SCP-014-DE-J

Objet no : SCP-014-DE-J

Classe : Euclide

Procédures de confinement spéciales : Bien que SCP-014-DE-J soit librement accessible à des personnes majeures et soit consommable, celui-ci ne peut être consommé au sein d'un site de la Fondation, ni pendant une opération en cours, de quelque nature qu'elle soit. Les personnes sous l'influence de SCP-014-DE-J ne peuvent également ni pénétrer sur les terrains possédés par la Fondation, ni participer aux opérations organisées par cette dernière. Les personnes contrevenant à ces instructions doivent être arrosées à l'aide d'un seau d'eau glacée, arrêtées ou mises K.O. si besoin. Le récipient contenant SCP-014-DE-J doit être immédiatement vidé et la consigne disponible éventuellement empochée par la Fondation.

Les situations extrêmes occasionnées en-dehors des infrastructures de la Fondation par SCP-014-DE-J doivent être gérées par les autorités compétentes. Les forces d'intervention ne doivent intervenir que lorsque d'autres anomalies sont en jeu.

Jugg_with_Beer_Loewenbraeu_one_liter.jpeg

SCP-014-DE-J. À la vôtre. GÉNIAL !

Description : SCP-014-DE-J désigne un ensemble de boissons qualifiées de "bières". SCP-014-DE-J est obtenu par fermentation de matières amylacées bien que d'autres produits naturels tels que le houblon et le malt, ainsi que d'autres curiosités telles que des épices, des herbes, du gruit, voire des fruits puissent également être utilisés. SCP-014-DE-J est un liquide normalement mousseux et transparent possédant une couleur allant du brun-jaune jusqu'au noir, bien qu'il ait été constaté qu'il existe également d'autres sortes de couleur et de turbidité différentes. Le personnel de la branche allemande de la Fondation est unanimement d'accord sur le fait que les brasseurs produisant ces boissons souffrent de désordre gustatif chronique.

SCP-014-DE-J reste inerte jusqu'à ce qu'il soit consommé. Ses propriétés anormales se manifestent très peu au début de l'ingestion mais croissent en intensité à mesure que la consommation augmente. Ceci entraîne, de manière non exhaustive :

  • Des anomalies gravitationnelles locales à proximité de la personne concernée ayant pour effet d'exiger de celle-ci davantage d'efforts pour se déplacer et de la forcer continuellement à essayer de retrouver son équilibre en raison de changements soudains de la direction de la force gravitationnelle.
  • L'apparition spontanée d'une multitude d'objets identiques dans le champ de vision de l'observateur. Ceux-ci ne sont toutefois pas matériels et disparaissent dès que le sujet détourne le regard. Ces manifestations ne sont le plus souvent pas visibles pour les personnes extérieures.
  • Une perte progressive de la connaissance de la langue maternelle et des autres langues apprises. Après une consommation suffisante, le sujet se met à parler dans une langue n'ayant pas encore pu être complètement cataloguée.
  • L'apparente prise de contrôle progressive du corps du consommateur par une entité dénommée SCP-014-DE-J-1 après une consommation suffisante. Cette entité semble se caractériser par un instinct de conservation mal développé, peu de patience, une conception de la politesse et de la bienséance pour le moins étranges, une extrême propension à l'expérimentation, l'absence de sens de l'orientation ainsi qu'un humour puéril de qualité plus que médiocre.

Ces symptômes sont communément rassemblés sous l'appellation "ivresse" et sont considérés comme un phénomène tout à fait normal, probablement de par la longue histoire culturelle de SCP-014-DE-J. Il existe cependant des versions de SCP-014-DE-J appelées "bières sans alcool" ne provoquant aucun des effets susdécrits. La branche allemande de la Fondation débat actuellement afin de savoir si ces instances de SCP-014-DE-J peuvent être réellement considérées comme de la bière.

Après avoir perdu conscience (que ce soit le résultat d'un endormissement, d'une syncope, de coups portés sur la tête de manière ciblée ou d'une perte de sang), le consommateur de SCP-014-DE-J dort pendant une période grossièrement corrélée à la quantité consommée et dépendant également d'autres facteurs personnels du sujet. Celui-ci se réveille ensuite avec d'intenses maux de tête, phénomène communément appelé gueule de bois1 et curable au moyen de méthodes traditionnelles telles que l'aspirine. Ironiquement, le sujet consommant en permanence SCP-014-DE-J verra ses maux de têtes être soulagés. Il est supposé que cette propriété est intentionnellement exploitée par SCP-014-DE-J-1 afin de prendre à nouveau le contrôle du consommateur. Il est par ailleurs à noter que les personnes contrôlées par SCP-014-DE-J-1 sont généralement incapables de se souvenir de la période au cours de laquelle celles-ci ont été sous le contrôle de l'entité.2

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License