fait de son incarcération.

Agent junior Kaji : Soit, passons à la question suivante alors, pourquoi avez-vous tiré ?

Dr. ███████ : (abasourdi) Je vous demande pardon ? Cette espèce de fils de [CENSURÉ] m'a menacé !

Agent junior Kaji : (hausse le ton) Comment ? Avec son arme ?

Dr. ███████ : (surpris) Je… Non… Il m'a dit… je sais plus trop… un truc comme quoi j'étais "la victime idéale" [sic]… J'ai juste… J'ai paniqué, j'ai sorti mon arme du tiroir et j'ai tiré. Les gardes sont entrés juste après…

Agent junior Kaji : "Juste après" ? Docteur, il s'est écoulé trois minutes entre le coup de feu et notre intervention…

Dr. ███████ : (visiblement troublé) Si vous n'avez plus de question, je souhaiterais regagner mon bureau maintenant…

Agent junior Kaji : Bien, c'est fini pour aujourd'hui…

Le docteur se lève

Agent junior Kaji : Juste une chose… Vous n'auriez pas pris un peu de poids?

Dispute supprimée

Discours de clôture : Cet homme devrait être placé en détention jusqu'à ce que tout cela soit éclairci. -Agent junior Kaji

Je ne crois pas qu'il mente, en revanche du fait de ses problèmes de mémoire et de son comportement colérique, je pense qu'il est encore touché par l'incident. Je suggère un congé de trois semaines. - Directeur du Site-Aleph

Addendum 03: Incident 019-02

Le 23/06/14 à 13h15, le Dr. ███████ a demandé à pouvoir utiliser D-5678 (homme caucasien de forte corpulence) pour mener un test sur SCP-████. L'autorisation lui a été accordée et un agent armé les escorta. Arrivé dans un couloir désert, le docteur supprima aisément l'agent avant de se tourner en direction de D-5678 qui essayait de s'échapper. Les caméras enregistrèrent alors SCP-019-FR sortant de la bouche du Dr. ███████ avant de se propulser vers D-5678 et de s'infiltrer en lui via son rectum. L'agent junior Kaji qui surveillait le Dr. ███████ abattit D-5678.

SCP-019-FR fut récupéré et confiné avec succès et l'agent junior Kaji fut récompensé.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License